Rallye régularité suite et fin

Posté le :17/12/2007

Le temps passe, voici enfin la suite et fin de cette aventure.
Le partenaire a été trouvé. Il s'agit d'un nouveau promoteur immobilier s'implantant sur La Rochelle.
J'aurai donc, en plus des pubs de l'organisateur, deux stickers pour ce sponsor.
Mais le jour J arrive et me voici parti pour Niort.
En ce samedi matin 19 mai, il fait beau. Comme prévu je suis à 10h à l'Automobile Club des Deux-Sèvres.
Dans le parking les 2/3 des concurrents sont déjà là, chacun stationné sur un emplacement correspondant à son numéro de rallye.
Je me gare donc sur mon numéro 34 entre une autre 3,2L et une Ferrari, puis fais un tour du parc fermé, afin de me délecter des autres voitures participantes, mais néanmoins "adversaires".
Je prends des photos des Alpine, Austin Healey, Jaguar, MG, Triumph, Ferrari, Porsche 911/914/996 etc....
Ensuite, direction le bureau des commissaires pour l'établissement des licences, vérifications administratives, remise des dossiers avec tous les autocollants et road-books.
Un détour par la cafétéria est nécéssaire pour un café avec croissants et je suis prêt pour coller tous les stickers, les plaques de rallye et les vérifications techniques.
Le commissaire appose sa signature sur le numéro 34 de la voiture. Je suis bon pour prendre le départ.
Ca se corse, à présent, car il s'agit d'étudier les 2 road-books en fléché-métré gros comme des dicos et de déchiffrer ce qui nous attend....L'estomac se noue.
Ce ne sera pas du gâteau car dans une même E.S. la moyenne imposée varie 4 ou 5 fois, ce qui nécéssite de nombreux calculs avec prise de tête maxi !
11h30, brieffing de la Direction avec quelques modifs et explications du road-book ; ensuite quartier libre pour tout le monde jusqu'à 14h.
J'en profite pour récupérer ma co-pilote, à l'hôtel réservé par mes soins, car celle-ci travaille le samedi matin.
Nous nous mettons d'accord avec la réception sur les détails de clés, car nous préssentons notre arrivée tard dans la nuit.
Nous rejoingnons le parking de la MACIF pour y avaler un sandwich et un fruit.
Nous sommes seuls avec la Porsche et un peu d'inquiétude, il faut l'avouer.
Enfin les autres concurrents arrivent.
Le départ est donné de minute en minute dans l'ordre des numéros. Nous passons auparavant devant un speaker qui présente la voiture et nous pose quelques questions :
"Oui c'est la première fois";
"Non je n'ai pas de rétrotrip";
"Nous partons à l'aventure et sommes là pour le plaisir" etc...
Top départ, pas de panique, ma co-pilote s'active pour énoncer le road-book.
Nous sommes en parcours de liason sur lequel la notion de temps est moins importante qu'en spéciale. Mais déjà au bout de 8 kms première E.S.
5,4,3,2,1,top, nous enchainons les spéciales et liaisons jusqu'à 20h, heure à laquelle nous est proposé un dîner dans un château.
Mais à peine 30 minutes plus tard c'est le départ de l'étape de nuit qui ne s'achèvera qu'à 0h15 sur le parking de l'Automobile Club.
Si de jour, c'est déjà pas mal compliqué, de nuit c'est nettement pire.
Heureusement les lampes frontales sont les bienvenues, mais mon compteur kilomètrique est toujours en décalage avec le road-book et cela complique bigrement la situation.
C'est donc de nuit que nous perdons 20 minutes alors que notre timing était jusqu'ici pas trop mauvais.
Nous rejoignons notre hôtel à 0h45 pour un repos bien mérité, car nous n'avons pas eu le temps de chaumer ni de faire du tourisme.
Réveil à 7h avec au petit déjeuner l'étude du road-book de l'étape du dimanche matin.
Le départ est fixé à 9h à l'Automobile Club.
Malheureusement, c'est sous des trombes d'eau que nous effectuons nos dernières spéciales pour arriver au but à 13h dans la cour d'un nouveau château où sont regroupées toutes les voitures.
C'est lors du repas de gala que sont proclamés les résultats.
Nous finissons 13ème sur 40 équipages engagés et sommes, ma fois, très satisfaits de cette première expérience.
Même si le temps a passé extrèmement vite, il est motivant de voir que nous avons terminé 2ème de l'E.S.10 et 4ème des E.S.8 et 12.
Mais l'honneur Porsche est sauf car les vainqueurs de l'épreuve pilotaient une 914 !
A bientôt pour d'autres aventures en régularité.

Patrick.

1 commentaire :

speedster69 le 2012-02-21 :

Hello........ Jolie ton rapport de rallye pour un peu j'y étais!!!!! T'as du tu t'ecater a l'époque... J'ai parle car je pense que tu dois garder ça comme un souvenir inoubliable..................... Moi je me fais des virer un 911 avec mes potes et deja la suis en pleine magie! Salutations