l'avenir de la 911

Message :
le 07/09/2021 à 21:37
Et si c'était ça
le 07/09/2021 à 21:49
Si au niveau de l intention écolo , c'est discutable mais louable , au niveau de l'homologation en France ...J'ai des doutes .
Vu la capacité de l'Administration ( et les élus qui votent les textes quand les autres ne font que les appliqués ), pour rester figé sur des textes européens ou nationaux lorsqu'on modifie un véhicule , je crains que même les motivés renoncent.
Les britanniques sont biens plus tolérants sur les modifications .
le 07/09/2021 à 21:54
Pitié...
Le flat-six air-cooled (allez, le Mezger liquid cooled des GT2/3 aussi !), c'est l'AME de la 911 !
Perso je n'ai que du mépris pour ces Frankenstein de l'automobile...
le 07/09/2021 à 21:54
IMMONDE ..
le 07/09/2021 à 21:59
Passons sur la pertinence de la greffe d'une machine électrique : chacun jugera.
Mais pour ce qui est de nous autres, Français, on peut très vite calmer nos ardeurs.
Car la réglementation qui autorise depuis avril 2020 le rétrofit électrique exige l'homologation du kit de transformation.

Or, il faut un kit par type de voiture.
C'est-à-dire cracher entre 70.000 et 120.000 euros pour concevoir, mettre au point, tester puis faire homologuer le kit qui servira à transformer la Porsche 911 Classic. Puis autant pour transformer la Mini d'avant 2001. Puis encore autant pour la Fiat 500 originelle, etc.

D'autre part, les exigences posées par la réglementation interdisent de s'écarter du rapport poids-puissance du modèle thermique d'origine, et plus encore de la répartition originelle de la charge statique par essieu.

Conclusion, oubliez l'idée d'immatriculer en France une 911 2.7 (par exemple) poussée à 1.000 Nm de couple par la greffe d'une paire de moteurs de Tesla et d'accumulateurs de Model S. Pas demain la veille.
le 07/09/2021 à 22:05
290 km ridicule, j'ai réussi à parcourir 960 km avec 82 l bien sûr sur des longs trajets, pas prêt de changer pour le moment, il n'y a pas d'urgence, quand il y aura le feu au lac les moteurs de machines à laver auront fait des progrès.
le 08/09/2021 à 09:20
Beau démonstrateur technologique, ça aura certainement un avenir pour des "nouvelles" 911 façon Singer...a 500k€ ou plus l'exemplaire.
Mais je suis aussi 100% d'accord avec nombre d'entres vous: le taux de transformation d'anciennes thermiques en éléc sera...quasi nul.
Au passage, si la voiture est belle, je trouve absolument ri-di-cu-le d'avoir conserver les sorties d'échappement...

Entre tout ce que nous explique NK (on pourra compter sur le législateur toutefois pour faire sauter certains verrous en temps utiles) et le fait que les collectionneurs y seront, par définition, opposés...pas d'inquiétude

Mais pour el côté techno, ça fait briller les yeux ces nouveaux moteur ele: pour exemple, Magnetti marelli dispose d'un moteur elec qui se positionne en ligne sur les moteurs de F1:
Fait 200Nm de couple en pointe
Pour 160Cv...

Tout ça dans...7 kilos les amis...7 kilos...
Message édité le 08/09/2021
le 08/09/2021 à 09:56
J'ai écouté le PDG de Alpine à la radio... ça fait peur... tout vers le 100% électrique. Dans 10 ans nos voitures seront complètement 'has been'...
le 08/09/2021 à 10:16
Je dirais plutôt qu'elles vont devenir des symboles, encore plus qu'aujourd'hui...
De véritables Madeleine de Proust roulantes.
On a pas fini de voir leur cote d'amour monter.

Le marché du neuf c'est autre chose, et l'elec surclasse tellement le thermique qu'on l'oubliera très très vite (pas nous probablement, mais le citoyen type et les générations futures, nos enfants,...)
le 08/09/2021 à 10:28
D'autant que la conduite d'une voiture électrique n'est pas avare en sensations et en satisfactions !
le 08/09/2021 à 19:03
J'avoue que j'ai essayé la Tesla d'un pote, les accélérations sont incroyables pour une voiture familiale qui ne paye pas de mine.
Par contre je n'accroche pas du tout avec le tableau de bord nu et l'écran plat au milieu...
le 08/09/2021 à 19:15
C’est n’importe quoi, je ne peu pas partager ce genre de modification pour les 911 anciennes.
pourtant je ne suis pas hostile aux nouvelles technologies
je pense que l’électrique via batteries ne tiendra dans le temps les piles à combustible vont l’emporter
le 08/09/2021 à 19:16
Et quelles installations sont prévues pour produire autant d'électricité pour recharger toutes ces voitures ? ! ? ! ? Heureusement que sur plus de la moitié de la planète personne ne prévoit ce genre de moteur ! ! OUF ! !
le 08/09/2021 à 20:08
un bon groupe électrogène qui fonctionne au fuel lourd
le 08/09/2021 à 21:09
Bonsoir

C'est drôle je suis tombé sur ça hier, POA qui teste une "e" 912 : Clic

L'électrification du monde auto est la raison pour laquelle je passe à l'achat ! Donc aucune envie de mettre un dyson à la place du flat!
le 08/09/2021 à 22:16
Dixit tacouillot290 km ridicule, j'ai réussi à parcourir 960 km avec 82 l bien sûr sur des longs trajets, pas prêt de changer pour le moment, il n'y a pas d'urgence, quand il y aura le feu au lac les moteurs de machines à laver auront fait des progrès.
Il n'y aura des progrès sur la capacité de stockage des batteries qu'à la marge.

Stocker de l'énergie électrique c'est stocker des électrons et la taille de ceux-ci n'évolue pas.

L'énergie électrique se stocke très mal. Le facteur influent au premier ordre sur la capacité des batteries c'est le poids. Masse = quantité d'énergie stockée (kW.h)
Mais la masse est aussi un facteur influent sur la consommation de kW.h. Donc, plus de masse = plus d'énergie stockée = plus de consommation. Le système se met à diverger car les effets deviennent les causes et les causes deviennent les effets. Ce qui conduirait à concevoir des "usines à gaz"

Avec l'électrique, il faut revoir nos schémas qui nous ont guidé depuis 100 ans. Les 1000 kilomètres sans plein c'est mort. A partir de 300/400 kilomètres, soit on recharge, soit on prend le train. Nous devrons adapter nos façons de nous déplacer.

On a mangé notre pain blanc avec le pétrole. C'est l'énergie la plus adaptée à un véhicule car liquide, transportable, pompable, stockable et dense (1 litre d'essence = 10 k.W.h)

Le cycle du pétrole se termine, d'autres cycles commencent et aucun gouvernement qu'il soit de gauche ou de droite n'y pourra rien parce que la transition énergétique sans charbon, pétrole et gaz est nécessaire afin de vivre de façon supportable à 12 milliards en 2100. Soient 5 milliards de plus qu'aujourd'hui.
le 09/09/2021 à 00:31
Sinon les voitures à air comprimé, on les laisse en Inde ou on les autorise enfin en Europe?
Ça rapporte rien aux mania du pétrole mais ça permettrait de rouler Sans émissions et sans se faire saigner à blanc par l’état... taxer l’air étant un poile complexe à justifier ...
Vive l’écologie commerciale
le 09/09/2021 à 00:39
Les voitures à air comprimé ont un rendement faible et nécessitent beaucoup plus d'énergie à l'entrée du système que l'électrique. Il faut tenir compte de l'énergie électrique nécessaire pour comprimer l'air.
Plus on transforme une énergie plus il faut d'énergie pour produire de l'énergie et plus le bilan carbone est mauvais.

L'autonomie est faible, 120 kilomètres, on a besoin de 200 litres comprimé à 300 bars pour obtenir l'équivalent d'un litre d'essence.
le 09/09/2021 à 00:52
MDI à pourtant le droit de produire des véhicules mais pas pour circuler sur la route ... sinon c’est 200 KM d’autonomie une voiture à air comprimé.
L’homologation pour circuler en Europe lui étant refusé.
Maintenant je n’ai pas pour mission de convaincre qui que ce soit des bienfaits d’une solution...
le 09/09/2021 à 00:59
Toutes autres solutions que le pétrole pour les véhicules terrestres seront plus gourmandes en énergie et avec moins d'autonomie.

La solution la "moins pire" en termes de couts économiques et énergétiques est l'électrique pour les petits véhicules et l'hydrogène pour les gros véhicules.
Le prix à payer sera une autonomie plus faible conduisant à une relocalisation des transports individuels au profit du train.

Les lois de la physique ne sont pas contournables au contraire des lois économiques qui restent des constructions sociales.

Nous sommes dans la nécessité de nous passer des énergies fossiles. Dans le cas contraire, on s'expose à des risques de pénuries alimentaires, de migration de population et de conflits.

Revenir à la liste des sujets