analyse d'huile moteur

Message :
le 09/07/2007 à 22:41
Bonsoir les passionnés
il me semble avoir lu il y a quelques années dans des revues d'autos anciennes qu'on pouvait analyser l'huile moteur d'une auto et ainsi déterminer le degré d'usure et plus ou moins le kilométrage du moteur . Qu'en est il réellement ?
Doit on plutôt faire confiance aux sioux qui lisent les fumées ?emoticon(' ')
Message édité le 09/07/2007
le 09/07/2007 à 22:48
Salut

C'est un peu comme avec les diseuses de bonne aventure, cartomancienne et tout le toutim.....

J'arrive pas a deviner en regardant dans ma tasse à café le matin ce qui se passe ou se passera.....

Alors j'ai un GROS doute sur l'analyse d'huile.....

Les spécialistes, vous en pensez quoi

Marc
le 09/07/2007 à 22:55
Ben c'est possible...........

En froid, on analyse bien les huiles, ça fait même partie intégrante des programmes de maintenance sur les grosses installations.

Alors pourquoi pas sur un moteur thermique ????????
le 09/07/2007 à 22:57
A noter que l'huile ne cache rien.............mais alors là......rien du tout...........

Si tu as un doute...........renseigne toi..........
le 09/07/2007 à 23:27
Je confirme l'intéret des analyses d'huile en maintenance

Quand j'étais très jeune j'ai travaillé pour une entreprise qui faisait ce type d'analyses pour les moteurs Poids lourds, les turbines d'avion, les locos de la sncf...

Un des tests consiste à dissoudre l'huile dans de l'essence G et à filtrer le tout sur un filtre très serré (ça devait être de l'ordre de 100µm). Une fois la sauce passée, on regarde l'état d'encrassement du filtre : présence de points noirs (l'huile a eu un coup de chaud) présence de limaille en importante = avis sur l'usure du moteur (en fonction du type d'huile, du nombre de km parcouru, etc...)

Bon enfin tout ça c'est du souvenir un peu flou.

Pour répondre à la question de 68bass:
- l'analyse d'huile ca existe et c'est même un business
- ca donne une indication sur l'état du moteur
- de là à en déduire le km pacouru : non

Jean
le 10/07/2007 à 01:10
Dixit MARC33...
J'arrive pas a deviner en regardant dans ma tasse à café le matin ce qui se passe ou se passera...

Fais un effort, bon sang !!! Ce n'est qu'une question de logique, voyons !
Réfléchis un peu :
La matin, tu regardes dans le fond de ta tasse.
D'abord, analysons "ce qui se passe".
Plusieurs hypothèses :
- Ta tasse n'est pas vide. Il se passe que tu dois te dépêcher de la vider avant qu'il ne soit froid.
- Ta tasse est vide. Il se passe que tu dois te dépêcher, tu vas être à la bourre au boulot.
- Ta tasse est vide, mais contient du marc. Il se passe que tu files te rincer la bouche. C'est trop atroce, le marc de café dans la bouche...

Voyons maintenant "ce qui va se passer"
- Ta tasse n'est pas vide. Il va se passer que tu vas la finir, si tu n'aimes pas le café froid.
- Ta tasse est vide. Il va se passer qu'elle va aller dans l'évier ou le lave-vaisselle.
- Ta tasse est vide, mais contient du marc. Il va se passer que tu vas devoir aller dans un magasin pour en acheter 2 autres. Mais si ! Réfléchis : Tu vas engu*uler ta femme, ça va dégénérer, vous allez en venir aux mains, elle va se prendre la tasse de marc dans la figure, et toi la sienne. D'où la nécessité de racheter des tasses. Tu piges ?

Alors ? Tu te rends compte tout ce qu'on peut déduire ? Simplement dans le fond d'une tasse à café ?



Message édité le 10/07/2007
le 10/07/2007 à 07:37
si j'ai bon souvenir , l'on determine meme , en analysant les micro-particules contenues dans l'huile , quel element est concerne du fait que leur alliage est different .
Mais rien ne remplacera un bon demontage !!!!!
le 10/07/2007 à 07:45
Bon ben moi je l'avais fait pour mon coupé bertone... les resultats m'ont laissé sur ma faim! effectivement ils detaillent tout les differents types de metaux retouvés et par consequent definissent un etat d'usure plus ou moins avancé! resultat la mienne etait definis comme moyenne mais je savais pas quelle piece etait incriminé! alors connaitre tout les alliages de chaque piéce la belle affaire! ensuite ils analysent les presences d'eau essence dillution fluidité etc la c'est plus interressant car ça renseigne sur l'etancheité des soupapes joints etc... mais on peut verifier tout ça sans analyse alors.... ben franchement un bon mecano qui prend les taux de compression et verifie tout sera de l'argent mieux depensé qu'une analyse!
le 10/07/2007 à 09:15
Dixit PO66.... ben franchement un bon mecano qui prend les taux de compression et verifie tout sera de l'argent mieux depensé qu'une analyse!


Sauf qu'un mécano qui contrôle les usures pour 30 €, je n'en connais pas . Ces analyses ne font pas des miracles mais donnent des bonnes et sceientifiques indications sur l'usure du moteur et son etanchéité. c'est deja pas mal pour le prix.
le 10/07/2007 à 09:24
Salut.
On fait souvent appel à cette méthode dans les magasin de motos d'occasion (il m'arrive de bosser dans l'un d'eux parfois ).

On fait un prélèvement d'huile dans le carter avec une seringue et hop c'est envoyé au labo.

Par contre les résultats sont pas non plus à la hauteur, grosso modo les mecs ne se mouillent pas des masses sur l'état de santé du moulin et parfois un réglage ou un ajout d'huile neuve + un petit tour pour dissoudre le tout et le résultat change (c'est du vécu).

Je ne sais pas si tous les labos font de même mais nous on ne s'en sert que comme une indication et non pas comme une affirmation ou une preuve de l'état de santé du moulin.

A mon avis l'état général de la caisse et un entretien suivi valent plus que ce genre de tests sauf à les pousser vraiment...

A +
le 10/07/2007 à 12:28
Moi, pour un refroidissement à air, et plus particilèrement nos autos, sans grand intérêt, surtout si c'est pour dire qu'il n'y a pas d'eau dans l'huile.
Surtout que nos autos sont bien entretenues.
le 10/07/2007 à 13:45
Bon ben j'ai appris encore des choses aujourd'hui

Et encore merci à Dan.....'tain les questions que tu te poses le matin devant ta tasse

Marc
le 10/07/2007 à 18:26
Dixit PO66Bon ben moi je l'avais fait pour mon coupé bertone... les resultats m'ont laissé sur ma faim! effectivement ils detaillent tout les differents types de metaux retouvés et par consequent definissent un etat d'usure plus ou moins avancé! resultat la mienne etait definis comme moyenne mais je savais pas quelle piece etait incriminé! alors connaitre tout les alliages de chaque piéce la belle affaire! ensuite ils analysent les presences d'eau essence dillution fluidité etc la c'est plus interressant car ça renseigne sur l'etancheité des soupapes joints etc... mais on peut verifier tout ça sans analyse alors.... ben franchement un bon mecano qui prend les taux de compression et verifie tout sera de l'argent mieux depensé qu'une analyse!


....pour conclusion.
le 10/07/2007 à 19:27
On en a déjà discuté, il y a longtemps... hou...!!! (c'est papy Mysti's qui vous parle).

Certes ça donnes des infos, tout l'art consiste à savoir les interpréter.
Dans ma jeunesse, à l'école, on faisait ce genre de truc pour l'huile les moteurs (d'avion) et le liquide hydraulique (skydrol): taux d'impuretés (métalliques et autres), taille des impuretés, degrés d'ébullition (pour le vieillissement du liquide), taux d'humidité dissoute, pH, et patati et patata...

Breffle, si t'as pas déjà une idée de ce que tu dois obtenir (valeurs de référence), ça sert juste à délester le porte monnaie. Surtout pour un moteur de voiture. En compétition, il le font, certes, mais les moulins sont un tantiné soit plus sollicités, non

Puisqu'on se la joue "hi-tech", la majorité d'entre nous se contente d'une DVI / Inspection Visuelle détaillée lors de la vidange:
- couleur de l'huile.
- fluidité à chaud.
- présence de boues, limailles, etc... (sur l'aimant du bouchon).
- mayonnaise (pour les moteurs à eau).
...

Alors, vous voyez bien que déjà, sans gaspiller vos ronds, vous avez déjà des réflèxes hi-tech
le 12/07/2007 à 19:02
analyser l'huile ce n'est pas du bidon . la méthode s'appelle la spectrométrie , le principe , c'est une machine qui brule un échantillon d'huile ,la flamme produite est de plusieurs couleurs , un prisme ( spectre ) va lire les couleurs différentes et une couleur correspond à un métal ,le spectromètre détaillera le rapport avec la composition de ces metaux qui sont le résultat des particules en suspension dans l'huile échantillonné .En aviation c'est une analyse qui se fait régulièrement, j'y travaille donc je sais de quoi je parle . pour ce qui est d'un suivi pour moteur de nos voitures , ca se fait mais il faut trouver un labo qui puisse le faire , le plus difficle pour ces labos, c'est étalonner la machine car ceci se fait avec une base d' huile polluée et rare sont les fabriquants huile qui fournissent ces infos , sauf pour l'aviation et pour les vrais motoristes préparateurs pignons sur rue .etc......pour nous il faut se contenté de regarder et de sentir nos échantillons !!!!
le 12/07/2007 à 19:48
Ouaip, c'est bien ce qu'on disait...

Spectromètre ou spectrophotomètre, massique ou non? en phase gazeuse?

Bref. Ca marche, on a pas dit le contraire, mais de là à l'appliquer pour un moteur de voiture "courant", avec les incertitudes de mesure liées à l'échantillonnage et l'échantillon témoin...
le 12/07/2007 à 19:54
tout à fait d'accord , je l'explique autrement tout simplement ,
le 13/07/2007 à 00:54
Donc au final c'est un peu comme je disais avec ma tasse à café
le 13/07/2007 à 05:09
C'est pas un joli mot ça :


Dérivée des huiles développement compétition usine homologuées FIA- CIK- FMK, la gamme THG 302 a été élaborée elle aussi avec des bases synthétisées & triboxylisées sous plasma
le 13/07/2007 à 11:00
Dixit DABC'est pas un joli mot ça :


Dérivée des huiles développement compétition usine homologuées FIA- CIK- FMK, la gamme THG 302 a été élaborée elle aussi avec des bases synthétisées & triboxylisées sous plasma


Si, très. Ca me fait penser à du San Antonio quand il décrit une machine infernale: "papille bivalvaire surmultipliée à fougnasoff intégré..."

Revenir à la liste des sujets

Sujet archivé.