Refection moteur 930/21

Message :
le 06/11/2018 à 21:53
Salut a tous,

J'ouvre ce sujet pour documenter la refection de mon moteur 3.2l 930/21, qui je l'espere interessera certains d'entre vous. La refection du moteur en elle même risque de prendre un peu de temps donc je solliciste votre indulgence quand a la fréquence de mise a jour ...
Je ne suis pas du tout professionnel et n'ai pas la prétention de l'être, seulement amateur . Si je fais des bétises n'hesitez pas a partager votre avis, que cela puisse être utile a tous . Je sais que ce site regorge de trésors en termes d'expérience/savoir faire.

Alors voici la dame le jour ou je l'ai acquise, belle de loin mais loin d'être belle pour moi et en connaissance de cause.


Donc j'ai commencé a bien inspecter. Au premier abord elle chauffe pas, le mano de pression d'huile déconne (5bars continuellement) donc deja un capteur de pression a changer... En revanche Elle demarre au quart de tour a chaud comme a froid, je ne detecte pas de bruits suspects mis a par un AAC un tout petit peu bruyant coté passager. Elle pisse un peu d'huile mais bon, ca c'était previsible. Elle est perfectible et c'est ce que je recherche.

Soit je me preparais deja a tomber le groupe moteur boite pour une refection preventive. J'ai un carnet d'origine plutot bien fournis et quelques factures mais bon.

Enfin je la passe sur pont pour faire inspection complete, ras, mis a part la traverse avant aie... enfin j'etais prevenu. Le reste de la caisse est etonnament sain.




Bref, avant de démonter mon groupe moteur/boite, je voulais voir ce qu'elle avait dans le ventre. Un fond de seconde et troisieme auront raison du vieil embrayage. Je suis rentré a 30km en patinant...

Apres depose du groupe et separation boite/bloc, constat prévisible... disque pulvérisé

 

Bien entendu, tout ce petit monde est a remplacer et attend sagement dans les cartons (embrayage complet, volant moteur, roulements, vis, tringlerie, fourchette etc), mais cela sera pour plus tard.

Concernant le moteur je vais passer rapidement sur le démontage des périphériques.


Message édité le 06/11/2018

Une fois le bloc déposé et débarrassé de ses périphériques, c'est pas jojo... on dirait meme que des ecureuils ont fait leur garde manger sur la culasse #3. On peut deja visualiser plusieurs origines de fuites d'huile sur le bloc...



La plupart des ecrous de tubulure d'echappement étaient tellement corrodés qu'aucune empreinte 6pans n'été encore visible. En gros j'ai du couper toute la visserie a la disqueuse mis a part les cotés culasse. Certains goujons sont venus entier avec l'ecrou, d'autre ont cassé comme on peut le voir sur la photo.

Ensuite, je passe un peu rapidement, je developperai plus lors du remontage, on demonte l'ensemble distribution. Le monteur est en PMH bien entendu. Faire attention lorsque toute la distribution de ne pas faire tourner l'ensemble vilebrequin/pistons au risque de toucher les soupapes bien entendu.




On peut démonter les roues dentées d'AAC des deux cotés aprés avoir précédemment démonté les deux tendeurs hydrauliques. Les roues dentées de tendeurs et d'AAC seront changées car assez usées. Evidement la distribution sera changée egalement. Cette chaine et les patins sont malgres tout en tres bon état et on été changes a priori il y a peu de Km.

On continue avec le demontage des AAC (apres a voir demonté les joints aux extrémités). On libere tout les culbuteurs et on sort les AAC avec grande precaution.





Les AAC se differencient facilement grace a leur design. J'en parlerai lors du remonte pour ne pas les confondre!!



Une fois les culbuteurs demontés, on peut démonter les portes AAC ainsi que les tubulures de retour d'huile



La aussi on peut voir les traces d'huile venant soit des caches culbuteurs soit du joint au niveau culasse porte AAC.

A ce moment la, c'est le verdict... Goujons casses ou pas? Vont-ils venir? J'ai deja verifie avant demontage je n'avais rien trouvé de balladeur. Donc on passe au desserrage, que j'ai fait en croix comme au serrage. Par chance tous les ecrous sont venus sans soucis. en revanche j'ai trouvé un couple de desserrage tres heterogene, certains tres faciles d'autres plutot hardus. Soit, les toles de refroidissement seront sablees, appretees et peintes en noir evidemment.

Ensuite on met tout ce joli monde de coté en repérant bien les pieces (j'utilise les numéros/marques de serie des cylindres par exemple). Un gros nettoyage s'impose.







On peut séparer les deux demi-carter en faisant bien attention aux pieces dans le bloc. On peut ainsi degager le vilebrequin et l'arbre intermédiaire ainsi que la pompe a huile pour pouvoir travailler plus facilement sur les goujons et nettoyage.





Les coussinets de ligne sont en tres bon état, un peu d'usure sur les paliers #1 et 8, mais pour plus de 400000km au compteur c'est bien je trouve. Tous les coussinets sont estampillés du 12/83 au 03/84 si je me rappelle bien, donc a priori ils sont d'origine. De meme pour les bielles, en revanche beaucoup plus marquées. Ce sont tous des Glyco.
En parallele les culasses sont parties chez le rectifieur, avec des pochettes de goujons ech neufs, soupapes completes neuves, guides neufs, clavettes, joints de queue (d'ailleur j'ai reçu des chinoiserie que j'ai commandé en ligne, je ne les installerai pas celles ci... pas confiance).
Le vilebrequin a été vérifié, RAS, car les coussinets du cylindre #3 sont bien attaqués. J'ai ouvert a temps ouf! Donc ce sera cotes standard pour tout ce petit monde.



Donc un premier nettoyage sommaire pour les demi-carters



Ensuite, et bien l'étape la plus cruciale, on démonte les goujons.
Donc chauffage du carter au niveau des puits, et pas directement sur le goujon. C'est de l'Alu donc la chaleur se dissipe tres rapidement donc il faut y aller au debut et avec partimonie ensuite (j'ai utilisé chalumeau au debut puis decapeur thermique).
Ensuite j'ai utilisé une degoujonneuse a rouleaux de 8mm, et tout est venu. A noter que les goujons coté admission sont plus difficile a demonter que les Divalar cote echappement (et oui ça a bien chauffé ici deja!). Bref au final nous avons nos demi-carters.



Et voila maintenant c'est nettoyage de fond, en attente des pieces neuves. Les goujons venant des etats unis, je suis resté en stand by 15 jours...
Mais enfin les voila


J'en ai profité pour commander aussi un autre carter de turbine en Magnesium



Voila pour le moment, mes obligations pro m'obligent a m'absenter quelques semaines. Je continuerai a ce moment la

Message édité le 06/11/2018
Message édité le 06/11/2018
Message édité le 06/11/2018
Message édité le 07/11/2018
le 06/11/2018 à 21:59
Ouch , a ce stade c'est inedit.
le 06/11/2018 à 22:07
Salut Xabi !
Même couleur, même année que la tienne et aussi l'aileron arrière
Je vais suivre ton sujet de près ! Bon courage, pas mal de boulot en prévision ;)
le 06/11/2018 à 22:18
Dixit cdrik915Ouch , a ce stade c'est inedit.
le 06/11/2018 à 22:19
Dixit tom_mvrkSalut Xabi !
Même couleur, même année que la tienne et aussi l'aileron arrière
Je vais suivre ton sujet de près ! Bon courage, pas mal de boulot en prévision ;)
Merci Tom!! Elle a l'air tres belle la tienne
le 06/11/2018 à 22:21
bonjour elle a combien de km ??
le 06/11/2018 à 22:36
Une bonne série en prévision, au moins aussi bonne que le bureau des legendes !
le 06/11/2018 à 22:38
Dixit marc-wbonjour elle a combien de km ??
Bonjour Marc, plus de 400000km a ce jour
le 06/11/2018 à 22:39
Dixit MmUne bonne série en prévision, au moins aussi bonne que le bureau des legendes !
Merci Mm , j'espere que ça vous plaira peut etre pas autant que le bureau des legendes mais un peu plus que plus belle la vie
le 06/11/2018 à 23:08
Salut,
Ahhh souvenirs souvenirs
Goujons échappement bouzillés, goujeons dilivar HS, guide de soupapes KO, etc, etc...

Une belle aventure à venir pour toi ! Bon courage dans cette aventure
le 06/11/2018 à 23:24
Merci Plum , je vois que tu es passé par la!!! La boite doit y passer également
le 07/11/2018 à 07:14
J'adore ce genre de post... merci de nous faire partager ton expérience...
le 07/11/2018 à 07:33
Merci encore une belle aventure suivre sans modération
le 07/11/2018 à 07:45
Un post des plus intéressant
Message édité le 07/11/2018
le 07/11/2018 à 07:52
Moi ce qui me chiffonne, c'est comment peut-on laisser un tel véhicule arriver dans cet état ???

Alors soit on n'a pas les moyens d'entretenir, et là on achète autre chose, soit on s'en fout, et là c'est carrément criminel !
le 07/11/2018 à 08:15
tu oublies juste que les 911 ont été des voitures "quotidiennes " pour des gens ayant de bons revenus avant de devenir un objet de passion ... j'ajouterais que ces gens faisaient juste confiance (a tort ou a raison) a leur garagiste et que ceux ci ,compte tenu du boulot et du temps que ca represente ne démontaient que trés rarement l'ensemble des carénages de refroidissement ... tandis que d'autres se contentaient de produire des factures salées (parce que c'est une 911 ) sans pour autant en faire plus ... cela dit ,c'est assez courrant sur tout les moteurs a air ,ceux qui ont l'habitude des 2CV et des Cox te le confirmeront ,curieusement ,ca ne m'est jamais arrivé sur les flat Panhard carénés ... peut etre a cause des cylindres borgnes qui ne fuient pas l'huile a cet endroit (c'est bien le seul !)

beau sujet Xabi ! je suis avec intéret ...
Message édité le 07/11/2018
le 07/11/2018 à 08:17
Courage pour la suite
le 07/11/2018 à 08:24
Je suis jaloux de l'atelier (la grenouille m'en fout j'en ai une !!!).

J'déconne, c'est toujours plaisant à lire, une remise en état !!!
Surtout quand on prend le temps et l'envie de bien faire.
Bonne continuation !!!

PS : ha oui, j'ai roulé en Ci...en GS dans ma jeunesse ..., donc le flat à air ...
le 07/11/2018 à 08:40
Dixit aubelix 14tu oublies juste que les 911 ont été des voitures "quotidiennes " pour des gens ayant de bons revenus avant de devenir un objet de passion ... j'ajouterais que ces gens faisaient juste confiance (a tort ou a raison) a leur garagiste et que ceux ci ,compte tenu du boulot et du temps que ca represente ne démontaient que trés rarement l'ensemble des carénages de refroidissement ... tandis que d'autres se contentaient de produire des factures salées (parce que c'est une 911 ) sans pour autant en faire plus ... cela dit ,c'est assez courrant sur tout les moteurs a air ,ceux qui ont l'habitude des 2CV et des Cox te le confirmeront ,curieusement ,ca ne m'est jamais arrivé sur les flat Panhard carénés ... peut etre a cause des cylindres borgnes qui ne fuient pas l'huile a cet endroit (c'est bien le seul !)

beau sujet Xabi ! je suis avec intéret ...Message édité le 07/11/2018
C'est des arguments que je peux entendre, mais avoues que le gars qui roulait là dedans devait avoir un sacré soucis pour ne pas se rendre compte que son embrayage était depuis des lustres en fin de vie !
le 07/11/2018 à 09:11
Merci a tous pour vos messages !!

Revenir à la liste des sujets