Révision des 20 000km : Mode opératoire.

Par : doudi, publié le : 30/03/2008

Vous n'êtes pas connecté. Seul la moitié de l'article est disponible, et les images ne sont pas affichées.
Pour voir cet article dans son intégralité, connectez-vous.

Préambule.


Voici ici présentée la révision moteur dite des 20 000km, la fameuse, avec le réglage du jeu aux soupapes. Elle me semble à la portée de tous, mais une recommandation s'impose tout de même : Pensez à la revente de votre auto. Si, comme moi, vous la conservez à fin de collection sans optique de revente, alors lancez-vous. Si vous envisagez de revendre votre auto une fois que vous en aurez fait le tour, histoire de passer à encore plus puissant, passez votre chemin, et faites faire votre révision chez un centre Porsche ou un spécialiste reconnu. Enfin, même si cette révision me semble à la portée de tous, je ne saurais trop vous recommander de vous faire accompagner la première fois par quelqu'un l'ayant déjà faite, ou un mécano (je profite de l'occasion donnée pour remercier Alain, qui m'a accompagné la première fois, avec toute la patience qu'il faut pour me supporter, et pour former un type aux deux mains gauches !).


Mise en garde :

Document très long et plein d'images. Connections modem, soyez patients
L'auteur, ainsi que le site, ne sauraient être mis en cause en cas de problème. Ce document est publié à titre de guide, il ne saurait être question de demande de dommages et intérêts en cas de problème survenu sur votre auto.
Cette partie ne traite que de la révision moteur. Elle ne dispense pas de faire les autres interventions prévues sur la liste des opérations de la révision...


Ce qu'il vous faut :

Outillage :

Clé à cliquet et jeu de douilles.
une petite clé dynamométrique pour passer partout.
une grosse clé dynamométrique pour serrer vos roues.
Tournevis, dont un plat avec minuscule manche.
Cale d'épaisseur Porsche (P213) ou, au minimum, cale d'épaisseur souple 0,1mm.
Douille à bougies avec cahoutchouc pour attraper les bougies.
Trousse à outils Porsche de la voiture pour pouvoir retirer les courroies.
Deux grosses clés plates ou clés à molette pour le filtre à essence.
Une clé à ruban de serrage ou clé spécifique pour filtre à huile.
Une fosse, un pont ou un jeu de chandelles de levage.
Un cric de levage hydraulique et plateforme de levage (conseillé).
Gros récipient pour l'huile usagée (genre auge de maçon).
Lampe balladeuse, de préférence à néon, pour éviter de se brûler.

Consommables :
Ensuite, il vous faut un kit révision complet :

filtre à air,
filtre à huile,
filtre à essence,
joints de cache culbu (4),
joint de bache à huile,
joint de carter moteur,
joint de BV pour les G50,
jeu de 6 bougies (Attention, les bougies sont différentes selon que vous soyez catalysé d'origine ou non : WR4CC pour les non-catalysées [moteur 930-20], et WR7DC pour les catalysées usine),
une courroie d'alternateur, de préférence conforme à l'origine (non-crantée).
et autres babioles éventuelles selon fournisseur (balais d'essuie-glace par exemple).

Enfin, il vous faudra 10L / 12L d'huile de votre marque préférée. Une 10W40 semi-synthèse me semble être un compromis acceptable et adapté. Evitez les huiles trop fluides (5W50 ou +) qui pourraient provoquer des fuites..
Vous avez tout ? Alors, c'est parti !

Etape par étape... Le sommaire :


Vidanger
Lever l'arrière de la voiture
Retirer le filtre à huile
Retirer le filtre à air
Retirer les courroies de clim et d'alternateur
Retirer la durite de chauffage
Retirer les bougies
Facultatif (mais conseillé pour ceux qui ont la clim) : Déposer la tête de delco.
Changer le filtre à essence
Déposer les cache-culbuteurs
Se positionner sur le point mort haut du cylindre N°1
Régler le jeu aux soupapes
Remontage
Contrôles




Vidanger.

Allez faire un tour avec votre belle, histoire de faire chauffer l'huile.
Rentrez au garage, température au minimum à 90°, puis coupez le moteur. Idéalement, il faut que le clapet du radiateur avant soit ouvert. Pour être sûr de la bonne température moteur, touchez les tuyaux d'huile, sur le côté droit de la voiture. Quand ils sont chauds, vous pouvez commencer.
Munissez-vous d'un grand récipient, de votre clé à cliquet et de la douille de 15.
Ouvrez, dans le capot moteur, le bouchon de remplissage d'huile (pour faire appel d'air).
Placez votre récipient sous la bâche à huile et ouvrez le bouchon. Récupérez le bouchon, virez le joint. Laissez l'huile s'écouler
Si votre récipient est assez grand, placez-le de sorte qu'il soit également sous la vis de vidange du carter moteur, sinon, prenez un autre bidon, puis retirez la vis (attention, ça coule à l'horizontale au début) :

Au final, vous avez une auge bien remplie...
Et deux bouchons de vidange que vous allez nettoyer : Nota : celui de gauche est celui de la bache à huile, droite est celui du carter moteur. Contrôlez la quantité de limaille, elle peut être révélatrice de divers symptômes...

Une fois toute l'huile écoulée et les bouchons nettoyés, mettez un joint neuf à vos bouchons, puis remettez en place.
Couple de serrage bache à huile : 42Nm,
Couple de serrage sur carter moteur : 70Nm.
Retour au sommaire




Lever la voiture.
Levez l'arrière de la voiture (si vous n'êtes pas équipé d'une fosse ou d'un pont)

Mettez des cales devant les roues avant.
Mettez le cric rouleur à l'arrière. Entre le cric et le carter moteur, placez une planchette de bois pour protéger au mieux le moteur :
Prépositionnez vos chandelles devant les roues arrières.
Desserrez une roue arrière pour prévoir de la déposer ultérieurement.
Levez au cric rouleur la voiture par le moteur.
Retirez la roue préalablement desserrée.
Si vous avez les plaques de support (modèles 87->), prépositionnez les chandelles sur ces plaques :
Sinon, prépositionnez sur les sorties de barres de torsion :
Descendez progressivement le cric rouleur en contrôlant continuellement la bonne position des chandelles. Ca doit donner à peu près ça :

N.B. : Avec pourtant un réservoir d'essence quasi vide, je n'ai pas eu le moindre problème de déséquilibre, même en m'appuyant de tout mon (petit) poids sur l'arrière de la voiture, chose que je craignais le plus au monde...
Retour au sommaire




Retirer le filtre à huile.

Sortez votre plus bel outil : ou
Protégez sous le filtre à huile avec un papier essuie-tout : l'huile va en partie se déverser du filtre au démontage.
Dévissez votre filtre à huile et retirez-le :
Nettoyez les alentours...

Retour au sommaire




Retirer le filtre à air.

Y-a-t-il vraiment besoin d'une explication ??? Bon, pour ceux qui ont deux mains gauches, il faut déclipser les 4 crochets qui maintiennent le couvercle de la boîte à air, puis sortir l'ensemble :
Retirez le filtre et jetez-le.


Retour au sommaire




Retirer les courroies de clim et d'alternateur.


Là, ça se complique un peu (enfin !!!)... Retirez le petit bouchon noir au centre de l'hélice (si vous l'avez encore).
Attention, si le moteur est encore très chaud, le desserrage de l'écrou peut être difficile.
Pour ceux qui connaissent déjà bien le sujet, juste un petit rappel : Pour ceux qui ne maitrisent pas du tout le sujet, il y a un sujet très détaillé sur le site, cliquez ici ! Sinon en bref :
Retirez l'écrou, la rondelle de blocage, la flasque et les 6 rondelles de tension.
Retirez la courroie d'alternateur.
Retirez l'hélice pour lui donner un coup de propre, ce ne sera pas superflu
Si vous avez la chance (???) d'avoir une clim, c'est encore plus ch***t compliqué
Vous avez, sur le coté droit du compresseur, une grande vis horizontale. Commencez par desserrer l'écrou de blocage qui est contre le support du compresseur, puis desserrez cette vis au maximum. Si cette sal... de courroie refuse obstinément de sortir, il faudra (sic) prévoir de desserrer le support du compresseur pour pouvoir sortir la courroie de clim puis celle d'alternateur... Oui je sais, ça sent le vécu ... grrrrrr
Au final, vous devriez avoir quelque chose comme ça : Notez le compresseur de clim déposé >

Retour au sommaire




Retirer la durite de chauffage.

Là, c'est dur : un collier en bas à desserrer au tournevis, et un boulon de 10 en haut à dévisser...


Retour au sommaire




Retirer les bougies.

Préparez l'outillage (à gauche, perso, à droite, celui de la trousse de bord) :
Ensuite, préparez vos doigts de fée, l'accessibilité est mer... contraignante :
...à gauche...

comme à droite


J'ai préféré (de loin) la clé à cliquet avec embout caoutchouté à la clé Porsche, mais il faut un peu jongler avec les rallonges... à vous de voir, mais pour l'avoir déjà fait avec la clé Porsche, c'est possible (long et fastidieux, mais possible).
Retour au sommaire




Facultatif (surtout si vous n'avez toujours pas de clim, petits veinards) : déposer la tête de delco.

L'intérêt, c'est de savoir sur quel cylindre vous serez positionné au moment d'attaquer le jeu aux soupapes. Avec la clim, il y a une poulie supplémentaire en sortie de villebrequin qui masque le repère Z1 (PMH au cylindre...

Vous devez être connecté pour accèder à l'intégralité de l'article. Cliquez ici pour vous identifier

Commentaires

Par : nano.95, le 28/08/2016.La technique est super j'ai suivit les instructions à la lettre et nickel révision faite sans soucis 
Merci pour ce mode opératoire 
Par : doudi, le 31/01/2014.une vidéo qui récapitule un peu tout ça (en anglais) :
Par : TONIGRET, le 19/06/2013.Excellent mode operatoire,très bien illustré,félicitations, MERCI
Par : steffguibo, le 06/05/2011.Excellent post, quel type d'huile vous préconisez pour une 3L2 de 1988
On m'a parlé de la Motul 4100 15W50 qui serait excellent et éviterais les suintements
Par : jrc436, le 04/04/2011.Excellent! Merci! jrc436
Par : mref51, le 22/02/2010.Encore un post qui nous dit que rien n'est impossible quand on sait le faire. Merci pour ces conseils.
La description ets parfaite...
Par : ericleomoi, le 31/01/2010.Bien vu et bien dit,merci !!!
Par : 44Targa, le 06/02/2009.Pour les pièces, il exsiste des packs complets (il faut ajouter le joint de bâche à huile) => coût total des pièces 120 euros environ.
Par : TONTON57, le 09/11/2008.TRES BIEN MERCI POUR LES PHOTOS
Par : dom.thom, le 01/11/2008.bonjour
merci pour ces excellents commentaires,c'est partis a l'imprimante
amicalement
Par : TOM POUCE, le 13/09/2008.tres bonne presention merci pour les conseils
Par : sat, le 07/02/2008.ça au moins c est une explication...
merci
Par : SIL911, le 17/11/2007.merci pour toutes les infos, ce site est vraiment génial.merci a tous
Par : porsche30, le 13/11/2007.comme prévu j'ai réglé les soupapes de mon bijou j'ai donc fabriqué la cale de reglage avec un vieu jeu de cale et un morceau d'alu plat sur lequel j'ai accouplé la cale par percage et un vissage puis recourbé le bout d'alu juste ce qu'il faut pour passer entre le culbuteur et la queue de soupape puis j'ai réglé en suivant votre méthode. ah oui j'allai oublier, pensez aussi à regarder les axes qui tiennent les culbuteurs j'en avais un qui avait glissé je l'ai donc mis à sa place et resseré avec deux clé btr. Encore merci pour vos conseil!
Par : porsche30, le 06/11/2007.vos explications et les photos sont super
samedi je regle les soupapes merci
Par : dan-996, le 23/03/2007.Très belle procédure , bien explicite , mais juste une petite remarque que tous le monde ne sera pas d'accord , lors de la dépose de la courroie de l'alternateur si celle ci n'est pas changée comme il se doit , il est très important de repérer son sens de rotation et de la remettre dans le même sens ( risque de cassure , c'est du vécu ) salutations
Par : alpha, le 09/03/2007.décidément ce site est formidable!!
Bravo pour l'excellente qualité et la diversité des documents à disposition. Accessible pour tous les niveaux.
Génial.
Par : ARDISSON13, le 09/10/2006.merci pour les renseignements je debute avec une porsche pour moi c est tout nouveau merci encore
Par : jyk911, le 10/08/2006.Depuis le temps que je devais le faire ce jeu aux soupapes....j'appréhendais l'inaccessibilité des soupapes d'admission..et puis non, rien de bien compliqué ,patience et méthode et la "corvée" devient un plaisir! prêt à recommencer dans 20000 bornes!!! ENCORE MERCI pour ces sujets