Freins Avants

Par : BRICE 3.2, publié le : 30/03/2008

Vous n'êtes pas connecté. Seul la moitié de l'article est disponible, et les images ne sont pas affichées.
Pour voir cet article dans son intégralité, connectez-vous.

Gros morceau, le changement
des disques avants demande pas mal d'attention. La difficulté principale
réside dans le réglage du serrage des roulements.

Au niveau du matériel, il
faut se munir de : disques de freins, plaquettes, joints spi de roulement
et durites, si on décide de les changer. On verra ce dernier point
plus loin.

Outillage :

Clé dynamométrique avec douilles de 19 et 13.
Clés plates de 11 et 9 ou clé spéciale durite.
Petit pied de biche.
Clé à pipe de 13.
Graisse.
Liquide de frein.
Dégrippant.
Bombe nettoyante pour freins et chiffons propres.
Clé alen (BTR) de 6.
Marteau
Loctite pour freiner les écrous d'étrier.
Chasse-goupille ou tige en acier assez fine.





Voilà comment se présente
le train avant sans la roue. Les choses sérieuses vont commencer.


Il faut tout d'abord faire sauter
le cabochon central afin de pouvoir démonter le disque et son support
du moyeu. Pour cela, un petit pied de biche et un marteau suffisent. Il
suffit de le faire venir doucement en tapotant de chaque côté
successivement en prenant appui sur le bout des goujons de roue.


Vue de dessus. On voit bien ici
que le disque est une pièce rapportée au support, lui-même
rapporté sur le moyeu de la jambe de force. Si vous faites attention,
en dessous du goujon, au centre de l'image, on aperçoit la fente
qui sert à passer la clé BTR pour serrer le collier de réglage
des roulements (voir plus loin).


La fixation du disque sur le moyeu
avec les boulons de 11.


Passons au démontage des
étriers. Afin de sortir les disques, il faut enlever les étriers.
Pour cela, il faut enlever les plaquettes. Il faut d'abord ôter les
goupilles à l'aide d'un chasse-goupille assez fin.


Les goupilles une fois démontées.
Il y a un sens pour les remonter. Le côté pointu vers vous.
En fait, la queue dispose de petites olives qui viennent se loger dans l'étrier,
et qui bloquent la goupille dans ce dernier. L'étrier est creusé
à cet endroit, ainsi la goupille ne bouge plus.


L'étrier vu de derrière
avec les durites rigides en cuivre. Il est fixé par deux écrous
serrés au couple. Il faut pas mal forcer pour dévisser. Gros
bras bienvenus, ou gros marteau. Pour ce qui concerne le démontage
des durites, nous les avons changées (voir la section durites pour
en savoir plus). Si on ne les change pas, il est préférable
de les démonter au niveau de l'étrier. Dégrippant
ou lookeed fortement conseillé.


Vue des plaquettes avec la plaque
de maintien et les goupilles en place. Enlevez tout et retirez par la même
occasion les fils des témoins d'usure des plaquettes, qui sont fixés
sur la plaquette côté caisse. Pour sortir les plaquettes il
faut repousser les pistons des étriers. Pour cela, prenez une grosse
pince avec laquelle vous serrez la plaquette contre l'étrier. Une
fois les pistons poussés, retirez les plaquettes. Faites simplement
attention au niveau du réservoir de lookeed afin qu'il ne déborde
pas, car le liquide contenu dans les étriers va remonter en poussant
les pistons.


Les durites sont démontées
à l'aide d'une clé de 11. Afin que le lookeed ne fuit pas partout, vous pouvez utiliser un des capuchons qui se trouvent sur les
purges des étriers arrières et le placer sur le bout de la
durite rigide. Je conseille fortement de passer quelques heures, avant le
travail, pour badigeonner les écrous des durites avec du dégrippant.
Il faut que le produit ait le temps d'agir. Sinon utilisez du lookeed,
c'est corrosif et ça marche bien. Sans ça c'est une galère
pas possible. Démontez les boulons qui maintiennent l'étrier
et sortez ce dernier.


Le cabochon central enlevé,
on peut dévisser l'écrou qui serre les roulements. Il s'agit
en fait d'un collier qui est vissé sur le moyeu et qui est serré
sur celui-ci pour ne plus bouger. Une vis BTR le bloque. On notera que
le moyeu dispose d'une fente afin de pouvoir dévisser le collier.
On a ici nettoyé le moyeu à l'aide d'un chiffon. Pour la
suite, laissez en place la clé BTR dans l'encoche de serrage, prise
sur la vis. En faisant tourner le disque on desserre ainsi rapidement
le collier que l'on peut sortir facilement.


L'étrier enlevé,
le collier de roulement desserré et retiré, il suffit de
tirer sur le disque pour tout sortir. ATTENTION !!! Mettez une main devant
le roulement extérieur quand vous sortez le disque, sinon il risque
de tomber par terre. Une fois le disque enlevé, retirez le roulement
extérieur et la rondelle crantée.


La rondelle qui se trouve derrière
le collier de serrage des roulements. On note que celle-ci dispose d'un
crantage et en observant de près le moyeu central, on s'aperçoit
qu'il dispose d'une gorge pour laisser passer cette rondelle (photo plus
bas). Le but de cette pièce est de faire une cloison entre le collier
de serrage et le roulement. Le crantage lui permet de rester fixe et de
ne pas tourner en même temps que la roue, par con...

Vous devez être connecté pour accèder à l'intégralité de l'article. Cliquez ici pour vous identifier

Commentaires

Par : moh33, le 19/05/2011.une chose presque imperceptible, à laquelle il faut prendre garde:les disques neufs ont un coté montage, coté gauche ou droit.Les miens étaient imprimés Left ou Right, c'est surement pour la ventilation des disques.
Par : Piet, le 17/05/2011.Serrage de la vis halen (M7) du collier de serrage au couple de 15 Nm.
Par : Piet, le 17/05/2011.Serrage de la
Par : Ben195919, le 11/11/2008.Merci, le bon coup, si les pistons recalcitrant, c'est de les sortir avec une simple pompe à graisse, le raccord de purge est standard! Une simple pompe à graisse en bon état peut monter à 400 kg/cm2. Bien sûr remettre la graisse dans la pompe au fur et à mesure! cout: une cartouche, mais quel gain de temps!
+ Pascal
Par : beb323, le 21/04/2007.Merci pour cette démonstration qui m'a bien aidé. Pour les futurs aventuriers j'ajoute une expérience personnelle.
"le cabochon central enlevé"... Et bien c'est là que ça s'est corsé! Avec des outils classiques, pince multiprise, pied de biche, ils n'ont pas bougé d'un micron. J'ai rompu les négociations: marteau et petit burin... Mauvaise idée, 2 cabochons neufs = 116€. Il paraît qu'il existe un outil spécial pour cette opération, je pense qu'il coûte moins cher!
Par : jmarc38, le 15/05/2006.excellent mode opératoire...je vais pas essayer de la faire, étant un peu manchot et pas tres bricoleur, mais au moins, je comprends le devis établi par mon mécano.