Guide d'achat - Théorie

Par : doudi, publié le : 18/05/2017

La source de cet article : C'est le hors série N°1 de 1999 du magasine "Flat6", d'ou est tiré un maximum d'informations, auxquelles sont ajoutées certaines de nos expériences.


Sommaire :

 

1. OUBLIER SON ENTOURAGE

Ca n'a l'air de rien, mais l'un des premiers obstacles à franchir concerne le problème du qu'en dira-t-on !

Avoir une passion pour la 911, fortement ancrée depuis des années, c'est une chose. Passer à l'acte en est une autre.

Si, pour certains, cela ne pose aucune difficulté morale, pour de nombreux autres, il s'agit d'abord de convaincre l'épouse, la belle-mère, les voisins et le patron. Pas si facile dans un pays ou les signes extérieurs de richesse sont toujours aussi mal perçus. Même si cette mentalité évolue, il y a encore beaucoup à faire. En matière de 911, c'est d'autant plus injuste que l'essentiel du marché se situe sur des modèles d'occasion valant entre 15 et 30 K€.

Un passionné pourra avoir une petite maison, faire peu de dépenses somptuaires, et se sacrifier pour s'offrir la 911 de ses rêves : il sera immédiatement catalogué comme un "mec qui a du fric" par son entourage. Alors qu'un autre, beaucoup plus argenté, roulera en Safrane, avec une magnifique maison planquée dans la campagne, un bateau dans le port de plaisance du coin, et de nombreuses dépenses peu visibles. Lui ne sera jamais repéré. Deux cas de figure caricaturaux, certes, mais qu'on retrouve tous les jours.

Que faire ? Etre serein face à sa passion, tout simplement. Prouver par A+B à votre famille que l'achat d'une Porsche est un achat raisonnable autant que passionnel, pour commencer. Et ne jamais tenir compte de ce que peuvent penser les voisins. S'ils pensent mal, c'est que ce sont soit des jaloux frustrés, soit des ignorants. Dans les deux cas, peu vous importe. Et sachez qu'il est extrêmement rare que le fisc vous tombe dessus simplement parce que vous roulez en Porsche, contrairement à certaines idées reçues.

Revenons à un point important : nous avons dit que l'essentiel était de convaincre votre entourage direct, donc votre famille. Pour cela il est nécessaire que vous soyez vous même totalement convaincu. Comment l'être ? En lisant ce qui suit, tout simplement. Mais attention, ne nous faites pas dire ce que nous ne dirons jamais : Acheter une Porsche n'est pas non plus un acte banal, accessible à tous. Il est plus que recommandé de posséder quand même un train de vie confortable, ce qui ne signifie pas non plus être millionnaire. En lisant ce qui suit, vous pourrez déjà mieux vous situer, et savoir si, oui ou non, vous pourrez bientôt faire partie du club...

En ce qui me concerne, je roule pas sur l'or... Ma femme ne fut pas la plus difficile à convaincre, bien au contraire.... C'est même elle qui a fini par me pousser à l'acheter ! Les parents nous ont pris pour des fous, mais ça, ce n'est pas grave. Quand aux frères, soeurs et amis, ils approuvent et admirent la bête ! Mais Flat6 est dans le vrai : Le "quand dira-t-on" peut jouer un grand rôle. Nous nous fouttons de ce que nos voisins et ennemis diront !

 

2. COMBIEN CA COUTE ?

Vous êtes zen, en accord parfait avec votre passion, prêt à y aller, mais votre compte en banque étant ce qu'il est, vous voulez bien sûr savoir si tout ceci est raisonnable, et si votre budget va pouvoir suivre. L'un des points les plus importants, celui qui conditionne l'achat, c'est d'abord d'avoir une auto pour rouler tous les jours. Si vos moyens vous permettent de rouler en Porsche au quotidien, ce chapitre n'est évidemment pas fait pour vous, mais pour la plupart d'entre nous, il est indispensable d'avoir un véhicule pour tous les jours. Ne serait-ce que sur le plan de l'assurance. Si les courtiers arrivent à serrer les prix, ils se doivent aussi d'imposer des conditions, dont celle de n'utiliser la Porsche que pour une utilisation promenade. De deux choses l'une: soit vous avez un véhicule de fonction, ce qui est l'idéal, soit vous n'en avez pas. En ce cas, tout dépend de la force de votre passion. Nous ne saurions trop vous conseiller de sacrifier totalement l'auto du quotidien, quitte à rouler dans un vieux diesel, afin de mieux libérer l'accès à la Porsche. Pour les chargés de famille, c'est évidemment plus compliqué, mais, sur ce plan, vous êtes seul juge. Nous verrons dans un autre chapitre le coût de l'assurance. Pour le moment, ce que vous devez savoir, c'est combien vous coûterait une Porsche si vous en aviez une.

Sur la base d'une Carrera 3.2 (12 à 20K€) : Sur le plan consommation, cette petite merveille tournera entre 10 et 14 litres aux 100kms, sachant que le sans plomb est accepté sur la plupart d'entre elles (à partir des modèles 85). Pas de quoi tomber par terre. Quant à l'entretien, le plus gros poste concerne les pneus. Comptez en moyenne 20000 kms pour deux pneus arrière, et environ le double pour les avants. Selon votre conduite et le nombre de kilomètres que vous parcourez, on peut considérer que cela fait à peu près un train par an, soit entre 600 et 1000 €. Le reste est limpide : une vidange maxi tous les 10 000 km, et une révision tous les 20000 dont la valeur dépendra du kilométrage total du véhicule. La vidange coûtera en moyenne 200€, en comptant les à cotés, la révision entre 450 et 1200 € (1200, c'est chez Sonauto...). Le budget entretien d'une Porsche est réellement peu élevé, pas plus en tout cas que bien des voitures plus classiques. En revanche, et c'est là que la part de risques existe toujours, il ne vaut mieux pas avoir de gros pépins, car c'est là que la belle histoire peut basculer dans le cauchemar. L'embrayage coûte entre 1000 et 1500 €, selon qu'il s'agisse d'une 915 ou d'une G50, un moteur 7000€ en échange standard. C'est incontournable, et il vaut mieux éviter que cela arrive. La 911 est d'une fiabilité hors normes, mais si l'auto a subi de mauvais traitements, tout peut arriver.... D'ou une nécessité de prendre son temps au moment de l'achat...

A prendre en compte au moment de l'achat : Le prix du véhicule (18KF), l'éventuelle révision à venir (+ pneus + plaquettes le cas échéant : 450€), le prix de la carte grise (150€), le prix de l'assurance (600€), le prix de l'expertise (100€), le prix des plaques (60€), la vignette (ah ben non, tiens, c'est fini !) et les éventuels frais complémentaires (un plein à 100€ par exemple, un chèque de banque à 10€...etc)... Soit, pour la mienne à 18K€, un supplément de 1400€ ! Pensez-y.

 

3. OU ACHETER ?

2 splendides Porsche 911 Carrera Trois possibilités s'offrent à vous: l'achat à un particulier, à un professionnel indépendant, ou à un concessionnaire. Commençons par l'achat de particulier à particulier. Il va sans dire qu'il s'agit là de la possibilité la plus risquée. Car même si vous avez appris par coeur ce dossier, cela ne fera pas pour autant de vous un incollable de la Porsche. Pour acheter à un particulier, il vaut mieux s'entourer de précautions élémentaires: par exemple, en se rendant sur place avec quelqu'un qui connait bien le sujet, ou, à défaut, quelqu'un qui connait la mécanique et la carrosserie. Quel que soit le modèle, il pourra repérer de gros défauts. Fort heureusement, le contrôle technique obligatoire permet d'éviter les plus gros pièges, mais il ne faut pas se reposer dessus à 100%, d'autant qu'il ne concerne pas le moteur. Ne pas hésiter, justement, à imposer un contrôle technique incluant le moteur. C'est plus cher, et vous pouvez éventuellement en partager les frais avec le vendeur. Attention, n'oubliez pas qu'on peut tous un jour être amené à vendre une Porsche de particulier à particulier, et il ne s'agit pas non plus de se rendre à un achat éventuel avec l'à¢me d'un inquisiteur. Etre honnête vendeur et suspecté de tous les maux est quelque chose d'extrêmement désagréable. Dites-vous bien que plus l'ambiance sera bonne, plus vous en saurez sur le modèle à vendre. C'est également en achetant à un particulier qu'il vaudra mieux un maximum de renseignements sur le passé de l'auto: carnet d'entretien, factures, tout est bon. De même, évitez tout ce qui est préparation ou modification quand vous n'avez pas la trace que le travail a été fait par un vrai professionnel connu et reconnu. Terminons sur l'achat au particulier en rappelant que c'est quand même dans ce créneau qu'on trouve les Porsche à moins de 15 000 €, qui peuvent parfois réellement présenter de l'intérêt.

Vient ensuite l'achat à un spécialiste indépendant. Côté prix, preuve est faite depuis déjà longtemps que cela ne revient souvent pas plus cher que chez un particulier. Ici, les avantages sont nombreux. Tous les pros qui sont sur la place ont déjà fait, pour vous, la sélection des meilleurs modèles. 99% de ceux dont parle régulièrement Flat6 sont des gens sérieux, qui connaissent leur boulot, qui n'ont aucun intérêt à avoir des retours négatifs, et qui vendent des autos sans soucis. La mécanique n'étant pas une science exacte, nul n'est à l'abri d'un problème, et chacun de ces professionnels possède sa propre garantie, souvent de trois ou six mois, permettant de faire face aux imprévus. Il faut savoir que l'essentiel de ces professionnels sont installés à la frontière allemande, pour une raison toute simple: il y a plus de demandes en occasion sur le sol français qu'il n'y a eu de Porsche neuves vendues chez nous. D'où une nécessité d'aller les chercher en Allemagne. Les autos sont pour la plupart livrées au client prêtes à être immatriculées en France. Certains bruits ont été répandus par des gens malintentionnés qu'elles étaient souvent en moins bon état que les Porsche françaises. C'est idiot, et sans aucun fondement. Bien entendu, tout ceci ne vous dispense pas d'être vigilant et attentif au moment du choix. Et quel que soit la région où vous habitez, il y a toujours un bon professionnel pas trop loin de chez vous.

L'achat chez le concessionnaire, lui, est d'une totale limpidité. Il sera même le chapitre le plus court, puisqu'il ne pose guère de problèmes. Là encore, personne n'est parfait, et une Porsche peut toujours cacher un loup que personne n'aura repéré, mais dans l'ensemble, le réseau, aujourd'hui en pleine mutation, vend du matériel de qualité, avec une garantie d'un an particulièrement bétonnée. Seul inconvénient, pour être sûr de ne pas avoir de problèmes, le réseau vend majoritairement du matériel récent, donc au-dessus de certaines bourses. Trouver une Porsche 911 à 15 000€ dans le réseau, style SC ou premières 3.2, relève aujourd'hui de la chance. J'ajouterais que payer une auto un peu plus cher dans le réseau (mais un peu seulement) est justifié au regard des services proposés.

J'ai acheté la mienne à un particulier sans carnet d'entretien, avec un kilométrage non garanti, et sans historique ni facture. Je dois même avoué ne pas croire aux histoires abracadabrantes du précedent propriétaire, disant que le carnet a été volé... L'essentiel, pour moi, c'est l'état de l'auto : IRREPROCHABLE ! Peinture d'origine, jamais repeinte, jamais accidentée, moteur tournant et demarrant au 1/4 de tour, pas nettoyé mais suffisant propre pour affiché son kilometrage, tous ces accéssoires -compresseur, trousse à outils, triangle.... Bref, une certaine confiance dans l'auto, plus que dans l'ancien propriétaire....Même si je soupçonne que le compteur ait été traffiqué (bien que l'expert m'ait garanti le kilométrage de l'auto).

 

4. COMBIEN DE KILOMETRES ?

compteur PorscheC'est la question la plus fréquemment posée au moment de l'achat, ce qui est compréhensible. Seul problème, trop nombreux sont les gens qui s'arrêtent à la réponse donnée, considérant qu'une Porsche ayant plus de 100 000 km est une auto finie. Faux, archi-faux ! On en connaît qui voudraient des Carrera 3.2 à 12 000 €, moins de 50000 km, en parfait état. Le beurre, l'argent du beurre, et le sourire de la crémière, voire plus si affinités ! Restons sérieux, car la notion de kilométrage est finalement une notion très abstraite. Partant du principe qu'on ne peut jamais être certains à 100% d'un kilométrage, mieux vaut ne pas trop en faire une fixation. Un sujet de Flat6 traite d'une 3.2 ayant dépassé les 400 000 km avec le moteur d'origine! Aux dernières nouvelles, elle en a 450 000, et se porte toujours aussi bien. La question n'est donc pas de savoir combien de kilomètres a une auto, mais en quel état se trouve-t-elle, et quelles sont les grosses interventions déjà effectuées ? Sachez qu'un embrayage, par exemple, peut facilement s'offrir les 200 000 km, et qu'un moteur n'a pas de durée de vie précise. Cela dépend trop de la manière dont l'auto a été conduite, et surtout de l'entretien qu'elle a connu. Même en considérant qu'une 9ll ne fasse que l0 000 km dans l'année, en moyenne, dans son existence, ce qui est en-dessous de la vérité, une 3.2 de 1985 devrait au minimum avoir 200 000 km (en 2005). Et être en parfaite santé. Qu'on se le dise, et qu'on se le redise... Si je devais ne vous donner qu'un conseil : Fuyez les autos affichant moins de 100 000km, et tournez vous vers celle affichant fièrement les 180 ou 200 mille... Vous serez surpris par l'état, souvent meilleur que celui des autos affichant moins de 100 000km...

Bien sur, il existe encore des auto de moins de 100 000km, mais faut pas rêver : leur prix est en adéquation ! Les vendeurs le savent trop bien : Les Français cherchent des autos de moins de 100 000km, on va leur en proposer... Mais ils vont y mettre le prix fort. Tant est si bien qu'aux alentours de 22K€, vous aurez le choix entre une 3.2l avec peu de km, et une 964 avec un peu plus de km !!! Flat 6 continue de suivre la 3.2 qui affichait 450 000 km.... Moteur jamais ouvert, elle tourne toujours sans incident, aux dernières nouvelles en tout cas ! ET pour ma part, je connais de nombreuses 3,2L de plus de 200 000km, parfois en bien meilleur état que la mienne... C'est tout dire ;)

 

5. ET L'ASSURANCE ?

C'est le dernier poste, mais pas le moins important. Fort heureusement, plusieurs courtiers ont créé des contrats spécifiques pour les voitures de prestige et de collection, et les tarifs pratiqués sont plus que raisonnables. Seuls inconvénients, il faut généralement avoir plus de 25 ans, être vierge d'accident depuis une période donnée, et avoir au moins 20% de bonus, quand ce n'est pas plus. Sans oublier la notion d'utilisation promenade, voire d'utilisation exclusive d'un seul conducteur. Mais on n'a rien sans rien! Pour un 3.2 cabrio de 89 expertisé 23000 €, et avec 50% de bonus, il faut compter à peu près 600 à 900 € en tous risques par an, ce qui, on le voit, est tout à fait acceptable. Les jeunes et ceux qui sortent d'un accident ont, eux, toutes les difficultés du monde à trouver assureur, et quand ils trouvent, c'est souvent à très cher, et avec des franchises importantes. Pour les jeunes, même s'ils sont rares à rouler en Porsche à moins de 25 ans, nous ne saurions trop conseiller de l'assurer au nom des parents. En prévenant l'assureur, celui-ci pourra jouer sur les franchises en cas d'accident avec le jeune au volant. Ils sont quelques uns aujourd'hui, à proposer ces formules spéciales pour les Porsche. La plupart annoncent dans les colonnes de Flat 6, vous pourrez facilement comparer.

En ce qui me concerne, la voiture est expertisée 18K€, je paye 600€ tous risques par an, activité circuit incluse ! Essayer plusieurs des cabinets qui annoncent dans Flat6.... Le prix est un critère incontournable, mais pensez à ces petits rien qui vous sauvent la vie dans les moments embarrassant : Le montant de la franchise pour sinistre et pour bris de glace, y-a-t-il une assistance ? Montant maximum pris en charge pour le bris de glace ?etc etc...

 

6. ET LA REVENTE ?

Nous n'avons, pour l'instant, parlé que de dépenses, mais il ne faut pas oublier un point important: la faible décôte des Porsche d'occasion! Là où une BMW ou une Mercedes d'il y a dix ans ne vaut presque plus rien, une Porsche 911 s'est stabilisée dans une fourchette de prix qui ne variera plus beaucoup. Certes, les cinq premières années d'une Porsche neuve voient sa valeur se déprécier autant qu'une autre auto, mais une fois atteint la dizaine d'années, on reste dans des prix très stables. L'époque où on pouvait gagner de l'argent à la revente est finie (sauf sur des modèles très spécifiques), mais l'intérêt est d'en perdre le moins possible. Exemple: vous achetez une 3.2 89 pour 23 000 €, vous roulez avec pendant deux ans, et vous la revendrez, vraisemblablement, autour des 20 000 €. 3 000 € seulement ont disparu dans l'affaire. Autre exemple. Vous achetez une SC 15 000 €, et au bout de deux ans, vous la revendrez au moins 13 000. Ceci pour des cas de figure normaux, car on en connaît encore qui savent trouver de belles autos à pas cher, et les revendre au bout de deux ans au même prix qu'ils les ont achetées. Mais ça, c'est pour le jour où vous connaîtrez vraiment bien le sujet!

 

7. LE PLAISIR N'A PAS DE PRIX.

Nous venons d'évoquer, en cinq points, les différentes notions à connaître avant de passer à l'achat. Mais il est un point, le plus important sans doutes, dont nous n'avons même pas parlé : le plaisir ! Eh oui, à force de rester terre à terre, on en oublie l'essentiel : posséder sa propre Porsche, entrouvrir la porte du garage, et la retrouver, démarrer doucement son moteur, partir en promenade en la chauffant gentiment, puis, une fois chaude, en exploiter toutes les immenses possibilités, tout ceci n'est ni comparable, ni explicable. La plupart de ceux qui ont franchi le pas se demandent encore comment ils ont bien pu faire pour attendre si longtemps. Que d'années perdues! Partant du principe qu'on n'a qu'une vie, mieux vaut en profiter un maximum. Il ne s'agit pas de se surendetter, ou de mettre son ménage en péril, il s'agit simplement d'aller au bout d'un rêve qu'on pensait à jamais inaccessible, et pour lequel on s'aperçoit qu'il suffit de gratter juste un peu pour le voir aboutir. Ca peut paraître idiot, mais une fois qu'on roule en Porsche, dans SA Porsche, on se dit qu'on a au moins réussi une chose dans sa vie. Et ça aussi, ça n'a pas de prix!

Franchement les mots remplaceront jamais le plaisir.... Je m'en lasse pas. C'est pire qu'une drogue. A tel point qu'au démarrage de windows, j'ai mis le son du démarrage de mon moteur !!!

Commentaires

Par : Supcarrera, le 28/03/2017.A nouveau, une réévaluation des prix...les SC sont entre 40 et 50 , les 3,2 entre 50 et 60 et les 964 au dessus de 60...
pour tout le reste, bien que n'ayant de Porsche qu'en projet ou....énervé, je suis d'accord et on enquiquine les jaloux.
Par : titidegouv, le 28/01/2016.En ce moment le prix d'achat avoisine plus les 40k€... Mais quel bonheur!
Par : Porsche930, le 14/02/2015.Excellent guide d'achat.
Ci le quand dira t'on, vous décourage, passée outre.
Imaginé un paysage, traversée d'une large bande de bitume, et dévoré par une Porsche 911, " La votre ". A ce stade de votre vie les pneus de votre 911 vont écraser le (quand dira t'on) comme
une simple fiente.
Par : McFly, le 09/04/2014.Bonjour ! J'entends bien vos arguments sur le "qu'en dira-t-on" mais je me demande si la méthode Coué suffit ... Les voisins, il faut vivre avec et de mauvaises relations de voisinage peuvent devenir un cauchemar. Pareil si il me prend l'envie d'aller au travail avec une future 911, je redoute les clichés genre "Ah bah, yen à qui ont de bons salaires" voire même que ça puisse influencer des décisions d'évolution de carrière... On a beau s'en moquer à titre personnel, mais le regard des autres peux aussi avoir des CONSÉQUENCES ... Qu'en dites vous ?
Par : speedster69, le 15/02/2012.Moi si j'aurai écouter mon entourage.... Je roulerai fiat!!!! C'est vrai plaisir et surtout meme valeur a la revente voir meme plus pour certaine
Par : Lookid, le 05/11/2011.Très bonne synthèse,
juste un bémol: avoir des enfants qui s'épanouissent c'est aussi un grand bonheur. J'ai acheté ma 3.2 quand je n'ai plus eu à les emmener régulièrement.....
Par : cris palazzo, le 21/12/2010.je suis d accord sur les kilometrages (ma boxster a 246 000km d origine,c est une 2.5l,bientot une 911)
Par : 911-pat, le 02/11/2006.petite rajoute la maree chaussee nous surveille de pres j ai ete suivi lannee derniere sur l autoroute par un helico pendant plus de 30km je pensais a cette epoque qu'ils attendaient le faux pas 'je devais etre parano à cette èpoque 'cela devait étre de l'admiration sans borne (plutot 30bornes)de notre911
Par : 911-pat, le 02/11/2006.tres bon article j'aurai tendance a rajouter qu'il est preferable de mettre un an ou plus pour trouver la bonne affaire entre une 911 et son proprietaire c'est une affaire de couple il faut vraiment se raisonner l'erreur dans ce domaine coute trop cher mais des que vous avez trouve votre 911 c' est le big foot et ce jour la ,votre vie change,elle devient le prolongement de vous meme,prenez le temps de bien la connaitre avant d'enfoncer le pied,si vous la respectez il y a peut de chance d'aller au tapis 'bonne route neufcentonzement votre
Par : CERE46, le 14/09/2006.Excellent article mais un point de désaccord . Une Porsche très bien entretenue se revend aisément son prix d’achat si celui-ci était dans les normes