911 SC 1981 de Martinique

Posté le :04/06/2009

Tout comme nce aux environs de 1995, en Martinique, où je réside.

Dans le cadre de mes activités profess ionnelles, j'avais comme client, Philippe, heureux possesseur d'une Porsche 911 SC Targa de 1981.


Il l'avait emmenée dans ses bagages quand il était arrivé de Métropole en Martinique quelques années plus tôt.

Il s'en était peu servi, sa maison étant située au bout d'un long chemin difficilement praticable pour accéder à la route. La Porsche n'étant pas très haute sur pattes, ça prenait du temps, et donc, malgré l'envie, il roulait peu.

La voiture était soigneusement remisée à l'abri dans un garage ; elle n'avait pas roulé depuis quelques temps, et n'était pas tout à fait en état de circuler ; mais rien de bien sérieux.

Il m'aura fallu quatre ans de “vive négociation” pour convaincre Philippe de vendre sa Porsche à un prix que la décence m'interdit de divulguer, tant il était réduit ; merci Philippe.

Mon copain Gauthier, partant dans l'histoire, fut mis à contribution pour devenir mécanicien en chef de la voiture.

Un jour d'août 1999, nous prîmes donc possession de la belle.

Fort d'une solide expérience des Porsche, Gauthier saurait la remettre en route et l'entretenir.

Ce qui fut fait.

Freins, tuyauterie d'huile, pédalier, direction, échappement, un peu de sellerie, haut-moteur, sablable des jantes, et bien d'autres choses furent passées en revue pour remettre la belle en piste. Bravo Gauthier !

Ca a quand même pris deux ans.

Une belle strictement d'origine, jusqu'aux haut-parleurs Blaukpunt et l'autoradio, à la trousse à outils en passant par la boîte de premiers secours.


Le premier propriétaire lui avait rajouté une climatisation ; mais elle n'avait pas résisté au temps ; on l'a enlevée ; dommage, en Martinique… il fait chaud. De toute manière, elle n'était pas d'origine…

Mon truc à moi, c'est pas la mécanique, c'est le nettoyage, le polish…

J'ai donc passé de longues heures à redonner un look de playmate à la belle ; elle a de beaux phares neufs, un bel écusson Porsche, un targa rénové.

Trois ans ont passé de maigre utilisation, la voiture a fait quelques centaines de kilomètres, puis la boîte a commencé à faire des siennes.

“On va s'en occuper” a dit Gauthier.

La voiture fut alors remisée sous un hangar (pas très étanche), en attente d'une solution au problème de boite.

Elle y resta quatre ans… le hangar a survécu au passage d'un cyclone… la Porsche aussi.

Le temps n'étant pas le meilleur allié des voitures remisées… elle s'est abîmée.

La serrure droite a été forcée, la rouille s'est installée, le beau logo Porsche était à moitié arraché, le parechoc arrière a été tordu, les joints ont séché…

Mais sans l'aide de Gauthier… j'étais bien incapable de faire quoi que ce soit pour la remettre en route.

C'était sans compter avec l'opiniatreté de Jean-Pierre ; Porschiste en chef en Martinique, qui se trouve être le cousin de ma femme, et que je rencontrais régulièrement lors de différents événements de famille ou autres…

A chaque fois, c'était la même rengaine : “tu vas pas la laisser mourir… C'est une Porsche ! je vais t'aider… c'est un crime…, etc…”.

Je savais qu'il avait raison…

Et j'avais tellement envie de la voir rouler cette 911 SC Targa… Sans compter mes enfants qui mouraient d'envie que j'aille les chercher au collège en Porsche !

Un beau jour de mars 2008, je décidais donc de convaincre Gauthier qu'on ne sauverait jamais la voiture si on ne faisait pas appel à de l'aide.

Ce fut facile… Gauthier est un amoureux des Porsche mais n'a pas assez de 24 heures pour s'occuper de son travail de sa maison en construction, de sa femme (…) et du reste ; et même si l'envie de voir la belle sur les routes le taraude, il sait bien qu'il n'a pas le temps de s'y mettre.

Jean-Pierre fut donc officiellement nommé “sauveteur providentiel”.

Son premier commandement fut : “il faut la remettre en marche ; il faut qu'elle roule ; pour le reste, on verra après” ; “une Porsche ça ne s'use que quand ça ne roule pas !”.

Et l'affaire fut réglée en deux heures : une heure de diagnostic, suivie d'une commande de pièces chez Buser (une pompe à essence, un filtre à air, un filtre à essence, des bougies, un filtre à huile, un cardan de tringlerie de boîte), et une heure de remise en route : Vroom !!!

22 mars 2008 :

Incroyable ces Porsche ! Increvables !!!

Ce fut l'occasion pour Gauthier - c'est le petit que l'on voit à gauche sur la photo de 2004- (mon fils, à ne pas confondre avec l'autre “Grand Gauthier”), 9 ans aujourd'hui, de conduire la voiture dans les chemins autour de la maison… ça le change de la vieille Toyota Starlet, une quasi-épave, qu'il “extermine” dans les chemins avec Benoit et Thomas, ses frères de 13 et 14 ans.

En essayant la voiture, Jean-Pierre constate que la direction se bloque… pas une bonne nouvelle… le Neiman peut-être ; on verra ça au garage.

Restait donc à re-immatriculé la belle, à la réviser sérieusement et à aller passer le contrôle technique avant d'attaquer la carosserie et la peinture. Le plus dur semblait être fait.

Erreur !!!

“On” a perdu la carte grise… dont “on” n'avait pas changé de nom au moment de l'achat…

Alors, on fait quoi ? On demande à l'ancien propriétaire de faire une déclaration de perte, etc…, on fait une demande de carte grise de collection ?

Je me sentais mal d'aller voir le bon Philippe…”tu sais, en 1999, quand tu m'as vendu la Porsche, y'a presque 10 ans… eh ben, j'avais pas fait changer le nom sur la carte grise, et je l'ai perdue… tu veux pas aller passer trois heures à la gendarmerie pour faire une déclaration de perte… refaire des papiers et me la revendre…” etc…

Ca fait pas très sérieux…

Mais ouf ! “on” a retrouvé la carte grise au fond d'un carton… je vous passe les détails de l'histoire.

24 mars 2008 :

Quelques démarches pour l'assurance collection (200 euros) et Vroom ! On peut emmener la bête par la route au garage pour la suite des travaux ; oui, je sais… sans avoir encore passer le contrôle technique…

Quel plaisir de rouler en Porsche… même pendant 10 petits kilomètres.

Le bruit du vieux flat 6 est magique !

Les vitesses ne passent pas trop mal ; il faudra certainement encore un petit réglage de la tringlerie ; petit exercice de double débrayage.

Voilà à quoi elle ressemble quand je l'ai déposé chez D.Motors, garage que Maxime vient d'ouvrir ; il s'est spécialisé dans les voitures de collection… et dans l'entretien de tout de ce qui roule… faut bien manger…

Le siège côté conducteur a rendu l'âme… va falloir retrouver le même tissus ; pas facile.

Pour ma belle, Maxime sera guidé dans ses travaux par ”Herr Doctor” Jean-Pierre, notre Sauveteur Providentiel.

Maxime change les amortisseurs arrières ; c'est ok.

4 avril 2008 :

Et c'est là que les ennuis commencent…

Maxime démarre la voiture pour la déplacer et voilà qu'un bruyant “TOC-TOC-TOC” se met soudainement à retentir du côté droit du moteur ! on coupe tout ; Que se passe-t-il ???!!!

On démonte le démarreur ; parait que c'est une maladie de certaines Porsche ; effectivement, le démarreur est en piteux état ; on rédémarre à la poussette… y'a toujours le bruit…

Maxime vérifie les culbuteurs ; le jeu est normal.

Maxime vérifie la distribution ; tout à l'air normal…

On en profite pour sabler les pièces démontées… c'est toujours ça de fait ; ça brille !

Mais il y a toujours ce bruit inquiétant…

Pendant ce temps, je cherche du tissus pour les sièges ; le club Porsche de France 911 classic n'est pas optimiste ; parait que y'en a plus…

J'envoie quand même un mail à Stuttgart, au département des “anciennes” ; là, on me répond d'envoyer des photos, et que “tout est possible”… sauf que je suis pas sûr que ce soit aussi possible que cela pour mon portefeuille… J'attends le devis…

7 avril 2008 :

Bon, il semblerait que le bruit vienne du côté du volant moteur ; dents cassées selon Maxime ; voilé selon son mécanicien. Peu probable selon Jean-Pierre…. inquiétude.

8 avril 2008 :

Maxime va désacoupler la boite pour vérifier. On verra bien.

L'ensemble moteur-boîte est déposé…

L'échappement est donc préalablement démonté ; c'est l'occasion d'enlever le collecteur de chaleur pour le chauffage ; on n'a pas besoin de chauffage en Martinique… et en plus, ça empêche le moteur de bien refroidir ; faut dire qu'ici, il fait rarement moins de 28 degrés. Il y a peu de chance que la voiture reparte en Métropole ; elle n'aura plus besoin de chauffage (je me suis posé la question de le garder… pour respecter “l'origine”… mais j'ai préféré privilégier le refroidissement… et donc la fiabilité).

Les amortisseurs tous neufs !

L'échappement va être sablé et peint ; tout rouille tellement vite sous les tropiques !

Et voilà Anne qui s'en mêle…

Je ne vous avais pas encore parlé d'elle.

Elle ressemble un peu à Sandra Bullock ; enfin, je trouve…

Anne, c'est une fana d'automobile, tout comme Jean-Jacques, son ami ; née avec un clé de 12 dans les mains, elle mène avec délicatesse sa BMW 70' dans les rassemblements d'automobiles anciennes de Martinique ; et dimanche prochain, la sortie bimestrielle du “club”, c'est chez elle…

Alors elle surveille les travaux de la Porsche qu'elle voudrait bien voir retrouver les 34 autres belles invitées de dimanche.

Elles est passée au garage ”booster” Maxime : “il faut qu'elle roule pour dimanche !” lui a-t-elle dit.

Mais :

Elle ne roulera pas dimanche.

Maxime a trouvé un ressort dans un cylindre !

Il y avait aussi des boulons dans la boite à air…

L'embrayage est proche de rendre l'âme…

Il va falloir passer en revue toutes les canalisations, tubulures et autres tuyaux, et….. déculasser. Jean-Pierre ne veut pas prendre le risque de la casse.

Bon, les choses prennent un nouvelle tournure ; c'est pas demain la veille que j'entendrai ronronner la belle…

Jean-Pierre est pourtant plus optimiste que jamais ; “t'inquiète pas, j'ai trente ans de Porsche derrière moi !”

Maxime, quant à lui, commence à rire un peu jaune…

Bon, de toutes manières, on peut plus reculer, va falloir y croire.

Vous croyez que ça va refaire “vroom” un jour un truc comme ça ?…….

J'ai pris un petit coup au moral ce soir…

Je vais laisser les pros faire leur boulot ; je ne passerai au garage que demain soir, en espérant que les choses aient bien avancé.

Voilà où elle est… sous sa bache grise… pourvu qu'elle n'y reste pas trop longtemps…

9 avril 2007 :

Maxime n'a pas touché la voiture… il travaille sur la 930 qui, elle, sera prête pour la sortie de dimanche…

Déprime…

10 avril 2008 :

Ouf ! Fabrice attaque le démontage de l'admission.

On nettoie, on nettoie.. c'est propre… on se console comme on peut…

11 avril 2008 :

Il ne se passe pas grand chose aujourd'hui…

Fabrice devrait continuer le démontage, le nettoyage, et préparer le moteur pour Jean-Pierre qui doit intervenir lundi prochain.


Dimanche 13 avril 2008 : jour de la sortie et du concours d'élégance automobile

Lundi 14 avril 2008 :

”Normalement”, Jean-Pierre passe au garage de maxime avec un comparateur pour vérifier le calage de l'arbre à câmes avec ouverture des culasses ; des fois que l'arbre à câmes ne soit pas ceui d'origine, ce qui est peu probable, mais on ne sait jamais avec les Porsche - dixit Herr Doctor - (vous avez vu comme je répète bien ma leçon sans rien comprendre à ce que je dis…).

Ca y est !!! Maxime a trouvé la panne ! un coussinet a rendu l'âme !!!

Jean-Pierre est passé, comparateur en main ; l'arbre est bien d'origine.

Le démontage a pu continuer.

La bielle N°3 a un sacré jeu ; son coussinet est mort.

Bon, maintenant, va falloir vérifier que le villebrequin n'est pas touché (moi, je répète)…

Bref, c'est le démontage total.

Bon, on va encore positiver en se disant que la sableuse va tourner à plein régime cette semaine !

Mardi 15 avril 2008 :

Le villebrequin est touché ; et bien touché même…

On l'envoie donc immédiatement en Métropole au garage Terriou pour rectification et traitement ; merci GPX.

On ne le reverra pas avant trois semaines.

Jean-Pierre m'a fait une liste de pièces épaisse comme un Botin…

“On refait tout !” a-t-il déclaré… “on va pas bricoler” a-t-il ajouté…

“Va falloir casser le PEL“…. “ai-je pensé…

Tant qu'à faire, pendant ce temps, on va envoyer la caisse en peinture, et s'occuper sérieusement de la sellerie.

Je compte plus ; je me dis que ce sera un morceau de l'héritage pour les enfants… “j'investis…”

Mercredi 16 avril 2008 :

Maxime a commandé les pièces chez Buser.

J'ai moi-même complété la commande avec quelques quelques accessoires esthétiques : les étiquettes techniques à placer dans le compartiment moteur, la mousse d'insonorisation moteur, et j'ai demandé le prix d'enjoliveurs de jante avec l'emblème Porsche émaillé… Mais c'est peut-être un peu too-much… je vais voir si ça figurait dans la liste des options.

J'ai aussi commandé une moquette pour le coffre avant ; je l'ai commandée chez Pélican Parts aux USA ; avec le dollar à 1,60, je vais m'en tiré pour 100 euros transport compris ; c'est une bonne affaire (enfin une…).

Je suis passé chez le sellier de Génipa pour lui demander des ordres de grandeur de prix pour la réfection des sièges ; on a un peu discuté, et lui me dit que si je ne trouve pas le tissus original, le mieux serait de refaire l'intérieur en cuir marron ; un coup d'environ 1.500 euros…

Question tissus, pas de nouvelle du département des anciennes de Porsche malgré ma relance.

j'ai en revanche eu une réponse négative d'un fabriquant de tissus américain qui refait des intérieurs d'allemandes anciennes ; pas de bol.

Je ne sais plus comment était vraiment la couleur des jantes ATS à l'origine en 1981 ; celles sur la voiture sont tout alu ; quand elles ont été sablées, elles n'ont donc été repeintes qu'en alu ; mais j'ai trouvé des ATS noires et alu sur Internet ; va falloir creuser le sujet.

Jeudi 17 avril :

Normalement on devrait avoir le devis de Buser aujourd'hui.

Le peintre doit passer voir la voiture au garage pour faire son devis. Il parait que c'est un “tout bon” ; on verra.

Je te jure, j'ai une Porsche ! Trop belle… regarde, v'la une photo.

Mais pourquoi t'es SDF si t'as une Porsche ?

Ben justement, j'ai une Porsche…

Bon, tous comptes faits, on n'a pas reçu le devis, vu que Buser a demandé à Maxime d'envoyer sa demande par fax avec son tampon pour avoir une remise garagiste ; et Maxime n'a pas fe fax…

J'ai donc fait le facteur électronique.

Le devis, ce sera donc pour demain vendredi, au mieux, et si Dieu veut, comme on dit ici…

Vendredi 18 avril 2008

J'ai reçu ce matin le devis de Buser.

Un billet de 1.700 euros.

J'ai passé la commande.

A ce jour, j'en ai pour 3.700 euros : 1.000 pour Buser pour les pièces de remise en route, 1.000 d'acompte pour Maxime, 1.700 pour la commande Buser d'aujoud'hui.

Restent la réfection du villebrequin, les coussinets, les joints pour remonter le moteur, réparer le démarreur, les plaques de refroidissement, et tout ce qui va suivre.

Le carrossier passe aujourd'hui pour le devis peinture.

J'ai comme l'impression qu'avec la sellerie, on sera pas loin des 10.000 euros.

Quand on aime…

Le truc qui me tracasse un peu, c'est la boîte. C'est sûr qu'avec le cardan de tringlerie qu'on a changé, les vitesses ne passaient pas trop mal, mais je me demande, vu que tout est par terre, s'il ne faudrait pas en profiter pour jeter un coup d'oeil dedans. je vais en parler à Jean-Pierre et Maxime.

Faudra aussi penser à regarder pourquoi la direction bloque.

J'ai toujours pas de réponse de Porsche pour le tissus des sièges.

Après-midi :

Bon, le carrossier est passé avec son chef d'atelier chez Maxime.

Il pourra la prendre en charge dans dix jours.

En “expert”, il a remarqué qu'il y avait de la rouille sous les joints de pare-brise et de lunette du targa ; bref, va falloir démonter pour faire du boulot propre ; je suis bon pour une rallonge et des joints tous neufs.

Mais globalement “elle est très saine” a dit le docteur.

Quand Jean-Pierre va savoir qu'on démonte la lunette du targa, il va dire qu'on est fou ! Il parait que c'est un truc de malade à 3.000 euros la connerie…

Effectivement la forme de cette lunette est vraiment particulière ; elle contribue à la rigidité de la caisse ; c'est une véritable oeuvre d'art !

Vivons dangereusement.

Lundi 21 avril :

Je commence la semaine en lançant un vibrant appel à Gauthier : “Gauthier, où est l'antenne électrique d'origine ?” celle-là :

Mon copain Pascal, qui vit en Métropole, et qui est de passage en vacances ici, m'a ressorti une photo de la voiture d'il y a trois ans et demie, juste avant la mise au rencard sous le hangar… où l'on voit clairement l'antenne…

Donc, “s'il te plait Gauthier… retrouve l'antenne dans les cartons de ton déménagement, tu feras une bonne action “.

Cette semaine, idéalement, c'est préparation de la voiture pour la mise en carrosserie-penture la semaine prochaine, et démontage de la sellerie.

A propos de sellerie, j'ai vu ce week-end le propriétaire d'une superbe Cadillac des années 50 qui m'a fortement déconseillé d'aller chez le sellier de Génipa (…) ; lui qui gravite dans le milieu des anciennes, m'a chaudement recommandé un autre artisan de Ducos “qui a de l'or dans les doigts” et qui, sur recommandation, saura pratiquer des prix attractifs.

Toujours pas de nouvelle du tissus d'Allemagne, je crois que l'on se dirige tout droit vers une sellerie en cuir marron - du bon gros cuir bien solide qui saura résister au temps.

FLASH SPECIAL :

Je viens de recevoir une réponse d'Allemagne !!!

Le devis pour la réfection des deux sièges avants est de 4.000 euros !!!

Sans le transport…

La bonne nouvelle, c'est que le tissus est disponible… y'en pour 80 euros (seulement !).

Mais d'après ce que j'ai compris, ils ne vendraient pas le tissus sans faire le montage eux-même…

J'ai donc envoyé une réponse implorante pour avoir le tissus quand même…

On verra bien.

Je suis passé au garage à midi. Maxime a prévu d'enlever rapidement les sièges pour avoir accès à la direction, et voir ce qui bloque.

Faut pas trop trainer, vu que le carrossier a dit, que tous comptes faits, il allait passer jeudi ou vendredi pour récupérer la voiture.

Mardi 22 avril : ça fait un mois que je tiens ce blog…

Maxime n'a pas touché à la voiture hier…

C'est prévu pour ce matin…

Pas de nouvelles d'Allemagne pour le tissus.

Je vais appeler en France pour savoir si le villebrequin est bien arrivé et quand on pourra le récupérer :

Bon, ils l'ont bien reçu ; mais le mec qui doit s'en occuper est en vacances ; parti comme c'est, au mieux, on l'aura vers le 15-20 mai.

Voici ce que Maxime préfère bricoler plutôt que de s'attaquer au démontage de ma direction

Gauthier m'a appelé ce soir, il a eu vent par Jean-Pierre de l'ampleur de travaux que je mettais en oeuvre pour sauver la belle, et “à titre admiratif”, il m'a officiellement légué ses parts de la voiture. j'étais assez gêné, mais je trouverai bien un moyen de le remercier.

Mercredi 23 avril 2008.

Hier, Maxime a démonté les sièges.

Ce matin, je suis allé voir le “sellier qui a des doigts en or“, mais franchement, son atelier ne m'inspire aucune confiance.

Je suis donc retourné à l'idée initiale du sellier de la zone de Génipa qui m'avait été recommandé par Jean-Pierre et Patrick, le père de Maxime (un maniaque de la finition patenté patait-il…).

Je lui ai déposé les sièges et on a fait une recherche dans ses nuanciers.

Coup de bol, on a trouvé très exactement le skaï d'origine ! C'est inespéré. Ok, c'est pas le tissus en tweed, mais c'est quand même quelque chose qui figurait au catalogue ; on reste proche de l'origine, c'est le principal.

Gauthier m'a convaincu de na pas mettre de cuir ; “pas de cuir dans une vraie Targa” a-t-il dit.

D'origine, c'était skaï ou tissus/skaï ; on pouvait aussi mettre du cuir traité, mais un targa, c'est presque un cabriolet, et le cuir mouillé… c'est pas idéal, surtout si ce n'est pas de la top-qualité.

L'idée du tweed d'origine est donc abandonnée ; no news d'Allemagne.

J'attends donc le devis et les délais.

Autre avantage du sellier de Génipa, l'atelier est à 50 mètres de mon bureau ; je vais y passer tous les jours, le mec n'aura pas une chance de m'oublier…

On aura aussi aujourd'hui le devis de la carrosserie / peinture.

Après discussion “multpartites”; on a décidé de ne pas démonter la vitre du targa ; trop galère selon Jean-Pierre, confirmé par le carrossier lui-même qui refuse carrément de la faire (suite à une expérience douleureuse du sujet).

Il va donc falloir trouver une astuce pour stopper les petits points de rouille sous les joints de la vitre ; mais ça, c'est leur boulot ; je leur fais confiance.

Aujourd'hui, Maxime devrait s'occuper de démonter la colonne de direction pour voir pourquoi elle bloque.

Jeudi 24 avril :

Je n'ai plus beaucoup de manettes dans les mains pour que ça avance plus vite.

La garniture de coffre avant (plus divers joints) sont quelque part dans un avion entre les USA et la Martinique.

Maxime sait qu'il doit regarder la direction et préparer la voiture avant lundi, jour où le carrossier prend en charge la voiture.

Le sellier doit faire son devis.

Les pièces de Buser sont en route.

Le villebrequin attend que spécialiste revienne de vacances.

Bref… relatif stand-by.

Vendredi 25 avril :

Je suis allé hier voir le carrossier avec Maxime pour récupérer le devis et “discuter” du dossier…

Bilan : 3.500 euros.

Chaud.

Mais pour ce prix, “tout” sera refait : préparation de la carrosserie, retouches des points de rouille et des petites bosses, peinture de l'ensemble, du targa, de l'intérieur du bloc-moteur, des passages de roue, des seuils de porte, des intérieurs de portières, plus démontage des poignées pour les sabler et les repeindre, peinture des jantes, le remontage se fera avec le maximum de joints et de pièces plastique neuves (selon dispo…).

La voiture sera effectivement prise en charge en milieu de semaine prochaine ; y'en aura pour deux semaines de boulot.

Maxime devrait préparer la voiture aujourd'hui ; et surtout s'occuper dela colonne de direction… hier il a eu pas de boulot par ailleurs.

En attendant, on a mis son imperméable à la belle.

Je vais maintenant “attaquer” la relance du sellier…

Lundi 28 avril 2008 :

Je suis passé au garage ce matin.

Maxime n'a pas touché à la voiture samedi matin ; il devait la préparer pour que le carrossier vienne la cherche cette semaine.

Il va être à la bourre… Et je pense qu'il n'aura pas le temps de s'occuper de la colonne de direction… C'est dommage de faire la peinture avant d'attaquer la direction, y'aura des risques de faire des dégats en manipulant tout ce bordel…

Sinon, la personne qui commande le tissus pour le sellier revient de congés aujourd'hui ; je vais donc passer ce matin pour ne pas me faire oublier.

Faut aussi que j'appelle la France pour le villebrequin ; le mec qui s'en occupe rentre de vacances aujourd'hui ; et j'imagine qu'il a pas que mon affaire à régler…

Bref, ça va coacher dur !

J'ai trouvé ce week-end sur un forum de 911 l'emplacement des étiquettes dans le compartiment moteur.

A suivre…

J'ai commandé une moquette neuve aux USA ; au prix du dollar, j'ai pas pu résister.

Bon, pour le sellier, ce sera “environ” 1.500 euros… la commerciale pour le tissus doit passer ce matin ; j'y retournerai demain pour avoir un délai de livraion.

Pour le villebrequin, le mec est bien rentré de congés ; c'est trois semaines à compter d'aujourd'hui.

Récapitulons :

- Le villebrequin serait de retour ici dans quatre semaines ; à partir de là, je compte deux semaines pour remonter le moteur. Ca fait six semaines au mieux.

- Pour le sellier, on ca compter trois semaines de livraisons des tissus et trois semaines de travail ; six semaine en tout aussi.

- La carrosserie sera largement terminée.

Je vais pronostiquer le 20 juin pour la renaissance du bébé ; trois mois de gestation…

Mardi 29 avril 2008 :

J'étais en Guadeloupe aujourd'hui.

Je suis passé chez un découpeur de matériaux de précision ; un truc qui découpe au dixième de millimètre.

Le but, c'est de faire un logo “D-motors” en lettrage “Porsche” (Font Porscha 911) en inox brossé sur une plaque en alu noir mat, qui serait clipsée sur la grille du capot arrière “façon logo 2.7″ ; histoire de faire de la pub pour Maxime qui me rend un vrai service en prenant soin de la voiture.

Un truc bien propre.

Je l'aurai la semaine prochaine (bien avant la voiture…)

Un jour, je vais tourner cette clé…


Mercredi 30 avril 2008 :

Hier, Maxime a bien nettoyé et dégraissé la voiture.

Normalement, il a du aussi démonter la bâche à huile pour la sabler et la repeindre.

Mais le carrossier n'est pas passé récupérer la caisse… je l'ai vue ce matin en passant devant le garage…

C'est dingue ce pays ; quand je pense à tout le mal que je me donne dans mon boulot pour faire les choses dans les délais prévus, je me demande si je devrais pas faire comme tout le monde ici…

Je viens juste de recevoir à l'instant de la documentation sur la 911 SC que j'avais commandée chez Amazon ; de quoi tout savoir sur la voiture et guider les choix de restauration - je suis pas sûr de tout comprendre… mais ça devrait “causer” au mécano ; j'en encore un doute sur la peinture des jantes ATS, et sur la peinture du logo “targa”… la doc va me donner la réponse !

News de dernière minute !

J'ai trouvé le tissus original !

Je suis pas dans la m… ! Cartex, la société allemande qui répondait pas a répondu ! Et moi qui ait passé commande du skaï…

Je vais quand acheter le tissus d'origine ; c'est trop bête de pas en profiter ; de toute manière, on aura besoin du skaï pour le dos des sièges et pour refaire la plage arrière. Et si y'a du gras, on le gardera des fois que ça puisse servir pour les garnitues de porte ou unr réparation de siège un de ces jours.

14 avril 2008

Voilà quelques jours que je n'avais pas mis le blog à jour.

En fait, il ne se passait rien de particulier.

La caisse est à la peinture.

Le villebrequin est toujours en France.

On attend le tissus.

On attend les pièces de Buser et des Etats-Unis.

Pour les pièces de France, c'est une vraie galère ; en fait, elle sont arrivées en Martinique depuis 3 semaines, mais elle sont bloquées à la Poste pour on ne sait quelle raison…

Je me débats pour en savoir plus, mais c'est vraiment incroyable…

Olivier le postier est d'accord avec moi, c'est une vraie prise de tête…

Pour le tissus d'origine, je suis redevenu pessimiste… je n'ai plus aucune nouvelle malgré mes relances… ca va finir en simili cette histoire…

Je suis repassé à la grande messagerie de la Poste… incroyable ! Mes colis de Buser ont disparu ; “ils sont quelque part dans le dépôt, mais on ne sait pas où…”

Et on fait quoi ? : ” on va chercher “.

Mais pourquoi mes colis sont-ils sortis du circuit normal ? : ” on sait pas “.

Et on va les retrouver ? : “on sait pas “.

Le tout début du démontage : phares, pare-choc…

Je viens de recevoir la moquette du coffre avant des Etats-Unis ; c'est toujours ça de pris.

Pour les jantes, il semble qu'elles étaient couleur alu en 1981, et pas comme sur la photo plus haut noire et alu ; c'est ce que j'ai pu vérifier sur le catalogue d'époque déniché sur Internet.

Pour l'arceau “targa”, il semble que ce soit “noir satiné” avec le sigle en noir brillant ; mais bon, j'ai laissé la doc au carrossier pour qu'il précise les teintes.

Je vous ai pas encore parlé de mon délire “SuperCarrera“…

Vu que SC, ça veut dire “Super Carrera”, et que le sigle “Carrera” existe… je me suis dit que j'allais faire réaliser un sigle “SuperCarrera” !

Il manquait le S, le U et le P pour compléter la police de caractères (introuvable sur Internet !).

J'ai récupéré le S dans “RS” et dans “Speedster”.

Le P dans “Speedster”

Et le U dans “Turbo”.

J'ai un copain maquettiste professionnel qui est en train de me bricoler la maquette ; je ferai réaliser le sigle par l'artisan qui me fait le sigle D-Motors.

Unique au Monde !!!

Samedi 17 mai :

En ce jour de week-end, faisons le point :

Je suis retourné à la messagerie de La Poste ; je leur ai mis le feu !

Je suis rentré dans leur stock et je les ai tous mis au boulot ; on a fouillé partout pendant deux heures ! Et on a fini par trouver un des deux colis…

Le responsable du dépôt était fou de rage… il me disais que j'avais pas le droit de rentrer dans les magasins et que ce n'est pas moi qui donnait des ordres à ses employés… Je me suis bien marré…

L'autre colis est quelque part… je vais y retourner lundi ! Si je ne me fais pas virer…

Dans le colis, il y avait les joints pour le carrossier ; c'est au moins ça qui pourra avancer.

La mauvaise nouvelle d'hier, c'est le villebrequin… il a été rectifié en côte 0,50 et les coussinets correspondants valent 800 euros…

Ils ne semblent disponibles que chez Porsche… j'ai laissé des messages d' “au secours” sur des sites de porschistes ; j'espère qu'ils vont m'aider à trouver une solution.

Toujours pas de nouvelles de Cartex pour le tissus d'origine… c'est incompréhensible ; le mec a quand même pris la peine de me m'envoyer un mail pour me dire qu'il avait le bordel en stock, et maintenant, il ne répond plus…

C'est dingue le boulot que c'est de retaper une voiture…


Mardi 27 mai 2008

En fin de semaine dernière, je suis passé à la carrosserie pour voir où ça en était ; ça avance, mais pas vite…

Pour le colis perdu, c'est toujours la cata…

Je ne suis pas encore retourné à la messagerie pour le chercher ; mais je n'ai pas de nouvelle de la Poste non plus…

Pour le villebrequin, j'ai pas eu le choix, ce sera 800 euros pour les coussinets !

Je l'aurai d'ici 15 jours.

Pas de bol, pas moyen de trouver un villo d'occasion…

Bref, je pense qu'avec tous les travaux et le transport, je vais me retouver avec un villebrequin qui va me coûter le prix d'un moteur…

J'ai pas le choix, 'faut avancer.

Amorti sur 15 ans, on va dire que ça pas beaucoup par jour…

Disons un surcoût de 500 euros (par rapport à des coussinets “normaux”) sur 15 ans, ça fait 0.09 centime par jour ; pas cher tous comptes faits…

Pour le pronostic de remise en route… je repousse tout d'un mois…

Comme je passe les trois premières semaines de juillet en Métropole, dans le meilleur des cas, ça tournera fin juillet. faut être lucide.

Pour le tissus, j'ai renoncé ; aucune nouvelle.

Gauthier a retrouvé l'antenne d'origine… une bonne nouvelle… une.

Jeudi 28 mai :

Je suis passé à la carrosserie hier pour voir où ça en était.

Ils en sont à la préparation ; ça avance.

Sinon, plusieurs bonnes nouvelles :

La moquette de l'habitacle est arrivée des Etats-Unis ; je l'ai emmenée chez Maxime qui va me la poser aux petits oignons.

J'attends encore un colis avec les joints de carrosserie que je n'avais pas trouvés en France.

On aurait aussi retrouvé le deuxième colis de Buser…

Oui ! il a été remis dans le circuit de distribution et va arriver… tenez-vous bien… chez la grand-mère de Maxime…

Comment, sur la base du nom “D-Motors”, La Poste a-t-elle dirigé le colis vers la grand-mère de Maxime, alors que mon adresse figure sur le colis…

C'est dingue ! je crois que je vais renoncer à essayer de comprendre.

Bref, mamie devrait recevoir le colis aujourd'hui ; on l'a prévenue, histoire qu'elle ne renvoie pas le morceau en France…

Les mamies ne sont plus ce qu'elles étaient…

Pour les sièges, on attend le toujours le skaï ; mais avec les grèves dans les ports en France et le blocage du port de Fort de France par les ouvriers de la banane, ça va pas nous mettre en avance…

Gestionnaire de projet, c'est un métier… ça me rappelle mes cours de logistique… j'aurais du faire un “Pert”…

Vendredi 8 juin 2008 :

J'ai mon colis !!!

Ouf ! Ca a encore été une sacré galère; mais j'y suis arrivé.

Le facteur a déposé un avis chez la mamie, mais sans écrire dessus à quelle poste se rendre pour la récupération…

Je suis donc allé à la messagerie, où une dame m'a, agréablement, (…) pris en charge ; elle a fouillé dans son Intranet, et au bout d'une demi-heure, a fini par localiser le bon bureau…

… où je me suis immédiatement rendu pour m'acquitter des taxes de douane (aïe !) avant de récupérer le précieux objet.

Bref, en tout ça m'a encore pris deux heures ; si je me facturais les heures que je passe à courir, on aurait déjà pu acheter une Ferrari Daytona !

Bref, voilà une partie de gagnée.

Admirez ce modèle d'organisation logistique !!! La messagerie de Fort de France.

Et que pensez-vous des méthodes de rangement des colis…

Mais la Poste a beaucoup d'humour…

Heureusement que la gentillesse de certains postiers a pu compenser…

Question colis, il ne reste qu'un paquet de chez Pelican Parts avec quelques joints.

Le villebrequin devrait être revenu d'ici 10 jours… ça avance…


Lundi 23 juin 2008 :

J'ai bien reçu le dernier colis de Pelican.

La carrosserie avance bien.

La corrosserie a été préparée.

Ils attendent qu'on ait reçu le vilo pour attaquer la peinture.

Le vilo est terminé ; j'attends la facture avec les joints, les segments et les coussinets ; je devrais l'avoir demain.

Le temps de payer, je pense que le paquet sera expédié fin de semaine ou début de semaine prochaine.

Le skaï est arrivé ; le sellier va pouvoir commencer.

Bref… tout avance bien. Lentement, mais bien.

On va faire un bon en mai 2009 ; entre temps, j'ai laissé tombé le blog...

Faut dire que j'ai eu un coup de découragement ; la voiture ne marchait pas bien ; elle passait son temps à retourner au garage...

Et puis, petit à petit, elle a fini par déboguer.

En fait, tout pétait au fur et à mesure ; jusqu'au réservoir qu'il a fallu changer... On avait cramé deux pompes à essence sans comprendre.

Le démarreur, l'alternateur, le boîtier électronique, tout a claqué, et tant d'autres choses...

Bref.

Fin mai 2009 :

Ca roule...

Bonsoir,

On va dire qu'aujourd'hui la "restauration" (remise en état ?) est "presque" terminée... Jour presque "J"... Mais le "jour J" existe-t-il en matière d'anciennes...

La SC 81 a été achetée en 1999 ; elle a peu roulé jusqu'en 2003 (quelques centaines de kilomètres et beaucoup de problèmes, pour ne pas dire "QUE" des problèmes...) puis, dans un sentiment d'impuissance et de résignation, elle a été remisée 5 ans dans un hangar pourri à moitié sous la pluie.

En mars 2008, ( et sous la pression de Porschistes patentés...) je décide de la "sauver" :

- réfection moteur (dont villebrequin rectifié...)
- réfection embrayage
- alternateur refait
- tôlerie complète (beaucoup de trous...)
- tôles de refroidissement absentes achetées et installées
- bouchon d'essence changé (et son "plastique")
- durites diverses et variées changées
- croisillon de tringlerie de boite changé
- bagues de levier de vitesse changées
- joints de carrosserie changés
- peinture complète
- sellerie complètement refaite
- quasiment tous les joints changés
- moquette habitacle neuve
- moquette coffre neuve
- feux neufs
- réservoir neuf
- pompe à essence neuve
- démarreur refait
- alternateur refait
- boitier électronique changé
- câble d'embrayage neuf
- câble de frein à main neuf
- freins reconditionnés
- faisceau d'allumage changé
- boîte à air changée
- Filtres, bougies, etc...
- emblèmes neufs
- fusibles changés
- Direction débloquée (des billes dans la colonne...)
- biellettes diverses changées
- silent blocks divers changés
- insonorisation compartiment moteur refaite
- amortisseurs changés
- serrure forcée changée
- vérins de capot changés
- lumière de capot moteur changée
- targa rénové avec kit
- plaques d'immatriculation style années 80
- radio d'époque remise en route
- Divers travaux électriques (des rats ont bouffé des fils...)
- et tant d'autres choses encore dont je ne me souviens même plus...

Disons au total dans les 15-18,000 euros, pièces et main d'oeuvre... Merci à D-Motors qui pratique un tarif horaire des plus acceptables pour ce genre de projet, et qui sait aller chercher le bon conseil auprès de confrères pour avancer.

La voiture ayant coûté 50,000 Francs (7,500 euros) en 1999, j'en suis à environ 22-25,000 euros.

Voilà une SC qui me coûte cher...

J'ai encore le compte-tour en panne, la jauge à essence qui s'affole, le neiman qui coince... bref, je crois que c'est le chantier de ma vie...

Mais bon, aujourd'hui, elle a roulé tranquillement, elle est super belle, voire même qu'on pourrait la croire quasi-neuve (elle roule déjà depuis quelques semaines, mais ce n'est, à chaque fois, que pour mieux retourner au garage sur un plateau...) ; son immatriculation lui donne quand même son âge.

Mais aujourd'hui, c'est pas pareil ; elle roule "vraiment".

J'ai quand même fait en sorte que le maximum de choses soit d'origine ou d'aspect d'origine (j'ai pas mal de pièces en adaptables... les origines étant trop souvent hors de prix) ; Buser, Rose Passion, Pelikan et autres, ont bien goûté à ma carte bleue...

Au point où j'en suis, je continue à la peaufiner ; petit à petit vais-je dire...

Fallait-il le faire ?

Quand je vois qu'une SC "en bon état" se trouve dans les 23-25,000 euros, je ne suis plus très sûr du bien fondé de ma démarche...

C'est sûr, tout ce qui a été fait n'est plus à faire... Et puis j'avais pas envie de rouler dans une voiture "à peu près".

Peut-être qu'une "en bon état" à 25,000 euros a le meilleur derrière elle... la mienne l'a "devant" j'espère...

Mais pour ceux qui rêvent de Porsche plutôt ancienne (et pas chère...), je voudrais dire qu'il ne faut pas rêver ; quand comme moi, on ne connait rien en mécanique et qu'on a pas l'intention de s'y mettre, ça coûte relativement cher.

Sans oublier que la mécanique Porsche, ça ne s'improvise pas.

Et on n'a jamais l'esprit vraiment tranquille ; y'a toujours un truc qui déconne ou qui va déconner.

On se promène, pas trop loin de chez soi, on évite la nuit... et les routes désertes, on garde son téléphone portable sous la main, et on n'oublie pas d'emporter le numéro de téléphone de son camion-dépanneur préféré.

Une Porsche de près de 30 ans, c'est avant tout une voiture de près de 30 ans ; c'est une grand-mère, certes séduisante, mais c'est quand même une grand-mère qu'il faut ménager et avec qui on ne partira pas gravir l'Everest.

On vient de me proposer une autre SC Targa de 81, complète, sans traficotage, et dans son jus... qui vient juste d'être remise en route ; 79,000 kilomètres certifiés ; elle roule... 10,000 euros ; oui, c'est vraiment pas cher ; le proprio ne veut la céder qu'à quelqu'un qui la "respectera" ; mais ça fait près de 5 ans qu'elle est remisée dans un garage.

Je suis d'avis qu'à partir de maintenant, tout va péter petit à petit.

Pourtant, j'hésite.

C'est dingue ! je dois avoir une vocation de gériatro-porschiste...


3 juin :

Je reprends confiance.

la voiture a parfaitement bien fonctionné ce week-end.

Samedi prochain, on va resurfacer le parebrise qui a des rayures avec un pro des lentilles, refaire la boîte à gants qui se décolle, démonter les vide-poches sur lesquels il reste encore la moquette à changer. je vais aussi passer faire le parallèlisme.

Je viens de commander un plancher de pédalier pour remplacer celui en comacel.

Je cherche son cousin du côté passager, mais je trouve pas...

Il va falloir faire réparer le compte-tours qui ne fonctionne pas depuis le début.

Les kilomètres du compteur de vitesse ne tournent plus ; là aussi, va falloir agir.

Restera les supports de pare-choc arrière qui ont été redressés, mais que je change, car c'est pas nickel.

Le régulateur de vitesse ne fonctionne pas, mais là, je saispas si je vais m'y mettre ; vu que je ne m'en servirai jamais en Martinique.

Je vais commander un cuir de volant.

Bref, ça fignole, ça fignole...

Mais ça roule !!!

Bon, A+

5 commentaires :

Louis le 2009-06-05 :

Quelle belle et longue histoire !
Merci de nous la faire partager.

Si je peux te donner quelques tuyaux :
- regarde le blog de tof2.7 pour les planchers en contreplaqué
- Les KM qui ne tournent plus viennent soit de la roue dentée (dans le compteur) soit du capteur sur boite (ou de son branchement sur la trappe entre les sieges arrière)
- Les supports de pare choc sont livrés tordus d'origine.
- Le régulateur, effectivement ne te servira pas souvent.

Courage, tu tiens le bon bout !!
Louis

celeste le 2009-06-06 :

Je devrais dire : elle revient de loin cette voiture ! mais après avoir lu , je pense qu'elle est revenue d'où l'on ne revient pas ;
Moi aussi je n'en reviens pas de cette "aventure" tellement c'est impensable , incroyable ;

J'en suis "essoufflée" à la fin de la lecture .

Comme Louis, je te dis courage , je t'adresse mes encouragements et beaucoup de patience ;

Avec tout ce qu'elle a souffert cette voiture d'avoir été abandonnée trop longtemps ,
Avec tout ce que tu as accomplis pour lui redonner la vie ,
Avec tes batailles pour en arriver à ce point aujourd'hui ,
je te dis Encouragements et tiens nous informé de l'avancement de la situation ;

Courage pour Elle et pour Toi !!
On vous suit avec force et beaucoup d'intérêt ,
Bonne continuation jusqu'à l'Arrivée !!

BertoSpid le 2009-06-06 :

Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh..........

Que c'est bon, cette lecture !

Patiente, pertinence, opiniâtreté, courage, inconscience, (et dollars) ...
mais il y a tout ce qu'il faut pour faire un poète, là dedans !!

Bravo pour tout ça

ps : une 'tite photo avec un cocotier et la mer bleue dans le fond, ce serait sympa
(et un p'tit verre de rhum sur le capot ?, hum ?)

pps: effectivement, la gestion de projet, c'est un métier !!!

BertoSpid le 2009-06-06 :

j'ai trouvé ton lien avec toutes les photos qui accompagnent la réssurection... ça vaut la visite :

http://porsche972.unblog.fr/2008/04/07/lhistoire-de-cette-porsche-qui-ne-nous-devons-sauver/#

DAB le 2009-06-07 :

Eh oui, beau boulot, et quelle patience!

(clic)