911 SC Targa Sportomatic

Message :
le 26/08/2019 à 09:36
Salut à tous,

J'ai une énigme à vous poser : on me propose une magnifique SC Targa Sportomatic de 1978 avec le moteur refait à neuf et le reste à l'avenant.
Normalement, une très belle SC Targa, ça peut atteindre les 55 000 €, mais là, avec la boîte Sportomatic, j'ai aucune idée de ce que cela peut valoir !

Pour mémoire, la boîte Sporto de la SC n'avait que 3 rapports et n'était disponible que sur commande spéciale.
C'est donc une auto assez rare, d'autant que nombre d'entre-elles ont été reconverties en boîte manuelle au fil des ans.
Mais rare ne veut pas forcément dire chère...

Quelqu'un a une idée ?

Merci !
le 26/08/2019 à 11:24
Je dirai le prix d'une très belle targa -10% et moins le coût d'une boîte 915 et de son montage...
le 26/08/2019 à 12:02
Mettre une boîte manuelle dans une Sporto aujourd'hui, c'est lui faire perdre directement 30 % de sa valeur !!!
le 26/08/2019 à 12:08
Après, tout dépend de ce que l'on veut en faire ... Si on apprécie la rareté et si c'est pour la garder en tant que collector, pourquoi pas investir ? Sinon, pour rouler, ça doit pas être trop jouissif à conduire ... quoique .. vu l'évolution de la répression !

Mais effectivement, il ne faut surtout pas la modifier ..
le 26/08/2019 à 12:13
Il y a aussi ceux qui ont du mal avec l'embrayage des 911 qui est assez dur...

Et puis, d'un autre côté, c'est un Targa !!!
Je suis loooiiiiiiinnnnnnnn...
le 26/08/2019 à 13:03
Dixit yw45Après, tout dépend de ce que l'on veut en faire ... Si on apprécie la rareté et si c'est pour la garder en tant que collector, pourquoi pas investir ? Sinon, pour rouler, ça doit pas être trop jouissif à conduire ... quoique .. vu l'évolution de la répression !

Mais effectivement, il ne faut surtout pas la modifier ..
Ceux qui conduisent et savent apprécier la Sportomatic (ce qui suppose de savoir bien la régler) certifient que la voiture n'est pas moins vive qu'avec une commande 100 % manuelle.
Le seul regret vient du fait qu'il n'y a pas cinq rapports de démultiplication.

La Sportomatic est une boîte Type 905 à quatre rapports de démultiplication (pignons toujours en prise) à laquelle est accolée un embrayage à disque et un convertisseur de couple.

Objectif du Sportomatic : automatiser la commande d'embrayage mais pas le changement de rapport.

Comme sur la feu Renault Twingo Easy (à ne pas confondre avec la Twingo 'Matic 100 % automatique), un interrupteur à pression logé dans le pommeau du levier envoie un signal électrique vers le solénoïde de commande d'une vanne pneumatique qui met en correspondance avec une chambre à dépression le levier de poussée du disque d'embrayage. Résultat, il suffit du poids de la main sur le levier de vitesse pour que la dépression ouvre l'embrayage de coupure : l'arbre primaire de la boîte est ainsi isolé du volant moteur, tout comme dans une boîte à commande classique lorsqu'on enfonce la pédale de gauche.

Le raffinement vient du fait que le volant moteur est justement remplacé par un convertisseur de couple (une sorte de roue à aubes et son réacteur, qui tiennent lieu d'embrayage hydraulique). L'intérêt ? Pas besoin de débrayer au feu rouge ni même de passer au point mort. Puisque l'embrayage est fluide (huile brassée dans le convertisseur) au lieu d'être solide (un disque de friction plaqué par de forts ressorts contre un volant moteur), le moteur ne peut jamais caler même lorsque un rapport est en prise.

Avantage étrange de l'embrayage "fluide" : on peut démarrer sur le troisième ou le quatrième rapport sans risquer de faire pilonner le moteur ou de faire patiner l'embrayage.

Sur une Citroën CX ou GS à boîte C-Matic, on disait que ce type d'embrayage automatique constituait une alternative "à pas cher" à une vraie boîte 100 % automatique (trains épicycloïdaux et convertisseur de couple) ; sur une Porsche 911 Sportomatic, on disait que c'était un automatisme intelligent et vertueux, conçu pour supprimer la tâche fatigante d'enfoncer la pédale de gauche tout en maintenant le plein contrôle sur un levier à manier de la main droite.
Question de point de vue !
le 26/08/2019 à 13:35
Je ne suis pas sûr que l'absence de 5eme vitesse soit rédhibitoire pour une auto qui serait destinée à de la balade, même dynamique, sur réseau secondaire...
Il n'y a guère que sur d'assez longs relais sur Nationales et Autoroutes que ça doit être pénible.

Par contre j'imagine que l'association K-Jet + convertisseur + absence de 5eme doit provoquer des conso' horribles sur voies rapides non ? J'imagine bien une conso de 14L/100 à 130 - 140 km/h...
le 26/08/2019 à 13:58
Dixit NK1964Ceux qui conduisent et savent apprécier la Sportomatic (ce qui suppose de savoir bien la régler) certifient que la voiture n'est pas moins vive qu'avec une commande 100 % manuelle.
Le seul regret vient du fait qu'il n'y a pas cinq rapports de démultiplication.

La Sportomatic est une boîte Type 905 à quatre rapports de démultiplication (pignons toujours en prise) à laquelle est accolée un embrayage à disque et un convertisseur de couple.

Objectif du Sportomatic : automatiser la commande d'embrayage mais pas le changement de rapport.

Comme sur la feu Renault Twingo Easy (à ne pas confondre avec la Twingo 'Matic 100 % automatique), un interrupteur à pression logé dans le pommeau du levier envoie un signal électrique vers le solénoïde de commande d'une vanne pneumatique qui met en correspondance avec une chambre à dépression le levier de poussée du disque d'embrayage. Résultat, il suffit du poids de la main sur le levier de vitesse pour que la dépression ouvre l'embrayage de coupure : l'arbre primaire de la boîte est ainsi isolé du volant moteur, tout comme dans une boîte à commande classique lorsqu'on enfonce la pédale de gauche.

Le raffinement vient du fait que le volant moteur est justement remplacé par un convertisseur de couple (une sorte de roue à aubes et son réacteur, qui tiennent lieu d'embrayage hydraulique). L'intérêt ? Pas besoin de débrayer au feu rouge ni même de passer au point mort. Puisque l'embrayage est fluide (huile brassée dans le convertisseur) au lieu d'être solide (un disque de friction plaqué par de forts ressorts contre un volant moteur), le moteur ne peut jamais caler même lorsque un rapport est en prise.

Avantage étrange de l'embrayage "fluide" : on peut démarrer sur le troisième ou le quatrième rapport sans risquer de faire pilonner le moteur ou de faire patiner l'embrayage.

Sur une Citroën CX ou GS à boîte C-Matic, on disait que ce type d'embrayage automatique constituait une alternative "à pas cher" à une vraie boîte 100 % automatique (trains épicycloïdaux et convertisseur de couple) ; sur une Porsche 911 Sportomatic, on disait que c'était un automatisme intelligent et vertueux, conçu pour supprimer la tâche fatigante d'enfoncer la pédale de gauche tout en maintenant le plein contrôle sur un levier à manier de la main droite.
Question de point de vue !
Dixit Patrick-RJe ne suis pas sûr que l'absence de 5eme vitesse soit rédhibitoire pour une auto qui serait destinée à de la balade, même dynamique, sur réseau
secondaire...
Merci pour les infos techniques !

Pour le reste, encore une fois, tout dépend de la conception que chacun se fait d'une auto sportive (ancienne de surcroît ...). Ballade ou ... sport à l'ancienne !
le 26/08/2019 à 16:52
D'après ce qu'écrit Bullit c'est même pas 4 rapports qu'elle a, mais 'seulement' 3...ça paraît assez unique comme boite...
Enfin j'ai peut être mal compris mais si c'est le cas, ça ne doit pas être très plaisant à conduire car les rapports doivent tirer sacrément long ?
Ou alors la Vmax a été drastiquement revue...
le 26/08/2019 à 17:09
Je me suis dit que 3 vitesses devaient être une erreur de Bullit, j'avais BV4 en tête, comme ce que décrit NK.
le 26/08/2019 à 17:14
Jeune adulte j'ai récupéré la GS c-matic de mon grand père.
C'était au premier abord, un peu la honte à tous points de vue
Après quelques temps d'utilisation, j'ai trouvé ça génial.
Comme dit par NK, simple question de présentation, ainsi il m'est apparu que loin d'être une solution pour "vieux ne portant aucun intérêt à la conduite" (ce qui était loin d'être le cas de mon grand père), c'était au contraire le meilleur des 2 mondes : le plaisir de changer les vitesses (piloter, faire rugir , rétrograder) sans l'ennui et la fatigue de l'embrayage.

Je pense qu'aujourd'hui encore plus qu'à l'époque, c'est loin d'être négatif et que ça se marie bien avec le "style balade" d'un targa.
Message édité le 26/08/2019
le 26/08/2019 à 17:32
Belle lucidité, Mm !

Comme pour beaucoup d'autres innovations techniques hélas, il aura suffi d'une réalisation bâclée pour saboter les chances de succès de l'embrayage piloté. Lequel semble vouloir refaire une percée tous les vingt ans, environ.

Ceux qui ont connu les déboires incessants de la Twingo Easy ont fait passer l'envie à leurs amis (comme à Renault) de se risquer à ce système.

C'est comme ceux qui ont conservé le souvenir des CVT atroces des Ford Fiesta II et Fiat Uno/Panda : ils n'en reviendraient pas de l'agrément du CVT du Nissan X-Trail d'aujourd'hui, par exemple.
le 26/08/2019 à 17:41
Ouais , il est lucide Monsieur Mm , extra-lucide meme.
le 26/08/2019 à 17:45
Par contre ,il y a un an j'avais acheté une sandéro avec une boite robotisée ,et bien s'est une horreur à conduire ,rien à voir avec une boite automatique ,je m'en suis débarrassé rapidement
Message édité le 26/08/2019
le 26/08/2019 à 17:47
Je remets une piece dans le bouzin du HS: Ce systeme est l'ancetre de la boite robotisee, un coup de genie technique pur, comletement avant-gardiste! Rien que pour ca, respect. Apres, une BVAM3 dans une sportive, que ce c'est un peu contradictoire en effet, mais n'ayant jamais essaye, je ne me prononcerai pas.

mode HS Off: Aucune idee de la valeur...

mode HS Back on: ...mais decrier le systeme comme ca a ete fait plus haut par la plupart des intervenants me parait inapproprie :)

Vincent: Il y a un gros sujet sporto de memoire sur le bar d'en face, si tu en manquais. Je ne frequente plus, donc je ne peux pas te diriger vers l'endroit exact mais tu devrais y poser la question.

Amicalement,
Paul
le 26/08/2019 à 17:57
Dixit NK1964
Comme pour beaucoup d'autres innovations techniques hélas, il aura suffi d'une réalisation bâclée pour saboter les chances de succès de l'embrayage piloté. Lequel semble vouloir refaire une percée tous les vingt ans, environ.

Ceux qui ont connu les déboires incessants de la Twingo Easy ont fait passer l'envie à leurs amis (comme à Renault) de se risquer à ce système.
Je dois dire que sur la GS c'était parfaitement au point et sans aucune faiblesse, il fallait juste s'y habituer (un levier mais pas d'embrayage ? Pas d'embrayage, mais un levier ?) ne pas oublier de passer la vitesse et faire attention aux sur-régimes. Vraiment ça fonctionnait très bien. Bien loin des problèmes de Twingo easy ou aujourd'hui des Fiat 500 dites auto.
le 26/08/2019 à 18:05
Dixit Lonestar(...) Apres, une BVAM3 dans une sportive, que ce c'est un peu contradictoire en effet, mais n'ayant jamais essaye, je ne me prononcerai pas.
(...)

Oui mais on parle d'un vieux Targa là, pas d'une auto préparée pour l'attaque couteau entre les dents . Pour flâner au soleil avec un petit courant d'air et une jolie bande son de flat-6, ça peut le faire...
le 26/08/2019 à 18:12
Dixit cdrik915Ouais , il est lucide Monsieur Mm , extra-lucide même.
le tatouage de monsieur représente d'un coté la culture des olives en basse Provence et de l'autre, un épisode de la prise de la Smala d'Abdel Kader par les troupes du Duc d'Aumale en 1843
le 26/08/2019 à 18:19


pour remettre une pièce il y a eu un article dans autoretro il y a peu sur une sporto
faut que je cherche quel modèle
mais globalement la lecture de l'article ne m'a pas donné envie d'aller vers cette boite
il en résultait un manque de vivacité de l'auto à cause de l'étagement de la boite

et un targa peut être conduit sportivement... merde...
sans blague...

Pour moi c'est plutot une moins value qu'une plus-value meme si le modèle est rare...
A moins de tomber sur une gars qui cherche spécifiquement ça et rien d'autre auquel cas on ne parle plus de cote mais de coup de coeur...
le 26/08/2019 à 18:22
targa , sportivement , deux mots absoluments antagonistes.

Par contre targa , saucisse , totale adéquation.

Alors EN PLUS en sporto , autant acheter une Trabant.

Désolé mon Bullitouninouninounet , mais a moment donné , faut que quelqu'un OSE te le dire.
Message édité le 26/08/2019

Revenir à la liste des sujets