ZFE ..

Message :
le 23/06/2021 à 13:10
Tiens la bonne info !

intéressant ! 
le 23/06/2021 à 13:21
Les GJ au chômage, c’est triste
le 23/06/2021 à 13:31
Il me semble que c'est une volonté Européenne , et donc , que la France devra transcrire les directives associées en droit national . Je ne connait pas la date butoir , mais ne rêvons pas , cela viendra .
En revanche un abonné de LVA dans le courrier des lecteurs a proposé la chose suivante , pleine de bon sens :
Pourquoi autoriser les ultra-urbains qui refusent les véhicules de banlieues ou province au sein de leur agglomération à traverser ces dernières pour se rendre en week-end ou vacances avec leur autos ?
Logique non ?
C'est évidemment pour être polémique , mais il y a une certaine logique
le 23/06/2021 à 13:35
Bonjour à tous et bonne nouvelle surtout pour certaine personnes qui n’on pas le choix 😒
le 23/06/2021 à 13:59
Merci pour l'info
En lisant on apprends alors que l'assouplissement 25==>30 concerne les restrictions "Critaire 3"...et pas le reste.
Ca ne remet pas en cause les ZFE, ça reporte "juste" la décision de refouler les Critaires 3 dans les mains des élus locaux.

En revanche il y a un petit passage sur la FFVE et l'usage collection:

Enfin, le Sénat a voté un amendement porté par Jean-Pierre Moga (centriste) visant à prévoir que les restrictions de circulation au sein des ZFE doivent tenir compte de l'usage spécifique des véhicules de collection (usage professionnel, mariages, visites touristiques, etc.). Le ministre chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari a assuré que "le gouvernement se soucie évidemment de la préservation de notre patrimoine", mais a rappelé qu'il s'agissait d'une mesure "réglementaire" et qu'un travail sur cette question était engagé avec Fédération française des véhicules d'époque
le 23/06/2021 à 14:43
Donc inutile de se jeter sur la CG collection
le 23/06/2021 à 20:06
Pourtant dans Ferdinand on lit que la FFVE a obtenue l'autorisation de rouler , via un décret, dans Paris et plus pour les voitures de collections
"un véritable succès obtenu par la FFVE et son président Jean Louis BLANC"
il était pas au courant
le 23/06/2021 à 20:38
C'est pour faire augmenter le nombre des adhérents de la FFVE ...
le 23/06/2021 à 20:58
Les termes de l’arrêté du 28 mai 2021 pris conjointement par la Maire de Paris et le Préfet de Police de Paris reprennent peu ou prou ceux de 2016, qui reconnaissait depuis lors le droit de circuler dans les rues de la Capitale aux véhicules dont le certificat d’immatriculation porte la mention “collection”. Il restait à voir si cette dérogation en vigueur depuis plus de quatre ans dans la la ZCR de Paris (Zone à Circulation restreinte) allait être transposée à la ZFE-m, ou Zone à faibles Émissions mobilités, qu’instaure cet arrêté du 28 mai.

C’est bien le cas et la Fédération française des Véhicules d’Époque (FFVE) en tire un motif de satisfaction bien compréhensible.
le 23/06/2021 à 21:09
Dixit TRYAM76"un véritable succès obtenu par la FFVE et son président Jean Louis BLANC"
il était pas au courant
Sacré Loulou la Rosette... Il va encore pouvoir sabrer le champagne !
le 23/06/2021 à 22:00
Loulou, c'est la meme race que le foot
le 23/06/2021 à 22:03
En effet, il vise la promotion au grade de commandeur ...
le 24/06/2021 à 09:03
Un article intéressant de de Jean-Luc Porquet dans le Canard Enchaîné :

"On ne cesse de nous rabâcher que la voiture électrique, c'est la solution d'avenir et surtout la seule voie pour sauver la planète. La sauver de quoi ?
On ne sait pas trop, mais il faut la sauver, nous serine-t-on !

À cette fin, la France s'est engouffrée tête baissée dans le tout électrique mais sans aucun discernement. Partant, nos gouvernants ont enjoint les constructeurs automobiles de tout miser sur l'électrique. Soit ! Mais qu'est-ce que cela signifie ?

D'abord, l'installation de multiples bornes de recharge le long de nos routes, car les véhicules les plus performants à l'heure actuelle, ne peuvent prétendre à une autonomie supérieure à 500 km. Et encore sans faire usage des phares, du chauffage, des essuie-glaces, du dégivrage ou de la climatisation...

Ensuite, cela implique la conception de batteries capables de stocker cette énergie. Et là, il faut s'attarder un instant. À l'heure actuelle,les batteries équipant les véhicules sont très lourdes, très coûteuses et bourrées de métaux rares.

Dans celle de la Tesla Model S par exemple, la plus performante du marché, on ne trouve pas moins de 16 kg de nickel. Or le nickel est
plutôt rare sur notre terre. Ce qui fait dire au patron de Tesla France que « le goulet d'étranglement de la transition énergétique se fera sur le nickel » Extraction du nickel à Goro en Nouvelle Calédonie. Il sait parfaitement que le nickel est très difficile à trouver.

Il faut aller le chercher en Indonésie ou en Nouvelle Calédonie et son extraction est une vraie galère car on ne le trouve jamais à l'état pur.

Dans les minerais, il n'existe qu'en très faible proportion. Par conséquent, il faut creuser et creuser encore, broyer, cribler, hydrocycloner pour un résultat tout juste à la hauteur des besoins. Or tout cela entraîne de colossales montagnes de résidus que l'on déverse la plupart du temps dans la mer !

Mais qu'importe la biodiversité pour les Khmers verts qui ne jurent que par la « mobilité verte », laquelle n'a pas de prix pour eux.

Extraction du lithium en Bolivie. Il n'y a pas que le nickel en jeu, il ya aussi le lithium. Il en faut 15 kg par batterie (toujours pour la Tesla Model S). Celui-ci provient des hauts plateaux des Andes.

Pour l'extraire, on pompe sous les salars (lacs salés asséchés) ce qui entraîne une migration de l'eau douce vers les profondeurs. Une catastrophe écologique selon les autochtones qui souffrent déjà du manque d'eau.

Et puis, il y a le cobalt : 10 kg par batterie qu'on va chercher au Congo. Et là, on touche au travail des enfants qui creusent à mains nuesdans des mines artisanales pour seulement 2 dollars par jour (Les Échosdu 23/09/2020). Ça gêne un peu aux entournures nos constructeurs qui, néanmoins, veulent à tout prix rattraper la Chine, déjà championne du monde dans ce secteur. Alors, le travail des enfants, ça reste un détail.

Pour couronner le tout, les batteries étant terriblement lourdes (1/4 dupoids de la Tesla Model S), il faut alléger au maximum le véhicule. On fait donc des carrosseries en aluminium dont l'extraction génère ces terribles boues rouges, déchets insolubles issus du traitement de l'alumine avec de la soude et qui sont composées de plusieurs métaux lourds tels que l'arsenic, le fer, le mercure, la silice et le titane, que l'on déverse aussi dans la mer au mépris des questions
d'environnement, comme à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône.

Voilà ce qu'est le développement « durable » selon nos écologistes. Un dogme qui ne laisse aucune place à la raison."
le 24/06/2021 à 09:08
Et oui triste réalité sans compter les centrales nucléaires pour recharger les batteries
le 24/06/2021 à 20:59
Le nucléaire est une énergie bas carbone puisqu'il n'y a aucune combustion donc pas de production de C02.

Pour le nucléaire, c'est 6 grammes de C02/kW.h produit (sur le cycle de vie, donc de l'extraction au recyclage)
Pour le pétrole c'est 800 grammes de C02/kW.h produit
Pour le gaz c'est 400/kW.h produit

L'ADEME conclut à une division par 3 des émissions de C02 d'une voiture électrique par rapport à une thermique sur ACV (extraction, transport, fusion, transformation, fabrication, recyclage)
Ceci est vrai en France car l'électricité est décarbonée. En effet, 75 % de l'électricité est produite en centrale nucléaire, donc bas carbone.

Le pétrole était l'énergie la plus adaptée aux véhicules terrestres et son cycle se terminera dans quelques dizaines d'années. Nous avons mangé notre pain blanc.

L'avenir pour les déplacements sera plus difficile qu'avant. Nous serons dans l'obligation de reconsidérer nos modes de déplacement.
le 24/06/2021 à 21:00
Et maintenant ils sèment des éoliennes de partout pour couvrir ce besoin en électricité avec ce que cela provoque comme démence en CO2 pour construire et acheminer ces monstres en bétons qui dévastent les campagnes
le 24/06/2021 à 21:07
Eolienne 20 grammes de C02 par kW.h produit, pétrole 800. En comptant l'ensemble des opérations sur le cycle de vie
le 24/06/2021 à 21:13
Dixit YANNICK911Le nucléaire est une énergie bas carbone puisqu'il n'y a aucune combustion donc pas de production de C02.
Par contre question déchets radiocatifs, alors là chaud devant, et pour un bon moment !!!

Dixit YANNICK911L'avenir pour les déplacements sera plus difficile qu'avant.
Qu'en sait-on, réellement ?
le 24/06/2021 à 21:31
L'Homme a toujours utilisé les énergies les plus faciles à extraire, le vent et l'hydraulique en premier pour les moulins, le charbon et le pétrole.
Le charbon pour l'industrie, le pétrole pour le routier.

Le pétrole c'est mort dans 30/40 ans et c'était le plus adapté au routier. (beaucoup d'énergie par unité de volume, transportable et stockable facilement)
L'hydrogène est très dense, peu d'énergie par unité de volume, se transporte très mal et il faut 5 kW.h pour produire 3 kW.h donc le bilan est négatif.
Pour information il faut 20 kW.h pour extraire 100 kW.h pour le pétrole alors qu'il y a 100 ans il fallait 1 kW.h pour extraire 100 kW.h
L'électricité limitera les distances de déplacement parce qu'il y a des limites physiques qui sont infranchissables.

La science a déjà découvert les 4 forces fondamentales, la gravité, l'électromagnétisme, les forces nucléaires faibles et fortes.

Au delà des limites techniques, se déplacer coutera plus cher (prix du carbone, couts d'extraction plus élevés)

Toutes les études prédissent des difficultés. On pourra s'informer avec
Rapport TIROLE BLANCHARD sur France stratégie, Jancovici sur youtube,

Les politiques connaissent bien les difficultés qui nous attendent mais le sujet c'est quelle est l'ACCEPTABILITE et la SUPPORTABILITE SOCIALE des mesures nécessaires à limiter l'augmentation de température ? Et les réponses sont comment dire ? Effrayantes.
le 24/06/2021 à 21:58
Dixit Franck38Et maintenant ils sèment des éoliennes de partout pour couvrir ce besoin en électricité avec ce que cela provoque comme démence en CO2 pour construire et acheminer ces monstres en bétons qui dévastent les campagnes
Sachant que ces éoliennes produisent en moyenne en France seulement 21% du temps faute de vent régulier, mème si notre ministre Pompili nous annonce 75% l'autre jour chez Bourdin, haute de 140 à plus de 200 m, il faut environ 4000 éoliennes de 140 m pour avoir l'équivalent de production d'une seule centrale nucléaire comme Fessenheim !

Revenir à la liste des sujets

Sujet archivé.