Historique

Par : doudi, publié le : 30/03/2008

Sommaire :


LES ANTECEDENTS :

La SC (pour "Super Carrera").
En gros : Moteur 3L, injection K-Jettronic, 180, puis 188 puis 204cv, carrosserie inchangée depuis l'apparition de la 2.7 Carrera en 1974, à de rares détails près (par exemple les rappels de clignotant sur les ailes).

La SC est en production depuis 1978, juste après la Carrera 3L qui developpait 200cv. Elle a bénéficié de plusieurs améliorations succéssives dans son éxistence (essentiellement au niveau de la puissance et de la protection anti-rouille).

Après 5 ans de bons et loyaux services et près de 58 000 autos produitesapparaitra la version cabriolet. L'été 1983, la SC va céder sa place à la Carrera, dont les principales améliorations concernent le moteur et l'équipement : Injection Motronic, augmentation de cylindrée, équipement plus riche...

Retour


LES EVOLUTIONS :

Modèle 1984 (Série E) :

Comparativement à la SC, seul le moteur a vraiment évolué. Il passe à 3164cc, consomme et pollue moins, tout en étant plus puissant (231cv). Le villebrequin est celui de la 3L3 Turbo. Les freins ont aussi évolué (plus gros) et la suspension est en partie reprise de la Turbo. Les jantes sont de type "téléphone" ou Fuchs 16 (6J et 7J) en option. Le logotype 911SC est remplacé par "Carrera".

Modèle 1985 (Série F) :

La production ne débute qu'au 1er octobre suite à une grève des ouvriers de la métallurgie en Allemagne.
Le radiateur d'huile avant devient à matrice et non plus à tubes, et une entrée d'air est aménagée dans le spoiler pour améliorer son refroidissement.
Apparition du volant 4 branches. ( volant vu la 1ére fois sur 928 S en 1979)
Nouveaux sièges d'une forme "arrondie" (inédit), réhaussement de l'appui-tête de 40mm et levier de basculement de part et d'autre du siège.
Siège conducteur avec réglage électrique.
Antenne radio intégrée au pare-brise.
1er réduction de la course du levier de vitesse (10%).
Lave glace chauffant.
Filtre à charbon actif dans la tuyauterie de ventilation du réservoir d'essence (placé dans l'aile arrière droite)
TurboLook disponible en option.

Modèle 1986 (Série G) :

Amortisseurs revus et nouvelle barres antiroulis (les barres avant passent de 20 à 22 mm et les arrières de 18 à 21 mm).
Barres de torsion arrière revues (25 mm de diamètre).
Nouvelle planche de bord avec bouches de ventilation latérales et centrale plus grandes.
Système de chauffage évolué avec sonde déplacée dans le tableau de bord (à droite du volant) : Meilleur réglage de température.
2ème réduction de la course du levier de vitesse (10%).
Sièges avant abaissés de 20 mm et plus grande latitude de réglage.
Les pare-soleils reçoivent un mirroir de courtoisie sous cache.
Sièges sport en option sans supplément sur certains marchés.
Tous les modèles "reste du monde" non catalysés fonctionnent au carburant à l'indice 98.

Modèle 1987 (Série H) :

Nouvelle cartographie du Motronic sur modèles US/Canada/Japon (moteurs 930/25). Le radiateur d'huile de ces modèles reçoit un ventilateur à commande thermostatique.
Boite à vitesses G50 avec levier long et commande d'embrayage hydraulique.
Diamètre de l'embrayage passe à 240 mm.
Bandeau arrière réfléchissant intégrant les feux AR antibrouillard et inscription PORSCHE discrète.
Commande du rétro extérieur déplacée.
Réglage des sièges dans les trois directions.
Réglage du faisceau des phares au tableau de bord.
Garantie anticorrosion passe à dix ans.
Poignée de portière intérieure "éclairée" par un "point de lumière" pour un meilleur repérage dans l'obscurité.
Modèles Targa plus étanches et reçoivent des goutières.
Capote électrique en standard sur cabriolet.

Modèle 1988 (Série J)

Roues "téléphone" remplacées par Fuchs 15' 7J (AV) et 8J (AR) pour pneus de 195/65 VR et 215/60 VR.
Boite à vitesses G50 avec levier raccourci de 10%.
Fermeture centralisée avec alarme volumétrique et diode de marche sur la console centrale (uniquement en France).
Hauts parleurs ronds sur les portières
Siège passager à commande électrique.
En option: plaquettes de frein, embrayage et joints sans amiante.

Modèle 1989 (Série K) :

Levier de BV encore raccourci de 10%.
Jantes "Fuchs" en 16 pouces, 6J16 AV et 8J16 AR (205/55 et 225/50).
Modification mineure à la pignonnerie de 5 pour réduire le bruit.
Barres antiroulis de 22 mm (AV) et 21 mm (AR).
L'alarme est partout en série. Elle est désormais signalée par diodes rouges clignotantes dans les boutons de verrouillage des portières.
En option, chauffage des sièges et radio équipée d'un lecteur de CD.

Retour


LES SERIES SPECIALES :

  • 1984 - 1987 : Les "FLACHBAU".
    L'atelier de "restauration et commandes spéciales" de l'usine a produit quelques Carrera aux ailes avant abaissées (Flachbau, ou Flatnose) entre 1984 et 1987 : une en 1984. deux en 1985, une en 1986 et cinq en 1987. Pour l'année modéle 1988, cette version devint un modèle de production, mais uniquement en Turbo.
  • 1985 : Les "KENWOOD LE MANS".
    Pour la France, à l'initiative de SONAUTO, une série spéciale est réalisée. La couleur est un gris météor, l'équipement comprend un auto-radio KENWOOD. La production est de 15 voitures environ.
  • 1987 : Les "CLUB SPORT" :
    La Porsche 911 devient de plus en plus confortable au fil du temps. Full cuir, clim, vitres et rétros électriques deviennent des équipement de série, rendant l'auto de plus en plus lourde. De 1,090 kg pour la 911 S 2.0, la Carrera 3L2 ajoute 200Kg en moins de 20 ans ! Certes, l'auto est plus confortable, mais est moins "sportive" pure et dure. Et une sportive se doit d'être légère. Dans cette optique, Porsche produit une version allégée de la Carrera 3L2 : La "Club Sport"!
    Extérieurement, la 3L2 CS est facilement reconnaissable : spoiler avant + aileron arrière, fuchs 15 (sauf pour la France, en 16), pas d'anti-brouillard, le logo "CS" à la place du logo "Carrera", plus éventuellement les logo sur les bas de porte et l'aile avant gauche.
    La plupart des éléments de confort ont disparu : Plus d'anti-brouillard, plus de siège ni de vitre électriques, pas de vérouillage central, chauffage manuel, plus de sièges arrières, moins d'isolation phonique, moquettes plus fines, plus de console centrale, plus de pare soleil passager, plus de lave-phares, etc etc. De même, pas ou peu d'options disponibles (ni clim, ni turbo look, ni full cuir etc etc). 60 Kg "seulement" sont gagnés par rapport à une version normale sans option. Le chassis est rabaissé et affermi par des Bilstein sport. Enfin, le moteur est amélioré par une révision de la cartographie moteur, nouveau filtre à air, nouvel admission + soupapes, villebrequin et pistons spécifiques, etc...Au final, le moteur n'est pas plus puisssant (toujours 231ch), mais offre une plus large plage d'utilisation : Régime max repoussé de 6300 à 6,850 trs/mn, et vitesse de pointe augmentée d'un bon 10km/h.
    610 exemplaires seulement sont sortis de chaine en 1987.
  • 1988 : La série "Jubilé".
    Pour fêter la 250 000ème Porsche 911 produite, l'usine lança une série limitée appelée "Jubilée", sur la base de la Carrera 3L2.
    875 modèles sortiront de chaîne, dans les 3 types de carrosseries (coupé, cabrio et Targa).
    La couleur est un bleu diamant métalisé, les sièges ont la signature de Ferry Porsch sur les appuis-têtes.
    Les Fuchs en 15 sont peintes de la teinte de la carrosserie.
    L'intérieur cuir est également assorti à l'extérieur. Le TO est de série. Le logotype "Carrera" sur le capot arrière disparait, et l'option aileron et spoiler avant est indisponible. La boite est avec le levier court. Les moquettes sont épaisses, même dans le coffre. Une plaque commémorative est apposée sur la boite à gants.
  • 1989 : Les "SPEEDSTER".
    Sur la base du cabriolet, Prosche renoue avec un concept qui a participé à sa légende, à la période des 356 : Le spedster. Strict 2 places, il diffère du cabriolet par une hauteur de caisse plus basse, un couvre capote intégral couleur caisse, un pare-brise plus incliné et plus rond, des sièges spécifiques et quelques autres détails qui le rendent si particulier.... et rare !

Retour


SA REMPLACANTE (LA 964) :

Ces modèles, carrera 2 et carrera 4, ont pris la suite des 911 carrera 3L2. Elles portent l'appelation 964. Les principales améliorations sont :

  • Silence de fonctionnement,
  • Douceur de la direction assistée, et plus grand rayon de braquage.
  • Précision et rapidité de la commande de boite de vitesse.
  • Puissance du moteur, surtout à partir de 4 800 tr/min. (influence de la suralimentation par résonance).

Le principal reproche est lié au poids de la voiture et au sentiment que procure ce dernier sur la conduite.
Voir le guide d'achat section "Quel modèle ?" pour plus d'infos.

Commentaires

Par : targa 23, le 03/10/2010.De toute façon c'est la meilleure voiture PLAISIR que je connaisse
Par : mref51, le 27/04/2009.Apès négociation Porsche aura tout de même le droit de garder le 901, pour la numérotation des pièces.
Par : ALDO 17, le 26/10/2007.PETITE PRECISION SUR LA 3.2 JUBILE
IL SEMBLE QUE VOTRE DESCRIPTION SOIT QUELQUES PEU ERRONNEE
SI J EN CROIS CE QUE JAI PU LIRE SUR DIFFERENTS MAGAZINES DEPUIS DEBUT 2005(RS MAGAZINE ET FLAT6 PAR EXEMPLE) QUI ONT
ABORDES SPECIFIQUEMENT LE SUJET(JE CROIS D AILLEURS QUE FLAT6 A FAIT UN NOUVEL ARTICLE RECEMENT VOIR DANS LES 2 OU 3 DERNIERS N°
1°)LE SIGLE CARRERA ETAIT DISPONIBLE EN OPTION AINSI QUE
L AILERON ET LA JUPE AVANT
2°)LES 875 MODELES AURAIENT DU SORTIR AVEC LA PLAQUE COMMEMORATIVE MAIS IL SEMBLE QUE CERTAINS MODELES AIENT ETE LIVRE SANS
3°)JE SUIS L HEUREUX PROPRIETAIRE D UN TEL MODELE QUI CORRESPOND EN TOUS POINTS A LA DESCRIPTION QUE JE VIENS D EVOQUER
4°)SI NECESSAIRE JE POURRAIS VOUS TRANSMETTRE LA COPIE
DES ARTICLES DONT JE FAIS REFERENCE CAR EN PRINCIPE JE GARDE TOUS LES ANCIENS NUMEROS
Par : missTLU, le 25/10/2006.la premiere ebauche de la 911 date de 1959 , mais la version definitive sera presentée en septembre 1963.
en 1963 aprés des succes en course la 911 fut lancée avec 6 cylindres en porte a faux a l'arrière cela modele restera la reference de la marque.
Par : missTLU, le 25/10/2006.la 911 fut au debut appellée 901 mais comme Peu***t avait deposée tout les numeros comportant un 0 central , elle fut abandonée pour le 911 actuel

je sais pas si cela est trés important mais je voulais le dire quand même.