Communauté :
Sorties :
S'identifier :

Vous êtes ici : Accueil ReportagesCalou raconte PORSCHE 911 : PARIS - DAKAR 1984

PORSCHE 911 : PARIS - DAKAR 1984

Par : Calou 51.

Publié le : 09/03/2010

PORSCHE 911 : PARIS - DAKAR 1984

Ceux d'entre vous qui connaissez, ou bien, croisez sur le forum mon fidèle Avatar : vous imaginez aisément tout le plaisir que j'ai eu à rechercher de la documentation, afin de vous relater le plus précisément possible, cette fabuleuse épopée des trois 911 Type G à transmission intégrale sur cette épreuve mythique.

Avatar de Calou 51
mon fidèle avatar.

Cependant, avant de découvrir cette aventure mécanique, je désire remercier vivement les trois passionnés qui m'ont généreusement permis d'utiliser leurs collections photographiques afin d'agrémenter le présent article. Puis, mes mêmes chaleureux remerciements à l'encontre d'un quatrième passionné pour avoir mis à disposition les archives des interviews écrits.

À nouveau, un grand merci à eux :

  • José et son Équipe, créateurs du fabuleux site Web dakardantan.com et détenteurs de certains clichés inédits.
  • Julien, webmaster du remarquable site Web jacky-ickx-fan.net et sa collection photographique exceptionnelle.
  • Friedrich Hans de Stuttgart pour son album photographique révélant les "secrets" techniques.
  • Thierry - Alias "Scoopy" de l'A.F.P. (Agence France Presse) pour le témoignage écrit des interviews !

Tout commence en Février 1983 :

Dixit Jacky Ickx :
Que penseriez-vous si Porsche participait au Rallye Paris-Dakar 1984 ? Tout ce que Porsche doit faire, c'est réaliser une 911 avec une transmission intégrale. C'est impératif. Je m'occuperai du reste durant le rallye.

demanda-t-il audacieusement au Professeur Helmuth Bott.

Helmuth Bott : Directeur de Recherches & Développement, et coordinateur en chef des "expérimentaux" au Centre de Weissach auprès de la Firme Porsche de 1977 à 1988.

Crédit photo : Friedrich Hans.

M. Helmuth Bott : Directeur de recherches & Développement - Porsche.

Quotidiennement présent sur l'anneau d'essai de Weissach, Helmuth Bott a longuement œuvré pour le développement de la 911 SC, la 911 Carrera 3L2, la Turbo 930, et tout particulièrement "planché" sur la surprenante Porsche 959, dont certains n'hésitent pas à lui donner la paternité.

Mais avant tout, Helmuth Bott a été le co-organisateur avec Peter Falk - Directeur de la Compétition, de l'engagement des deux 911 SC-Martini sur les redoutables pistes du Rallye-Safari du Kenya en 1978.

Grandissime épreuve africaine classée au Championnat du Monde des Rallyes que tout constructeur automobile désirait fortement remporter.

La 911SC n° 5 participant au Rallye-Safari Kenya 1978.

Deux autres hommes de Stuttgart ont largement œuvré pour cet engagement qui impose des préparatifs à la mesure de cette épreuve de 5.000 kilomètres à travers la brousse et ses bourbiers :

Ces deux hommes sont Jürgen Barth - Directeur de Projet, et Roland Kussmaul - Ingénieur en Chef ! Durant tout le rallye, ils seront à bord d'une troisième 911 SC équipée et outillée pour remplir la difficile mission d'assistance rapide ! De jour comme de nuit, les qualités et connaissances de Roland Kussmaul (souvenons-nous de ce nom) firent des miracles au bord de la piste.

Interview de Jürgen Barth à l'arrivée d'une étape...

Jürgen Barth - Directeur de projet et copilote...

... répond aux journalistes à l'arrivée d'une étape !

 

 

Or, malgré une organisation parfaite (...28 hommes pour deux 911), la victoire tant espérée échappera à Porsche... et de peu, puisque l'anglo-kenyan Preston termina 2nd et le suédois Waldegaard : 4ème !!

À cela, bien des raisons ! À commencer par la commande du papillon d'injection causant bien des énervemenns à Björn Waldegaard et une fissure du bras oscillant arrière lui enleva la victoire... !

Quant à Vic Preston, une sortie de piste au début du rallye lui coûta un temps précieux, mais sa connaissances des terres Kenyanes lui permit de signer des temps fabuleux sur les dernières Spéciales.

Les 911 à l'ombre et prenant pause pour les photographes...

À quelques kilomètres du Kilimandjaro, les deux 911 SC s'offrent une pause ombragée.

De retour à Stuttgart, l'équipe au complet et les trois Super Carrera dans les ateliers de Zuffenhausen reçoivent la visite de Ernst Fuhrmann - Président de Porsche :

<< Messieurs, vous avez tutoyez la victoire. Cet insuccès de justesse n'est pas tragique car la précieuse expérience acquise servira à Porsche dans un proche avenir. Nous reviendrons et nous nous attaquerons à nouveau au Safari-Rallye. Ce titre nous manque et nous voulons le remporter un jour. >>

 

Revenons en Février 1983 :

Le Professeur Helmuth Bott avait clairement entendu la demande du célèbre pilote Jacky Ickx !

Cependant, H. Bott hésita à cause du programme considérable de Porsche en compétition automobile pour la saison 1984.

En effet ! En Formule 1, la firme de Stuttgart était prête pour le premier départ de Grand Prix avec le fabuleux moteur turbo TAG de McLaren qui devait mener Niki Lauda au titre de Champion du Monde avant la fin de la saison.

Niki Lauda à bord de sa F1, volant la victoire du Championnat du Monde...

De plus... Porsche étant l'acteur clé dans le nouveau Groupe C du Championnat du Monde des voitures de sport. Les 24 Heures du Mans avaient déjà été remportées par la surprenante et magnifique Porsche 956. L'objectif suivant était le Championnat du Monde des constructeurs ! Tout un programme !!

La Porsche 956 victorieuse des 24 Heures du Mans...

Après mûres réflexions, Helmuth Bott déclara : << Les Porsche 911 SC ont échoué de peu au Kenya ! Forts de notre expérience, nous vaincrons alors au Paris-Dakar ! Que les ingénieurs se mettent au travail. >>

En trois phrases... Le challenge était relevé !!

Six mois plus tard, en septembre 1983, une première 911 SC 4x4 était prête à aller affronter les sables dans les oasis du Sud-Algérien pour des essais grandeur nature ! (Pour les plus curieux, un aperçu technique à lire en fin d'article).

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Jacky Ickx prenant la pose près de la 911 SC qui participera au Paris-Dakar 84...

Le N°1 sur la portière, en dit long sur les motivations !

(Jacky Ickx posant pour des besoins publicitaires).

 

Vérifications techniques : 29 Décembre 1983.

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Opération délicate : la pose des stickers sur la 911...

Vedettes ou pas...

Jacky Ickx et Claude Brasseur durant les vérifications techniques, s'adonnent aux joies du collage acrobatique des stickers...! Le Copilote montre du doigt le milieu du haut de pare-brise de la 911 pour centrer au mieux le pare-soleil !!

 

Prologue à Vincennes : 31 Décembre 1983.

Le prologue n'était pas, cette année, chronométré. Il se déroulait aux bois de Vincennes sur un parcours particulièrement sinueux de 3,4 kms sur lequel les concurrents n'effectuaient qu'un seul tour !

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

La 911 SC n° 175 exposée aux flashs des photographes...

 

Départ Officiel - Place de la Concorde : 1er Janvier 1984.

En ce matin du 1er Janvier ! Couche-tard pas encore rentrés du Réveillon, lève-tôt passionnés ou... simples curieux... : plus de 30.000 personnes envahissent la Place de la Concorde.

Malgré le froid glacial et la nuit, ils sont venus courageusement dès 6 heures pour assister au départ des 500 concurrents de cette 6ème Édition du Paris-Alger-Dakar !

C'est peu après 7 heures qu'une trentaine de camions firent entendre leur tonitruants klaxons... pour annoncer leur départ. Au volant de ces monstres d'acier... les équipages français, italiens, espagnols, néerlandais, suédois, autrichiens et allemands s'élancent pour 12.000 kilomètres d'aventures qui commencent déjà par un gymkhana parisien au milieu d'une foule de plus en plus dense.

Le parcours du Rallye Paris-Dakar 1984...

Sans attendre l'éloignement du dernier mastodonte, Thierry Sabine appellent les motards sur le podium. Les tétines de pneus patinent sur le plan incliné et les jambes tendues tentent d'équilibrer les motos au gros réservoir gavé d'essence ; puis quelques secondes d'arrêt sur le haut du podium, un salut à la foule, et une tape dans le dos de l'Organisateur, et c'est parti pour... 1.072 kms vers la ville d'embarquement : Sète.

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

La première 911 s'engage à rejoindre le podium, Place de la Concorde...

Aux 9 coups matinaux, les autos étaient attendues mais les services d'ordre furent dépassés par la foule et de très nombreux passionnés avaient envahi le parc des coureurs. Sous des cris d'encouragement, les trois magnifiques 911 étaient bloquées par une vague humaine ! Chaque spectateur désirait voir et toucher ces belles allemandes surélevées !

C'était la folie !!

Finalement, après bien des efforts... les trois 911 motorisées par des 3L2 trouvèrent le chemin du podium.

Crédit photo : Patrick Williot.

Un bain de foule pour J. Ickx et R. Metge, Place de la Concorde...

Casquette vissée sur la tête, René Metge (à l'extrême gauche sur la photo) et Jacky Ickx (centre) n'ont pas semblé particulièrement goûter les débordements d'enthousiasme dont ils faisaient l'objet ! Mais peut-être que le public avait pressenti qu'il "tenait" là... les victorieux de cet exceptionnel marathon mécanique !

Comme souvent en France, les spectateurs se font juges ! Et aux passages des villes, il n'était pas rare d'entendre deci-delà...

<< Les 911 en rallye... OK ! Mais en tout-terrain, elles ont peu de chance ! >>

ou d'autres, plus ironiques...

<< Porsche n'a jamais réussi a gagné le Rallye-Safari au Kenya ! Alors le Paris-Dakar... Ils rêvent debout ! >>

Auquel, un spectateur répond...

<< Tout-à-fait Monsieur ! Pour moi, ce n'est qu'un coup de pub avec des vedettes !! >>

Pour ma part, la victoire ne faisait aucun doute ! Car les propos expert de mon parrain résonnaient encore dans ma mémoire...

<< Tu sais... Calou ?? Porsche n'est pas un constructeur automobile mais un perpétuel artisan d'une conception de l'automobile ! À Stuttgart, les ingénieurs remettent chaque jour en cause leur savoir-faire !! Ils cherchent, ils analysent, ils perfectionnent jusqu'à l'absolu...! C'est cette rigueur du travail qui porte leurs machines à la victoire par des solutions audacieuses et innovante !! >>

... j'avais tout juste 20 ans !

 

1ère Étape => Paris - Sète : Liaison de 1.072 kms.

La traversée de la France s'est effectuée par la RN 20 en passant par Orléans, Limoges, Brive, Cahors, Toulouse, puis descendant par Carcassonne pour enfin rejoindre le port de Sète. Tout au long de ce parcours, des centaines de milliers de personnes ont vu défiler les camions, motos et autos bariolés aux couleurs de leurs partenaires.

La 911 tentant de se frayer un chemin parmi la foule...

La 911 parmi la foule rencontre beaucoup de difficultés à avancer vers son destin...   La 911 de J. Ickx & C. Brasseur se dirigeant vers l'embarquement...

 

2nde Étape => Alger - El Goléa : Liaison de 925 kms.

Le DaKaR avait débuté dans des conditions idéales : un port d'Alger inondé de soleil (20°) et une foule énorme ! Mais la suite promettait d'être moins idyllique pour les concurrents : 925 kms d'un interminable ruban de bitume les menant jusqu'aux portes du Sahara.

Après les formalités frontalières, partie en début d'après-midi du port Algérois, la majorité des concurrents n'avait aucune chance de découvrir de jour El Goléa : l'oasis aux 150.000 palmiers, et beaucoup étaient promis à une nuit courte et certains à une nuit blanche.

Crédit photo : Xavier Havaux.

La 911 n° 177 roulant à vive allure, et dépassant certains concurrents déjà moins chanceux...

Au soir de cette très longue liaison, fatigué, Jacky Ickx déclare : << Demain, ce sont 297 kilomètres de Spéciale sur terrain caillouteux et cassant, je compte mettre un peu moins de quatre heures. Et après-demain, une heure quarante-cinq sur la seconde Spéciale algérienne (202 kms). Mais ne m'en demandez pas plus...

... Au début du rallye, je courrai plus en fonction des réactions de la 911 que du comportement de mes adversaires. Mon but, c'est Dakar et pas un temps "scratch" à tout prix au début. >>

Crédit photo : Xavier Havaux.

Lors d'une pause... Un petit brin de toilette s'impose...!!!

 

3ème Étape => El Goléa - In Salah : 497 kms dont 297 en Spéciale.

Le premier test chronométré du 6e Rallye Paris-Dakar a rendu son verdict dans la vallée désertique de Chebaba.

Déjà, outre de nombreux concurrents arrêtés sur cette piste terriblement cassante, quelques favoris ont connu leurs premiers problèmes ! Parmi eux, l'équipage Jacky Ickx / Claude Brasseur concédant 28 minutes sur le meilleur temps !

En effet, ce sont deux crevaisons qui ont causé cette perte de temps : une première fois à l'avant, après 80 kms ! Puis une seconde à l'arrière au Km 165.

Crédit hoto : Tribute to Jacky Ickx.

Claude Brasseur se battant avec les fermetures du pavillon arrière, où sont logées les roues de secours...

L'accès aux roues de secours n'est pas facile.

<< La Porsche d'assistance rapide de Roland Kussmaul est arrivée, mais nous nous sommes mal compris et elle a filé devant... >> explique le pilote Belge de la Porsche n° 175.

Et ajoute  : << Ensuite, j'ai paniqué jusqu'à l'arrivée. Une troisième crevaison et nous prenions 15 heures de pénalités ! >>

Crédit photo : Xavier Havaux.

Un entretien avec des échanges techniques et tactiques entre J. Ickx et R. Kussmaul.

 

 

  

 Ickx et Kussmaul : à l'arrivée d'étape, un debriefing s'impose.

 

 

Sur l'autre Porsche frappée du numéro de course : 176 : Le tandem René Metge / Dominique Lemoyne ont été victime de l'éclatement d'un pneu arrière dans l'insupportable caillasse.

 

 

 

 

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

La 911 gravissant des pentes caillouteuses...   La 911 traversant un espace très difficile... Caillasse... Attention à la crevaison !

<< Ce n'était pas une piste pour nous, beaucoup trop cassante >> indique le pilote français. << D'autre part, j'ai eu des problèmes d'essence sur la fin. Mon moteur 3L2 ne prenait pas plus de 5.000 tr/mn en régime, mais nous avons déjà trouvé la solution. >>

Vue sur le moteur de la Porsche 911 - 3L2 atmosphérique...

Le moteur Porsche 3L2 atmosphérique.

Finalement R. Metge et D. Lemoyne s'en sortent bien, puisqu'ils prennent la 3e place, aux résultats de ce premier classement général : trois minutes derrière le Range-Pacific de Gabreau et une grosse minute derrière la survitaminée Lada de Pierre Lartigue, le vainqueur du Rallye du Maroc.

Toutefois, le Rallye-Raid africain ne fait que commencer et nul ne songe déjà à tirer des conclusions de cette première Spéciale.

Classement d'Étape et Classement Général :

  1. - Gabreau - Gabbay / Range.
  2. - Lartigue - Dajoui / Lada.
  3. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  4. - Trossat - Briavoine / Lada.
  5. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  6. - Kussmaul - Lerner / Porsche.
  7. - Lapeyre - Pescheur / Range.
  8. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  9. - Ickx - Brasseur / Porsche.
  10. - Debussy - SaintJean / Mitsubishi.

 

4ème Étape => In Salah - Tamanrasset : 666 kms, dont 202 en Spéciale.

L'avant-veille de cette étape, Jacky Ickx confiait modestement à un groupe de journalistes : <<(...) je compte mettre une heure quarante-cinq sur la seconde Spéciale algérienne de 202 kilomètres. >>

Et bien, les "Djenouns" (mauvais esprits du désert) ont décidé de contrarier ses espérances !

À 11h 40, sur une large piste de sable, à 70 kms du départ de cette Spéciale très roulante, la 911 blanche et bleue n° 175 cesse brusquement de fonctionner et une épaisse fumée se dégage lentement du tableau de bord !

Extincteur à la main, le champion Belge voit arriver l'ingénieur d'usine, Roland Kussmaul, sur la 911 d'assistance rapide ! Après quelques minutes d'observation, son verdict est sans appel : << Le faisceau électrique a pris feu ! C'est grillé ! C'est irréparable ! >>

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

La n° 175 arrêté pour raison de problème électrique, se fait dépanner dans un premier temps par la camion d'assistance... Elle ne repartira qu'après l'intervention des mécanos du 4x4 d'assistance, alors que tout le monde les pensait K.O...

L'équipage Ickx / Brasseur venait, semble-t-il, de perdre leur quatrième rencontre avec le DaKaR par K.O. au quatrième round !! La veille déjà, au bivouac d'In Salah, adossé à sa Porsche 911 Type G, le Belge Jacky Ickx qui a inscrit sur sa carte de visite :

  • 8 Grand Prix - Formule 1.
  • 6 Victoires aux 24 Heures du Mans.
  • 3 Titres de Champion du Monde d'Endurance.

... s'interrogeait :

<< Cette année, c'est une expérience que l'on fait. Nous serions heureux qu'une de nos trois 911 monte sur le podium, à Dakar. Pour Porsche, c'est encore un coup d'essai. >>

Au bivouac de Tamanrasset, après plusieurs heures d'attente, l'abandon de Ickx ne fait plus aucun doute et l'Organisateur le confirme ! Dans le vacarme des groupes électrogènes, certains prétendent même savoir que la Porsche remonte "à la ficelle" vers la ville de départ : In Salah.

René Metge, arrivé 3e de cette étape en milieu d'après-midi, ne veut pas y croire.

<< Jacky Ickx abandonné pour un problème électrique ?? Ce n'est pas possible ! Je ne le croirai que lorsqu'il me le confirmera en personne. >>

Puis ! Lampes frontales allumées, tous les mécanos se retournent brusquement et lâchent leur outil ! Un rugissement lointain se fait entendre ! Un rugissement mécanique bien caractéristique... ? Le vrombissement se rapproche !! C'est... C'est... C'est une PORSCHE !!

Coup de théâtre !

Deux phares globuleux apparaissent dans un nuage de poussière ! L'équipage Ickx / Brasseur a réussi à rallier l'arrivée par ses propres moyens... et cela dans le délai imparti par les Commissaires de course !! Il est 20h 47... !

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

On voit les stigmates de la fatigue sur les visages de J. Ickx & C. Brasseur...

 

La Porsche n° 175 est donc toujours officiellement en course, et le duo fatigué à bien l'intention de poursuivre l'aventure.

<< Bien sûr que nous continuons ! >> affirme le pilote Belge aux journalistes qui semblent douter de la fiabilité de la 911.

Tard  dans la soirée, après s'être restauré, Jacky Ickx a raconté son aventure, avouant qu'il avait connu un moment de renoncement : << ...Quand l'ingénieur allemand Roland Kussmaul nous a appris que le faisceau électrique de notre 911 était irréparable, il se devait de filer pour "couvrir" la progression de René Metge. Nous avons alors sorti nos bagages de la Porsche. Et nous avons envisagé de nous faire remorquer vers In Salah...

 

... Le premier camion d'assistance est arrivé avec deux mécaniciens allemands, mais nous les avons envoyés suivre la piste de R. Metge / D. Lemoyne. Un peu plus tard deux autres mécanos de l'usine sont arrivés, Kieffer et Riley, à bord du camion 4x4. Ils se sont jetés sur la voiture comme des "chiens sur un os". Moins d'une heure plus tard, ils m'ont dit : "Essaie de démarrer". J'ai mis le contact, tourné la clé et le moteur est parti... >>> se remémore-t-il.

  

<< Une deuxième panne du même genre, nous stoppa net ! Mais après une nouvelle et longue intervention de nos anges-gardiens, la 911  est repartie de plus belle... et nous voilà !!! >> dit-il, sourire aux lèvres.

 

J. Ickx dans l'attente d'être dépanné... Sinon, c'est l'abandon...!!!   Le Camion d'assistance là rempli son rôle... Malheureusement, il ne pourra rien pour l'équipage n° 175...

Classement d'Étape

  1. - Gabreau - Gabbay / Range.
  2. - Lartigue - Dajoui / Lada.
  3. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  4. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  5. - Lapeyre - Pescheur / Range.
  6. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  7. - Lucbert - Hintze / Range.
  8. - Debussy - SaintJean / Mitsubishi.
  9. - Trossat - Briavoine / Lada.
  10. - Sarrazin - Guegan / Aro v8.

...

  211. - Ick - Brasseur / Porsche Classement étape et 139e au Classement Général.

 

5ème Étape => Tamanrasset - Iférouane : 588 kms dont 270 de Spéciale.

Crédit photo : Dakardantan.

Les trois 911 à l'arrêt d'un bivouac avec les camions de la Firme Porsche...

Au bivouac du matin, les trois Porsche Type G entourées de leurs camions d'assistance.

Sous les premiers rayons du soleil matinal de cette étape raccourcie à 270 kms de Spéciale, Jacky Ickx répond à quelques micros tendus : << C'est vrai, Claude et moi sommes 139e au Classement Général, et nous avons plus de quatre heures de retard sur le leader ! Mais Dakar est encore loin. Je n'ai jamais promis de gagner cette année, mais l'année prochaine. Et la victoire que j'espère en 1985, c'est maintenant, hier, aujourd'hui, et demain, qu'elle se prépare. >> explique le célèbre pilote Belge... comme s'il racontait une bonne histoire de son pays natal.

Crédit photo : Friedrich Hans.

La 911 n° 175 à l'assaut des dunes... Elle file pour rattraper quelques places au Classement Général...!!!

Pierres et sables : Attention à la crevaison !!

Secrètement, les grands Teams - Range/Pacific, Lada Poch, Mitsubishi, et autres - apprécieraient volontiers que René Metge connaisse les mêmes mésaventures électriques que son partenaire d'écurie ! Car le Français au volant de sa 911 Carrera commence à inquiéter par la vélocité de son moteur 3L2...

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Les 911 à l'arrêt... L'inquiétude monte inexorablement chez les adversaires de ce Rallye...

Leur inquiétude est fondée.

Parce que Jacky Ickx réalise sur cette 5ème étape un rétablissement spectaculaire en signant glorieusement le temps "scratch" sur les pistes techniques de cette Spéciale ! Belle revanche sur le sort... d'autant plus qu'il partait au départ de la 139e position, ce qui donne davantage de panache encore à son classement. Et à celui des 911 qui réalisent le premier doublé, suivi de très près par Roland Kussmaul terminant quatrième de l'étape !

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

La complicité des équipiers des équipes Porsche. Ici, Kussmaul et Ickx...

 

 

 

 

 

 

Un Team, c'est aussi la complicité de ses hommes !

 

  Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Une pause sur un des nombreux bivouacs avant de repartir à la conquête de la victoire...!!!

 ► Classement d'Étape

  1. - Ickx - Brasseur / Porsche.
  2. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  3. - Trossat - Briavoine / Lada.
  4. - Kussmaul - Lerner / Porsche.
  5. - Mass - Perry / Mercedes 500.

La concurrence "Autos" avait bien raison de se tourmenter. À l'issue de cette dernière étape en Algérie, la Porsche n° 176 prend la tête du Paris-Dakar !!

Classement Général

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  2. - Gabreau - Gabbay / Range..
  3. - Trossat - Briavoine / Lada..
  4. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  5. - Lapeyre - Pescheur / Range..

 

 

 

6ème  Étape => Iférouane - Chirfa : 559 kms de Spéciale.

Le Rallye Africain arrive au Niger, plus exactement, aux portes du désert du Ténéré...

Le Ténéré : terrifiante immensité inhospitalière où peu de repères visuels existent pour faire le point sur la navigation ! Tantôt, plat à perte de vue comme un océan... ou bien barré de dunes molles, le Ténéré ne pardonne aucune erreur humaine, aucune approximation. Encore aujourd'hui, sa traversée reste une aventure inoubliable si cet "Ogre de sable" ne déchaîne pas ses plus effrayantes tempêtes.

Pour cette 6e Édition... l'Organisateur a tracé et balisé durant les reconnaissances, trois longues étapes totalisant plus de 1.400 kms de Spéciale à couvrir sur 3 jours !! Bienvenue dans le "désert des déserts".

Crédit photo : Friedrich Hans.

La Porsche 911 n° 176 filant à tout allure à travers le Ténéré... Désert des déserts !

 

Sans un vent de sable, les 559 premiers kilomètres ont été avalés à vive allure par les ténors ! Au beau milieu du Ténéré, à plusieurs reprises, les trois 911 ont été chronométré à 180 km/h, déchirant l'air surchauffé de leur aileron carrera.

 Les 911 font à nouveau un doublé et Roland Kussmaul dans le rôle d'assistance rapide... se classe 5e de l'étape !

 

 

 

La 911 traversant à grande allure une partie caillouteuse...Classement d'Étape

  1. - Ickx - Brasseur / Porsche.
  2. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  3. - Trossat - Briavoine / Lada.
  4. - Jabouille - Sardou / Lada.
  5. - Kussmaul - Lerner / Porsche.

 

 

 

 

 

 

7ème  Étape => Chirfa - Dirkou : 228 kms de Spéciale.

Précisément moins longue, mais plus ondulante et sablonneuse, ces 238 kilomètres de Spéciale vont assommer les adversaires des belles Porsche blanche et bleue ! Pilotage excellent, navigation parfaite et aucune crevraison ont permis aux trois Coupé 911 de rafler le podium de cette journée aux confins du Ténéré.

Classement d'Étape

  1. - Ickx - Brasseur / Porsche.
  2. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  3. - Kussmaul - Lerner / Porsche.
  4. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  5. - Jabouille - Sardou / Range.

Crédit photo : Dakardantan.

Les trois 911 à l'arrivée du étape... Où elles ont terminé toutes les 3 sur le podium !

Un triplé d'étape pour un Team parfaitement bien organisé !

Les écarts se creusent ! J.-Pierre Gabreau et Patrick Zaniroli respectivement à 47' et 1h 27' de René Metge ! Et Kussmaul rentre dans le Top 5 au Classement Général, à la grande stupéfaction de la concurrence qui souffre péniblement dérrière.

Crédit photo : Xavier Havaux.

L'intérieur de la planche de bord... Ici l'on voit très nettement l'intérieur de la 911...

Les clés sont au tableau de bord ! Personne dans les deux baquets !!

Alors n'hésitez pas... prenez place.

(Le tableau de bord aurait pu être dépouillé de certains éléments pour cette course. Cependant, le service Marketing Porsche a jugé bon de les conserver, afin de démontrer que les éléments d'origine pouvaient supporter les pires traitements).

Classement Général

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  2. - Gabreau - Gabbay / Range.
  3. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  4. - Jabouille - Sardou / Range.
  5. - Kussmaul - Lerner / Porsche.

 

8ème  Étape => Dirkou - Agadès : 617 kms de Spéciale.

Pour achever la grande boucle du Ténéré, 617 derniers kilomètres sont au menu !

Nos six Porschistes n'ont fait qu'une bouchée du plat de résistance, et le désert du désert, rien de plus, qu'une petite sucrerie à coquer. Propulsés par leur infatigable 3L2 placé dans une monocoque de SC, le trio infernal fait exploser les chronos, en atteignant à nouveau des vitesses de pointe à faire pâlir une Brigade de Gendarmerie !

Une moyenne de 130 km/h sur cet "Océan de sable", témoigne de la suprématie des 911 Type G, optimisées par une transmission intégrale.

Au départ de la Spéciale : Dirkou / Agadès... La 911 est prête à bondir dès le départ...!!!

La fascinante immensité du Ténéré.

Certains "esprits chagrins" osent même affirmer que ces 3 étapes dans le Ténéré ont été tracé pour avantager les Porsche ! Fausse accusation... puisque le choix définitif du parcours avait été décidé par l'Organisation, bien avant l'engagement officiel des 911.

Jacky Ickx tente de minimiser cette "razzia", en déclarant : << Nous abordons seulement le deuxième tiers du rallye. Il va se passer encore beaucoup de choses. >>

Crédit photo : Dakardantan.

Une réunion non conventionnelle entre Thierry Sabine, René Metge et Jacky Ickx... Des échanges de propos de passionnés !!!

 

 

Thierry Sabine, Jacky Ickx et René Metge...

 

 

 

 

 

De son côté, René Metge, glisse malicieusement : << Le terrain va maintenant changer, mais pourquoi serait-ce au détriment des Porsche ? En Côte-d'ivoire, nous emprunterons les pistes rapides du Rallye de Badama, et notre 911 est une vraie voiture de course. Nous devrions aussi bien nous y comporter que jusqu'à présent ! >> 

 

                                            Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

La potion magique Posche distribuée par J. Ickx à R. Metge...!!!

Le secret de la "gagne" : la potion magique de Porsche !

Classement d'Étape

  1. - Ickx - Brasseur / Porsche.
  2. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  3. - Kussmaul - Lerner / Porsche.
  4. - Trossat - Briavoine / Lada.
  5. - Gadreau - Gabbay / Range.

 

Classement Général

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  2. - Gabreau - Gabbay / Range.
  3. - Kussmaul - Lerner / Porsche.
  4. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  5. - Zaniroli - Da Silva / Range.

...

     10.  - Ickx - Brasseur / Porsche.

 

9ème Étape => Agadès - Niamey : 848 kms dont 244 de Spéciale.

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Jacky Ickx vérifiant une des alimentations électriques...

Jacky Ickx était remonté magnifiquement en quatre jours, de la 139e place du Classement Général à la 10e , après avoir remporté quatre victoires d'étape consécutives. Mais à l'issue de cette étape partant d'Agadès, la Porsche n° 175 ne peut plus nourrir la moindre ambition pour le podium final, à Dakar !

Photo crédit : Friedrich Hans.

La 911 n° 176 traversant à très vive allure le majestueux Hoggar...
 

En effet, sur cette classique Spéciale, qui est Paris-Dakar ce que "l'enfer du Nord" de Paris-Roubaix est au sport cycliste, le pilote Belge a perdu ses dernières illusions ! À environ 100 kms de l'arrivée, Ickx et Brasseur ont fait une violente sortie de piste et ont "ouvert" leur train avant. Obligés d'attendre l'assistance camion, ils ont perdu près de trois heures sur les vainqueurs d'étape...

Vainqueurs d'étape... qui sont entre autre : René Metge et Dominique Lemoyne sur l'indétrônable Porsche 3L2 n° 176 !

Crédit photo : Friedrich Hans.

Une pause détente entre les 3 pilotes des Porsche 911 : Ickx, Metge et Kussmaul...

Les trois pilotes des 911 Carrera.

Ickx, précurseur de ce projet, trouvera sans doute une consolation dans la domination de plus en plus nette de ses camarades d'écurie, car le Français René Metge consolide d'étape en étape sa position en tête de ce 6ème Rallye Paris-Dakar et l'ingénieur allemand... Roland Kussmaul prend la troisième place du Classement Général !

Crédit photo : Dakardantan.

La 911 n° 177 à l'attaque dans le sable...!Classement d'Étape

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  2. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  3. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  4. - Kussmaul - Lerner / Porsche.
  5. - Trossat - Briavoine / Lada.

Classement Général

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  2. - Gabreau - Gabbay / Range.
  3. - Kussmaul - Lerner / Porsche.
  4. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  5. - Cowan - Syer / Mitsubishi.

...

     16.  - Ickx - Brasseur / Porsche.

 

10ème Étape => Niamey - Ouagadougou : 647 kms, dont 464 de Spéciale.

Le Rallye-Raid quitte le Niger pour découvrir le Burkina. Mais en pleine spéciale chronométrée, les Autorités décident de bloquer les concurrents au poste de frontière. Les premiers équipages "forcent" le passage avec quelques billets... par contre les suivants seront retenus sans discussions possible !

       Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

La 911 fonçant à vive allure vers la victoire, en traversant le Burkina...

 

Finalement, tous arrivés au bivouac. L'Organisateur annonce l'annulation des résultats de cette 10ème étape.

C'est la consternation !! Les mieux classés de cette Spéciale crient à l'injustice, et soutiennent que le Paris-Dakar : c'est l'aventure, c'est l'imprévu et la bonne opportunité de chacun !

Quelle que soit la décision, certains seront pénalisés et d'autres lésés. Alors que le Rallye continue et passe à l'étape suivante.

 

 

 

 

 

11ème Étape => Ouagadougou - Bouma : 553 kms de Spéciale.

À l'émetteur-récepteur du PC course, on entend : << Kussmaul, N° 177 - Porsche : Tonneau //Je répète...// Kussmaul, N° 177-Porsche : Tonneau. >>

La 911 N° 177 porte les stigmates du tonneau qu'elle a effectué sur cette étape... Et pourtant, elle file vers l'arrivée d'étape !

On voit nettement les "stigmates" provoqués par le tonneau.

Et une autre information, nettement moins officielle, prétend que Metge / Lemoyne auraient percuté... une vache ! Endommageant ainsi l'avant de leur 911.

Pourtant la veille au soir, au briefing, l'Organisateur avait longuement averti les pilotes et les motards sur la dangerosité de ces 553 kms de Spéciale : nombreux villages, tôle ondulée irrégulière, souches d'arbre, pistes sinueuses et obstacles piégeux...

La radio avait dit vrai !! Roland Kussmaul au volant de la 911 d'assistance rapide N° 177 a fait "un toit" sur la piste qui menait les concurrents sur les terres sauvages de la Côte d'Ivoire. Cette mésaventure de pilotage lui fait perdre la troisième marche du podium du Classement Général, à la grande déception de Jacky Ickx espérant un doublé des Porsche-Rothmans au classement final, à Dakar !

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Un moment de pause nocturne et de réconfort entre J. Ickx & C. Brasseur, en fin d'après-midi à la tombée de la nuit....

Le Rallye-Raid n'est pas une promenade de santé !!

Quand à l'autre 911, celle de l'équipage 100 % Français, René Metge / Dominique Lemoyne. Plus de peur que de mal !! Le choc avant avec la "ruminante" n'a éclaté qu'un peu de fibre polyester. Tout de même chanceux, ils terminent second de cette étape mouvementée !

<< Que cet avertissement serve de leçon. >> lâche Peter Falk - Directeur de Compétition-Porsche, présent chaque soir au bivouac.

Classement d'Étape

  1. - Trossat - Briavoine / Lada.
  2. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  3. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  4. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  5. - Ickx - brasseur / Porsche.

Classement Général

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  2. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  3. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  4. - Trossat - Briavoine / Lada.
  5. - Rigal - Fourticq / Mitsubishi.

...

       8.  - Ickx - Brasseur / Porsche.

 

 

 

12ème Étape => Bouma - Yamoussoukro : 673 kms, dont 328 de Spéciale.

Sur les pistes de latérite bordées d'une végétation tropicale, René Metge modère un peu sa cadence afin d'éviter une nouvelle rencontre animalière. L'exploit du jour, est signé par l'Équipage Colsoul / Lopes sur l'Opel Manta préparée Groupe B, mais uniquement... en deux roues motrices !

Crédit photo : Friedrich Hans.

La 911 de Metge / Lemoyne lors de la traversée d'un village ivoirien... fonçant vers leur victoire !

 

 

 

 

Après la "rencontre" avec une vache, René Metge vole de ses propres ailes !

 

 

 

 

 

De son côté, depuis les deux dernières Spéciales, Jacky Ickx grapille chaque jour une place au Classement Général... le voici à l'issue de cette étape, remonté à la 7e place.

 

La 911 n° 175, attaque sur tous les terrains pour tenter de remonter coûte que coûte au classement général...

 

Classement d'Étape

  1. - Colsoul - Lopes / Proto Opel Manta
  2. - Ickx - Brasseur / Porsche.
  3. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  4. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  5. - Metge - Lemoyne / Porsche.

 

Classement Général

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  2. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  3. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  4. - Colsoul - Lopes / Proto Opel Manta.
  5. - Rigal - Fourticq / Mitsubishi.
  6. - Marreau - Marreau / Proto Renault.
  7. - Ickx - Brasseur / Porsche.
  8. - Kussmaul - Lerner / Porsche.
  9. - Lacaze - Bouille / Citroën.
  10. - Gabreau - Gabbay / Range.

 

 13ème Étape => Yamoussoukro -  Touba : 398 kms, dont 128 de Spéciale.

Sous un tunnel de végétation luxuriante, la poussière soulevée par les autos empêche toute initiative d'attaque ! De plus, la faible largeur de piste interdit les dépassements dans ce "brouillard" poussiéreux à couper à la machette.

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Claude Brasseur entrain d'extirper comme il le peut, une des roues de secours mises à l'arrière de la 911. Quand on connaît la place existante, on s'imagine !!!   Claude Brasseur effectuant de l'escalade sur le toit de la 911, pour parvenir à la trappe des roues de secours qui remplacent l'emplacement des banquettes arrière...

Certaines zones "trialisantes" calment même les plus pressés ! Et en fin de compte, le Classement Général ne connaît aucun bouleversement majeur.

Classement d'Étape

  1. - Ickx - Brasseur / Porsche.
  2. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  3. - Marreau - Marreau / Proto renault.
  4. - Lacaze - Bouille / Citroën.
  5. - Kussmaul - Lerner / Porsche.

 

14ème Étape => Touba - Kassidougou : 523 kms, dont 279 de Spéciale.

Briefing...

Thierry Sabine, porte-voix à la main, débout sur la ridelle rabattue du camion-cantine, annonce : << Dans la forêt Guinéenne, vous devrez parfois trouver votre chemin à travers des arbres haut de trois à quatre mètres. La trace, c'est à qui la fera ! Sinon, sur le road-book, tous les noms des villages figurent. Notez-les sur un bout de papier et , au fur et à mesure, demandez aux habitants qui parlent français le nom de leur village et cochez-le sur votre liste. Si vous en ratez un, vous vous perdrez, car il n'y a aucune indication, aucun panneau. C'est la forêt ! >>

Puis ajoute : << Les ponts étroits sont faits de rondins, ou trop gros ou trop écartés pour que les motos les franchissent. Elles devront prendre à gué ! De même que les autos qui ne se sentiront pas assez sûres d'elles. Et rappelez-vous que le bois mouillé est très glissant. >>

Et enfin, termine sur ces dernières recommandations : << Pour ceux qui en ont, n'utilisez pas vos cartes géographiques ! En Guinée, il n'y a pas de pistes définitives. Toutes les cartes sont fausses et les villages peuvent changer de nom. Ce qui est vrai un jour, ne l'est pas forcément le lendemain. >>

Frissons dans le bivouac...

Crédit photo : Friedrich Hans.

L'équipge N° 176 - Metge / Lemoyne n'hésite pas à braver les dangers, en traversant ici un pont fait de rondins de bois, très glissant...

... et on les comprend !!

Finalement, les derniers rescapés de cette 6ème Édition resteront dans l'ensemble assez attentifs face au difficile "jeu de piste" ! Et le franchissement des ponts scabreux se fera dans la prudence, ainsi que les gués.

La 911 surnomée "la grenouille"... ici prend tout son sens... La voici qui traverse sans aucune difficulté un gué !!!

 

Crédit photo : Friedrich Hans.

La 911 traversant un pont de bois, en plein miliue d'une forêt très luxuriante...!!!

Dans ce royaume de chlorophylle, l'équipage Ickx / Brasseur

gagne à nouveau une place au Classement Général...

les voilà à l'issue de cette étape : 6ème.

Classement d'Étape

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  2. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  3. - Colsoul - Lopes / Proto Opel Manta.
  4. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  5. - Marreau - Marreau / Proto Renault.

 

Classement Général

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  2. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  3. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  4. - Colsoul - Lopes / Proto Opel Manta.
  5. - Marreau - Marreau / Proto Renault.
  6. - Ickx - Brasseur / Porsche.

 

15ème Étape => Kissidougou - Freetown : 581 kms, dont 152 de Spéciale.

La Porsche 911 n° 175 d el'équipage Ickx / Brasseur passe allègrement pourtant un endroit assez difficile (les ponts de bois)...

 

 

 

Sous une forêt moins généreuse, les concurrents se lancent à l'assaut d'une Spéciale relativement courte (152 kms). Cependant, un bref secteur chronométré peut quelquefois réserver bien des surprises !

En effet ! Loin du désert sans ombre, René Metge a tout de même eu "chaud" et était très en colère en sortant de sa Porsche 3L2 n° 176, à l'arrivée de la Spéciale !

Spéciale remportée par son second au Classement Général : Patrick Zaniroli sur Range, avec quatre minute d'avance. 

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

 

 

 

 

<< Je ne comprends pas le comportement de Jean-Pierre Gabreau qui pilote l'autre Range ! Il a voulu doubler à un endroit où cela était impossible et a heurté la 911. Tout s'est bien terminé, heureusement, j'avoue avoir eu peur un instant. >> déclare René Metge, encore sous le coup de l'émotion.

Ironie du sort ! À une quinzaine de kilomètres avant l'arrivée, J-P Gabreau est sorti de la piste. Le rRnge se retrouve parmi les arbres et les fourrés, trois mètres en contrebas du ruban de latérite sur lequel il faut généralement rouler !!

 

L'on voit le visage en colère de René Metge... Il est accompagné de son copilote Dominique Lemoyne...Classement d'Étape

  1. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  2. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  3. - Metge - Lemoyne / Porsche.
  4. - Planson - Planson / Mercedes.
  5. - Ickx - Brasseur / Porsche.                             

  

Le Classement Général reste inchangé !!

 

 

16ème Étape => Freetown - Conakry : 647 kms de Spéciale.

Étape de liaison permettant agréablement aux rescapés de cette aventure mécanique de découvrir les charmes cachés de la Sierra Léone, ainsi que de se rendre dans la secrète capitale Guinéenne : Conakry ! Puis de traverser ce dernier pays par une route nouvellement asphaltée pour rejoindre la ville du prochain départ d'étape.

Crédit photo : Dakardantan.

Une liaison entre deux étapes effectuées à vive allure... et faisant la joie des habitants Guinéens...

 

  

Cet intermède restera un des moments forts du Rallye, chargé d'une forte signification diplomatique ! Et comme il est plaisant de constater que les sports mécaniques, en l'occurence les Rallyes-Raids peuvent "ouvrir" certaines frontières, jusque là, hermétiquement fermées.

 

 

 

 

 

 

17ème Étape => Labé - Tambacouda : 457 kms, dont 221 et 166 de Spéciale.

<< Par moment, cela ressemble à du trial et les pilotes autos attaquent, même quand ils sont contraints de rouler à 20 km/h. >> commente Thierry Sabine, en descendant de son hélico.

Crédit photo : D.P.P.I.

La 911  d'assistance rapide n° 177, à son tour passe un pont de bois... Moment tendu pour les équipages...!!!

À ce jeu chaotique, sur la Porsche N° 175, le Belge Jacky Ickx signe le meilleur temps sur la première Spéciale de 221 kms ! Suivi de la surprenante Opel Manta à deux roues motrices de Guy Colsoul qui prendra sa revanche en remportant le second secteur chronométré de 166 kms, tout aussi technique que le premier , mais se disputant dans la brousse Sénégalaise...

Sur l'autre Carrera 911, le parfait duo Metge / Lemoyne a menagé sa monture sur ces pistes défoncées, où il y avait plus à perdre qu'à gagner. Ils ont soigneusement contrôlé leur position... et maintenant, l'équipage peut songer à une victoire possible à Dakar, loin encore de 650 kilomètres, où tout peut encore arrivé !!

Aucun changement significatif au Classement Général.

 

18ème Étape => Tambacounda - Sali Portudal : 408 kms, dont 101 de Spéciale.

Rien n'est jamais fini dans le Rallye Paris / Dakar, même quand l'avant-dernière étape conduit aux sables blancs de la côté Sénégalaise! Certes, la situation en tête n'a subi aucun bouleversement.

Mais dans la savane, les deux minutes d'égarement des leaders à bord de la Porsche n° 176, démontre, encore une fois, tous les rebondissements que réserve la discipline du rallye-Raid !

La 911 n° 176 filant à très vive allure dans la savane Sénégalaise, vers la victoire à Dakar...!!!

Alors que la 911 n° 176 de l'équipage Metge - Lemoyne cherche la bonne piste ! La 911 d'assistance de Kussmaul n° 177 laisse échapper la victoire d'étape pour 1' 27, poursuivi comme son ombre par la 911 n° 175 de l'équipage Ickx / Brasseur à seulement 25", prenant ainsi la troisième place de cette courte Spéciale de 101 kms ! Le "scratch"  revient au Team semi-officiel Citroën, avec une étonnante Visa à deux roues motrices, pilotée par Lacaze.

 

19ème Étape => Sali - Dakar : 230 kms, dont 80 de Spéciale.

Les trois dernières Spéciales qui totalisent à peine 150 kms, sont avant tout organisées pour les Sponsors se rendant sur place, ainsi que de nombreux V.I.P. ! De minute en minute, chaque dé"art se fait dans une ambiance de fête mais toutefois l'ultime Spéciale sur la plage est toujours redoutée par les concurrents, parce qu'elle recèle de multiples pièges qui peuvent tout anéantir à quelques kilomètres du but final : DaKaR !!

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Les concurrents au départ de la Plage à Dakar... La tention monte, car ils peuvent encore tout perdre à cet instant présent !!!

La 911 prête à bondir pour cette ultime Spéciale du Rallye effectuée sur la plage en direction de Dakar ! La Porsche est encadrée des toutes premières au Classement Général !

Crédit photo : Dakardantan.

La 911 de Metge / Lemoyne à l'assaut de la victoire sur l'ultime étape de la plage de Dakar...

 

 

 

Loin devant ses poursuivants, la 911 triomphante file sur la plage vers la banderole d'Arrivée...

 

 

  

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Les équipages des 3 Porsches participant au Dakar 1984 fêtent leur victoire dignement en arrosant les spectateurs de Champagne sur la plage de Dakar...

 

 

 

 

 

Victoire historique !!!

Le Champagne coule à flots.

 

 

 

 

 

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

Jacky Ickx & René Metge heureux et posant pour la photo... Assis sur le capot de la 911 victorieuse !

 

 

 

 Jacky Ickx et René Metge posant pour la postérité sur le capot de la 911 victorieuse, la n° 176 !!

 

 

 

 

Crédit photo : tribute to Jacky Ickx.

Cette fois, c'est la pose des vainqueurs Dominique Lemoyne (à gauche) et René Metge (à droite de la photo), encadrant la 911 victorieuse...

 

 

Dominique Lemoyne (à gauche de la photo) et René Metge (à droite), encadrant la Porsche Carrera 3L2 n° 176, victorieuse du 6e Rallye Paris / Dakar...

Classement Général FINAL

  1. - Metge - Lemoyne / Porsche - N° 176.
  2. - Zaniroli - Da Silva / Range.
  3. - Cowan - Syer / Mitsubishi.
  4. - Colsoul - Lopes / Proto Opel Manta.
  5. - Marreau - Marreau / Proto Renault.
  6. - Ickx - Brasseur / Porsche - N° 175.
  7. - Rigal - Fourticq / Mitsubishi.
  8. - Lacaze - Bouille / Citroën.
  9. - Planson - Planson / Mercedes.
  10. - Fougerousse - Braquet / Toyota.

...

     26.  - Kussmaul - Lerner / Porsche - N° 177 (Assistance rapide).

 

 

Suite à ce triomphe...

 

 

 

 

 

 

 

 

On pouvait voir dans chaque concession Porsche allemande : cette immense affiche... déclinée dans toutes les langues où la Firme Porsche était implantée !!

 

 

 

 

 

 

 

 Miniature de la Porsche Carrera 3L2 ayant remporté le Dakar 1984...

 

 

 

D'autre part, des milliers de miniatures sont sorties, et sortent encore dans le commerce !!

 

 

 

 

 

  Ou bien récemment, des artistes peintres brossent encore cette historique   victoire....!!!

Peinture réalisé par l'artiste Belge : Benoît Deliège.

 

 

 

 

Œuvre réalisée par l'artiste Belge : Benoît Deliège.

   

 

 

 

 

 

Bandeau titre : Interview de René Metge...

<< L'histoire a commencé par un coup de téléphone de Jacky Ickx me proposant de piloter l'une des Porsche 911, quatre roues motrices que le constructeur allemand souhaitait engager sur le Dakar.

Pour me mettre à l'aise, il m'a présenté l'affaire comme ça : << On m'a demandé de monter la meilleure équipe possible avec les meilleurs pilotes, et moi je leur ai proposé ton nom. >> J'ai réfléchi deux secondes et demi... À peine...

<< Je ne connaissais pas l'équipe >>

En octobre 83, débarqué dans l'oasis de Djanet pour les premiers essais en Algérie. J'étais un peu anxieux et ne savais pas si j'allais être à la hauteur. Sans connaître un mot d'allemand, très peu d'anglais, et me voilà parti à la rencontre de mécaniciens et ingénieurs ne parlant pas le français. Je les ai trouvés au dépôt d'esence où ils faisaient le plein. Je fais enfin la connaissance avec Roland Kussmaul, l'ingénieur en chef, et les invite le soir chez un vieil ami Algérien, à manger un couscous, hitoire de les mettre dans l'ambiance.

La 911 N° 1, lors dess ses premiers essais en terres algériennes...

La prise de contact avait été réusie, les essais se sont merveilleusement déroulés. Je crois que Porsche est la plus grande équipe du monde des sports mécaniques. Professionnelle jusqu'au moindre détail. Je n'en connais pas d'autres où l'ingénieur d'essais monte dans la voiture à côté de toi pour sentir son comportement...

Un jour, il a crié dans la 911 : << 200 !! >>. Nous étions à plus de 200 km/h. Le soir, nous avons dignement fêté l'événement !!

<< Mon secret : aller lentement !! >>

Au Dakar, sur la première étape El Goléa - In Salah, je me souviens qu'il y avait une descente empierrée extrêmement piègeuse, où je m'étais fait doubler par le "Proto" de Guy Deladrière. Je l'ai repassé plus loin, mais à l'arrivée de la Spéciale, il est venu me voir en me demandant un tuyau :  << Comment fais-tu pour aller lentement dans les parties difficiles ? Moi, je n'y arrive pas ! >> m'avait-il dit.

Lui expliquer comment faire pour aller doucement, j'étais mort de rire !! Alors je lui ai simplement raconté que pour gagner un Dakar, il fallait savoir rouler en méangeant sa voiture dans les sections à risques, et aller vite quand l'occasion se présentait. Mon conseil ne lui aura pas servi, puisqu'il a piqué du nez après une dune, plus tard, au Niger !

Un des  camions d'assistance de l'écurie Porsche... 

Exceptée la première étape, la Porsche 911 s'est montrée à son aise. Et Peter Falk, le patron du Département Courses venait tous les soirs nous remercier d'avoir ramenée la voiture au bivouac en bon état ! Je n'avais jamais vu ça ! La venue de Porsche a changé quelques chose dans l'esprit du Dakar parce que c'était une équipe organisée.

<< Une sacrée équipe !! >>

Comparativement à aujourd'hui, les moyens mis en œuvre n'était pas énormes : une 911 d'assistance rapide, un camion 4x4 et un camion 8x8 ! Ce n'était pas géant comme organisation mais, grâce à Jacky, l'état d'esprit était excellent. Nous dormions toujours près de nos 911, par respect pour les mécaniciens. Ils donnaient 200 % de leur temps et de leurs moyens, la moindre des choses était de rester auprès d'eux.

Crédit photo : Tribute to Jacky Ickx.

La 911 de Ickx / Brasseur filant à tout allure à travers la Savane...

Porsche était dans la philosophie du Rallye, je ne pense pas qu'ils aient dénaturé l'esprit du Dakar. Un jour, j'ai mis un motard par terre après les gorges d'Arak. Il est tombé dans ma poussière, et regardant dans mon rétro, je l'ai vu se relever. À l'arrivée, les mécanos de Porsche lui ont remis la moto en état. Vraiment... Une sacrée Équipe ! >>

 

Pour les plus curieux d'entre Vous...

Parlons un peu technique et découvrons ensemble les secrets de ces trois prototypes, appelés plus communément 911 SC 4x4, mais dont le Nom de Code est LA 953 pour le Département Compétition de la Firme Porsche.

Dessin en "éclaté" de la Porsche 911 - Nom de Code "953"....

Un bel "éclaté", nous permet de visualiser l'essentiel des éléments.

Vue plongeante du moteur de la 911...

Dans une coque de Super Carrera, la 953 reçoit le fameux moteur atmosphérique de la 3L2 (3164cc) qui ne sera commercialisées qu'en été 83. Pour cette épreuve Rallye-Raid, la puissance du moteur développe seulement 225 CV à 5.800 tr/mn avec un taux de compression de ( 9.0:1), afin de jouer la carte de la fiabilité sur un rallye d'endurance aux conditions extrêmement difficiles et aux essences africaines de moindre qualité !

 

Crédit photo : Friedrich Hans.

Vu rapprochée du moteur de 225CV de la Porsche qui effectuera le Paris-Dakar 84...

Sous cet angle photographique, on voit nettement l'application des renforcements soudés

sur la tête d'amortisseur arrière-gauche !

 

Crédit photo : Friedrich Hans.

Ici, nous voyons de manière très nette le tableau de bord de la 953...

La Super Carrera 3L2 dotée de 4 roues motrices ! Cependant, Porsche n'ayant pas eu le temps nécessaire d'optimiser son système : la transmission intégrale mécanique est d'origine Audi Quattro, complète avec son transaxle ! La 911 pouvait monter des pentes de 45° et sa boîte de vitesse reste inchangée de celle d'origine : 5 rapports + MA.

Crédit photo : Friedrich Hans.

Photo où l'on voit de manière plus précise la transmission de la 953....

Sur la console centrale est placé un bouton-pressoir de répartiteur de freinage, ainsi qu'un levier désaccouplant la transmission intégrale pour se mettre en mode traction / propulsion ! Plus résistant, l'embrayage reçoit un disque à métal fritté.

 

Crédit photo : Friedrich Hans.

Ici, on voit l'intérieur complet de la 953...

Les roues de secours chaussées en pneumatiques renforcés de 205 / 70 / 15 sur d'authentiques jantes Fuchs de 15 pouces sont superposées et sanglées derrière le Copilote !

 

Crédit photo : Friedrich Hans.

L'ajout des feux arrière sur le toit de la 953, afin qu'elle soit mieux aperçu par ses concurrents...

Coincées entre l'arceau tubulaire de sécurité, cela se joue au millimètre pour l'enlèvement de ces roues, se faisant uniquement par la lunette arrière en polyester. Sur le toit, sont fixés deux feux-stop supplémentaires pour une meilleure visibilité lors des étapes poussiéreuses.

 

Crédit photo : Friedrich Hans.

Vue plongeant de la lunette arrière à l'intérieur de l'habitacle...

Deux réservoirs de carburant équipaient la 953. Celui à l'avant avait une contenance de 120 litres et l'autre positionné derrière le baquet du pilote était d'une capacité de 150 litres. Pour optimiser la répartition des poids durant les longues étapes, le Copilote pouvait actionner électriquement une pompe qui permettait au carburant d'être versé de l'un à l'autre réservoir.

 

Crédit photo : Friedrich Hans.

Vue sur les amortisseurs équipant la 953...

Durant les essais le choix technique fut difficile ! Finalement, deux amortisseurs Bilstein renforcés sont fixés sur chaque triangle de suspension avant, permettant ainsi le passage des arbres de roues afin de développer toute leur motricité au train avant !

À l'arrière, un combiné (amortisseur / ressort hélicoïdal) vient en place sur chaque bras de suspension en aluminium renforcé ! Les barres de torsion restent en place sur les deux trains.

 

Crédit photo : Friedrich Hans.

Sur cette photo, on voit très nettement la plaque en fribre composite Kevlar de 10mm d'épaisseur de protection moteur / boîte de vitesse de la 953...

Au premier coup d'œil, on jurerait une plaque d'aluminium ! En fait, cette protection du moteur / boîte de vitesses, ainsi que de l'arbre de transmission est en fibre de composite Kevlar d'une épaisseur de 10mm ! Sous ce cliché vu de l'arrière, on voit parfaitement la disposition des bavettes avant et centrales ! La garde-au-sol est élevée à 27 cm et le toit de la 911 culmine à 1,48 mètre.

 

Crédit photo : Friedrich Hans.

Ici, l'on aperçoit le combiné : amortisseur / ressort...

Ici, on aperçoit assez nettement le combiné (amortisseur / ressort),

et les disques ventilés / percés provenant de la Porsche Turo 3L3.

 

Crédit photo : Dakardantan.

Vu sur le moteur de la 953....

Un petit radiateur pour refroidir la boîte de vitesses est placé

sous la grille de l'aileron aérodynamique !

 

Crédit photo : Dakardantan.

Ici, l'on voit les éléments en polyester : capot-avant, ailes, pare-chocs, aileron...

Le capot avant, les ailes, les pare-chocs, les portières et le capot-aileron sont en polyester ! De même, les "vitres" sont en polycarbonate, hormis le pare-brise restant en verre Sécurit. La Porsche Carrera 3L 2 4x4 pesait exactement 1.210 kilos en configuration course !!

 

1984 - 2010...

... 26 ans plus tard, le Team AfriCarrerA souhaite célébrer l'Anniversaire de cette victoire historique, en participant au Rallye-Raid des "HEROES LEGEND" à bord d'une authentique Porsche 911 Type G à deux roues motrices...!Logo de l'Association du team AfriCarrerA...

 

 

Rendez-vous aux pieds de la Tour Eiffel...

le 16 octobre 2010 !!

 

 

 

 

>> AfriCarrerA <<

Calou 51... 

Commentaires

Déjà 17 commentaires sur cet article. Les 3 derniers :

Par : sebastien911, le 29/06/2014.

Super reportage merci

Par : bleu341, le 01/05/2014.

Super reportage, je me suis régalé, crédit photos + doc très interressant
Merci

Par : cligneval, le 06/06/2009.

Bravo, super article, je vous souhaite beaucoup de plaisir lors de la TransAfricaine

Voir tous les commentaires

42 porschistes sur le site dont 21 connectés et 21 visiteurs.

© Doudi - http://www.type911.org/ - 1999-2014.
Mentions Légales | Plan du site | Contact | Crédits