REX installation climatisation Classic Retrofit

Message :
le 28/06/2024 à 00:54
Bonjour à tous,
afin de ne pas polluer un autre post traitant de la rénovation d'une clim de 930, j'ouvre un nouveau sujet "REX" récemment demandé par quelques-uns.

En achetant ma 930 fin 2021, j’avais bien vu que la climatisation n’était plus fonctionnelle depuis déjà de nombreuses années et que le précédent propriétaire n’avait effectué aucun travaux d’entretien. Donc pour avoir une climatisation fonctionnelle, je devais probablement changer toutes les conduites de gaz réfrigérant et une bonne partie de l’installation, peut-être même le compresseur. Je n’étais par ailleurs pas totalement convaincu de l’efficacité d’un équipement de refroidissement de l’air conçu dans les années 70 et installé dans les années 80. J’ai donc cherché des solutions classiques ou moins classiques et suis tombé sur Classic Retrofit (C/R), qui propose son kit full électrique, désormais bien connu. J’ai pu en apprendre davantage sur le site Pelican (US) dont on ne compte plus les posts sur le sujet, avec un niveau de satisfaction globale élevé des clients utilisateurs, même pour les californiens ou les floridiens.

Pour commencer, et comme l’indiquait Wazz, C/R recommande de changer l’alternateur pour passer sur une version moderne délivrant 75A à 950t/min, 120A dès 2000t/min et capable de produire jusqu’à 175A en pic, le tout en dégageant moins de chaleur que l’alternateur d’origine (40 ans de technologie …). Idem sur ce produit, les feedbacks sur Pelican sont très bons. Je me suis donc tout d’abord lancé dans le changement de l’alternateur d’origine (1986) pour un moderne, plus performant. C’est une opération un peu fastidieuse mais pas compliquée, avec de nombreux tutos disponibles. La seule opération particulière est le passage d’un câble de forte section depuis l’alternateur vers le démarreur et un câble de mise à la masse, afin de ne pas risquer la surchauffe des câbles d’origine. Cette opération m’a pris environ 3 heures en prenant mon temps, démontage/remontage compris. L’impact sur le fonctionnement de la voiture est nul ou en tout cas invisible : elle fonctionnait exactement de la même façon avant et après le changement. Ensuite, j’ai déposé tout le système existant, depuis les conduites caoutchouc, en passant par le radiateur, le compresseur, le condenseur, etc. Bref au final plus de 30kg (!) de matériel.

Une fois ces opérations préliminaires effectuées, j’ai téléchargé la documentation du kit de C/R et l’ai lue plusieurs fois pour bien comprendre le process. Une
fois bien comprise et convaincu que je pourrai m’en sortir tout seul, j’ai finalement commandé le kit à un seul radiateur, suffisant pour un breton. Effectivement, il est recommandé pour les floridiens, les hongkongais et peut-être les marseillais, de choisir le kit à deux radiateurs, évidemment plus efficace lors des grosses chaleurs (>35°C). Les colis sont arrivés quelques jours plus tard, avec tous les éléments parfaitement empaquetés dans du bullpack épais (il existe une vidéo d’unboxing sur YouTube qui vous montre comment tout est rangé dans les cartons). Evidemment, c’est un peu impressionnant, car il y a de nombreuses pièces et qu’on a affaire à de la mécanique, de la plomberie et de l’électricité tout en même temps. Mais la notice est relativement bien faite et on avance méthodiquement, pas à pas.

La première étape est le démontage de la soufflante principale, qui se situe dans le coffre, sous le pare-brise. Pas très compliqué, on débranche simplement le
câble d’alimentation et on dévisse les colliers serflex, mais on se retrouve vite avec de nombreuses gaines papier (type webasto) qui pendent dans le vide.
C’est là qu’il faut bien avoir identifié quels seront les nouveaux flux, car le système C/R réassigne de nouveaux flux d’air frais, d’air chaud et d’air refroidi aux gaines existantes. D’ailleurs, il faut en acheter 2ml de chaque diamètre (60 et 40mm), de manière à pouvoir rediriger proprement les nouveaux flux. Encore une fois, pas vraiment compliqué, mais il faut prendre son temps car chacun sait que les gaines d’origine prennent des chemins parfois tortueux dans le coffre de nos autos. Ensuite, la vraie partie de plaisir (!) arrive : il faut insérer la nouvelle soufflante C/R à la place de l’ancienne, tout en préservant les gaines et les différents obstacles présents, comme par exemple le maître-cylindre du système de freinage. Ceux qui aiment les casse-têtes chinois seront comblés car il faut choisir les angles d’entrée au millimètre pour qu’au final la soufflante trouve son logement. Et elle rentre effectivement, mais ça m’a pris quelques essais avant d’y parvenir. Ensuite, on raccorde les bonnes gaines webasto aux bons orifices de la soufflante et la première phase s’achève ici.

La deuxième étape consiste à placer le radiateur ventilé dans l’aile avant gauche, devant la roue. Les connaisseurs se diront que ce n’est pas possible, puisqu’il
y a déjà le réservoir de liquide lave-glace, et ils auront raison. Il faut effectivement déposer ce réservoir et le remplacer par un réservoir plus petit
à l’arrière de la roue avant gauche. Je ne m’étendrai pas là-dessus, c’est un autre petit projet (C/R a d’ailleurs un kit spécifique). Alternativement, on peut le placer dans l'aile arrière gauche ... On revient donc à notre radiateur : si vous n’avez pas d’antibrouillards, ça sera facile. Dans le cas contraire (ce fut mon cas), c’est un petit peu plus compliqué car il faut déposer le phare antibrouillard gauche pour faire de la place. C’est un peu pénible, je ne le cache pas. Une fois cet aménagement réalisé, le radiateur trouve naturellement sa place et se fixe parfaitement sur l’étrier de fixation du réservoir de liquide lave-glace précédemment déposé.

Enfin, après ces deux premières étapes, on en arrive au cœur du réacteur si j’ose dire, puisqu’on monte le compresseur, qu’on doit assembler sur son chassis. Cette mini-étape consiste à peu près à suivre un plan de Lego, donc impossible de ne pas y arriver. L’ensemble se loge très facilement dans ce que les anglais
appellent la « smugler box » (smugler = voleur !), dans laquelle était précédemment l’évaporateur de la clim, et qui est maintenant vide. C’est la boite fermée par une petite trappe située dans le coffre avant, sous la moquette.

On peut alors commencer la partie électrique, qui n’est pas si compliquée car, bien qu’il y ait de très nombreux câbles, tous les embouts ont des détrompeurs
et/ou des couleurs particulières qui évitent les erreurs. Il faut aussi être un peu créatif, parce que c’est là qu’on choisit où mettre le bouton on-off de la clim dans l’habitacle et selon l’endroit choisi, le passage des fils sera plus ou moins long et complexe. Pour ma part, j’ai choisi de déposer les deux boutons de la clim d’origine tout en gardant la platine, ce qui permet une intégration assez propre de ce bouton on/off dans la console centrale. Mais bon, chacun ses goûts …

Donc pour se résumer à ce stade, on a monté la soufflante neuve, monté le radiateur avec son ventilateur, monté le compresseur dans la smugler box et branché le tout avec les câbles fournis.

On y est presque, reste la plomberie.
C’est la partie que je redoutais le plus car on a vite fait d’avoir des fuites ici et là en ratant un sertissage ou en ajustant mal un raccord difficile d’accès. C/R
conseille de faire un premier montage « à blanc » avec du tuyau de base, genre durite plastique à 0,5€/m pour valider les chemins empruntés par les conduites de gaz réfrigéré. C’est ce que j’ai fait, sans trop de difficulté non plus. L’intérêt c’est qu’on peut essayer facilement plusieurs trajets à travers le coffre vers les différents organes de la clim pour optimiser la discrétion, les distances parcourues, les rayons de courbures, etc. Là aussi, il faut être créatif et prendre son temps. Une fois le schéma établi, on reporte les bonnes longueurs sur les bonnes conduites, on coupe et on raccorde. Le système de sertissage est très simple et performant. Pour ma part, j’avais fait quelques tests sur des petits bouts de gaine auparavant pour bien maîtriser le sertissage. Une fois toutes les conduites en place, les raccords vissés (et lubrifiés avec de l’huile type PAG 100), et bien … le montage est terminé.

Il n’y a plus qu’à aller dans votre garage auto préféré pour le remplissage au gaz R134A.
Pour ma part, je suis allé au Leclerc auto de Guérande, qui a été à la fois très surpris de ma demande et ravi de tester une nouvelle expérience : tester et remplir une clim neuve sur une 911 de 1986 ! La première chose à faire (c’est une obligation légale) est de tester le circuit à l’azote pendant 30 minutes. L’azote est paraît-il plus fluide que l’air et se faufile partout dès qu’il y a une fuite. Honnêtement, je m’attendais à avoir une fuite quelque part … mais non, zéro fuite, circuit 100% étanche à l’azote ! Donc ensuite remplissage au R134A, avec les valeurs données pour le port haut et le port bas : 1750mb et 11250mb respectivement, pour 580gr de gaz. Le gars de Leclerc et son collègue ont précisément respecté les valeurs et voilà … terminé !
Ce sont donc trois curieux qui ont démarré la voiture pour tester l’installation et là … miracle ! Le froid est arrivé en quelques minutes. En quittant le centre à vitesse normale (80km/h sur petite route), on refroidit l’habitacle à 21°C pour une température extérieure de 28/29°C en 10 minutes environ.

Evidemment, je suis allé au plus simple dans mes explications, mais je crois que l’essentiel y est. En substance c’est quand même un vrai projet, mais rien à
voir avec la complexité d’une remise à neuf d’un moteur ou d’une boite de vitesse !

Epilogue : voilà donc un an environ que cette clim fonctionne à merveille, avec un système on/off qui a le mérite de la simplicité et de l’efficacité, mais il n’y a pas d’option de réglage de la température au degré près. Par défaut le système est programmé pour une température intérieure de 21°C (reprogrammable via PC), contrôlée et ajustée en permanence par deux sondes de température. Pour ma part, je n’ai pas testé cette possibilité. Je n’ai pas non plus noté d’échauffement du compresseur ni d’aucun organe du système, aucune difficulté non plus côté électricité … Bref 100% satisfait après un an !
Message édité le 29/06/2024
le 28/06/2024 à 06:32
Toujours très clair et aussi très intéressant ! Merci Laurent
le 28/06/2024 à 06:54
chouette , ce Rex ! bravo pour ta pédagogie ...
le 28/06/2024 à 07:50
Merci pour ce Rex.
Dis donc, ce serait bien de mettre ça dans les articles techniques. Je suppose que tu as fait de nombreuses autres photos.
le 28/06/2024 à 12:37
Bonjour a tous, et merci de vos commentaires. Je vais essayer de vous mettre quelques petits bonus dans les jours qui viennent. Bon week-end !
le 28/06/2024 à 12:39
Super article, très interessant.
merci
le 28/06/2024 à 13:09
Bravo et merci pour le retour très détaillé.
le 28/06/2024 à 16:49
Une façon d'expliquer convaincante. Merci Tecamac
le 28/06/2024 à 17:03
Super !
le 28/06/2024 à 18:14
Merci pour ce REX détaillé
Vivement les " petits bonus "
le 28/06/2024 à 20:00
Merci pour ce retour super détaillé.
Bon week-end
le 28/06/2024 à 21:56
Passionnant.
J'ai quand même l'impression que c'est pas pour le bricoleur du dimanche (moi je sais changé une ampoule, mais là...)
J'imagine qu'il faut éviter d'avoir deux mains gauches.
En tout cas merci et bravo pour ce REX 👍
le 28/06/2024 à 22:10
Bonsoir à tous et merci à Mr Laurent pour toutes ces explications . Super boulot
le 28/06/2024 à 22:22
👍
le 28/06/2024 à 23:06
Désolé de t avoir un peu « balancé » 😉 Laurent sur ce ce sujet mais je savais que tu allais nous faire une présentation complète et intelligible merci
Message édité le 28/06/2024
le 30/06/2024 à 12:26
Clair net et précis ! Merci pour ce Rex
le 01/07/2024 à 13:52
Bonjour à tous,
je n'ai malheureusement pas pris beaucoup de photos lors du chantier, mais en voici tout de même quelques-unes pour les plus intéressés ...

Voici donc le compresseur une fois monté sur son chassis et équipé des principaux faisceaux. on notera le diamètre particulièrement important du câble d'alimentation, avec un gros fusible au milieu, que j'ai lui-même protégé par une gaine thermorétractable de la même couleur.


Le même dans la fameuse smugler box, avec les connexions électriques et les tuyaux de gaz réfrigérant.


un petit détail intéressant : les deux sondes de température intérieure (jaune) et extérieure (rouge), qu'il suffit de "planter" dans les gaines appropriées et qu'il convient évidemment de fixer (ici avec un ruban de mousse adhésive)


Ici le "dryer" (assécheur ?) installé dans un coin où il ne gêne pas, avec également un peu de ruban de mousse adhésive, pour éviter les chocs contre la carrosserie.


Ici un détail du petit aménagement que j'ai pu réaliser sur la tôle (on est ici juste derrière le pare-choc) avec une bande plastique de protection, afin que la tôle ne risque pas de cisailler les tuyaux de gaz réfrigérant.


Ici le détail des robinets d'alimentation "haut" et "bas", que j'ai imprimé proprement, pour que ça n'aie pas trop l'air d'un bricolage (...) car je craignais que le garage ne me refuse la charge au R134A. Par ailleurs, s'il faut recharger dans 1 ou 2 ans, on se rappellera les quantités et les pressions !


L'intégration du fameux bouton on/off dans la console centrale à la place d'un des deux boutons de commande de la clim originale permet de ne pas dénaturer l'ambiance 80's de l'habitacle. Le bouton de droite à lui fait place à une double prise usb avec capuchon, pour qu'elle reste discrète.

Enfin, une photo du coffre avant avec la moquette : il est impossible de savoir qu'il y a une clim neuve dans cet espace ...



Voilà tout ce que je peux vous montrer, le reste sera par MP ou téléphone s'il y avait des candidats au chantier de l'été
Message édité le 01/07/2024
le 01/07/2024 à 16:10
Je vais finir par me laisser convaincre pour ma turbale ... Le prix est attractif ou il faut y poser un beau billet ?
le 01/07/2024 à 17:02
Oui, c'est pas donné. Compte environ 5 000,-€ TTC je pense + 1 000,-€ TTC d'alternateur. Mais, je me suis dit que 1) refaire une clim d'origine n'était peut-être pas beaucoup moins cher, 2) ce système moderne est extrêmement efficace, 3) le compresseur ne tourne pas tout le temps pour rien (5ch au moteur paraît-il ... ?), 4) ça ne dénature pas le look de la voiture et enfin 5) le bilan net en poids est d'environ -15kg.
Après, il faut en avoir envie, c'est un projet sympa mais il y en a toujours d'autres qui peuvent être prioritaires !
le 01/07/2024 à 19:01
C'est même bien moins de 5 ch prélevés sur le moteur, puisque l'alternateur de 175 A en 14 V ne peut fournir que 3 ch maxi. Et encore, c'est au régime maxi.

Sinon, refaire la clim d'origine ne coûte pas aussi cher, mais on en profite généralement pour l'améliorer avec les composants de Griffiths, et là ça commence à douiller.

Revenir à la liste des sujets