Février - Juillet 2021 : début des roulages, pose radiateur avant, fuite d’huile, durites essence et étriers de freins 1/2

Posté le : 06/08/2021 par FlatScCab.



À la suite de l’immatriculation provisoire, j’ai roulé un peu pour éprouver le moteur et voir tous les petits trucs encore à faire. On a
fait des petits trajets de 10 à 30 km max, histoire de ne pas être trop loin de la maison si on tombe en panne. 😊

Et au bout 40 km parcouru, une trace d’huile a été vue sur le collecteur d’échappement gauche. Au début c’était vivable, mais cela n’a pas
été en s’améliorant. Et comme il y a, à nouveau, des restrictions de circulation à partir du 20 mars, puis confinement prévu du 3 avril au 2 mai. On
aura le temps de résoudre tout cela.

Donc le programme a été :
-         Mettre un radiateur avant, car le serpentin ne peut physiquement pas passer à moins de relever la voiture de 5 cm à 8 cm,
-         Refaire une partie du moteur pour résoudre la fuite d’huile, (On vient de le faire, on peut le refaire assez vite…)
-         Changer les durites d’essence,
-         Et réfection des étriers de freins avant,
-         Et pleins de petits trucs à gauche à droite (LEDs, rétroviseurs, pare-soleils,  ….)
 
En voulant changer les ampoules de clignotants qui sont blanches avec les verre blanc, pour passer à des LEDs oranges, je me suis aperçu
que je n’avais pas les mêmes paraboles à droite et à gauche. Une P25-1 avec 1 filament et 32/3cp avec 2 filaments.



 
Suite de l’achat d’un PC complets, où il y avait les clignotants, j’en avais changé un, car il y avait une réparation un peu
hasardeuse…

 
Si j’avais su, j’aurais utilisé le 2 -ème filaments comme veilleuse pour rouler phares fermés, avec des lumières de type diurne.
Peut-être une amélioration pour plus tard. Mais il faut trouver des LED P21/5W avec une LED orange 21W (clignotants) et une LED blanche 5w (diurne). Ça ne va pas être facile.
 
Radiateur Avant

Comme je l’avais senti, la voiture est très basse. Et à l’avant avec mes grosses jantes et les cales de roues, cela frotte sur les tubes du
serpentin. J’ai beau essayer de le contraindre au maximum, à l’arrêt, il n’y a que quelques millimètres.

Depuis une fosse, il n’y a pas beaucoup de place à l’arrêt. Alors en roulant, ca frotte…
 

Avec des colliers en plastique pour essayer de gagner de la place, pour faire des essais…

Donc on passe comme sur les turbo flatnose, au radiateur en frontal.  


Achat de diverses pièces, Setrab Slimline 592 14 rangés, Tube dash 12 et raccords M30x1.5.
J’ai pris du dash12 et pas du 16, car il y avait un gros gain de prix. Et le diamètre intérieur au niveau des raccords est 1 mm plus
petits que les tubes d’origine. Mais cela ne vaut qu’avec les raccords en photo. Car parfois, les diamètres sont beaucoup plus petits que les tubes
flexibles.
J’ai un peu galéré pour les raccords M30x1.5, car les prix aller de 33€ à 120€ pièce. Finalement, ce sont des ATEC, mais avec leurs
site web en Allemagne, mais leur magasin en Angleterre, avec le BREXIT, j’ai fini à 47 € fdp, douanes, taxes inclus par pièces.
 

Donc c’est parti pour le démontage.
 

Mise en place avec des équerres et test du PC avant.
 

Démontage du serpentin et mise en place des durites.
 

Le passage sous l’aile n’est pas des plus gracieux. Il sera revu en juillet. Mais j’aimerai déjà rouler un peu avec la voiture, pour valider
la modification.
 
Fuite d’huile, mais pas que
 
l'année dernière, nous avions refait le moteur, au début pour quelques joints, et pour finir on a changé des cylindres, … mais dans la bataille,
le bloque qui tient l’arbre à cames et les têtes de cylindres a été manipulé plusieurs fois. Et le joint n’a pas tenu ou ce n’était pas la bonne pâte.
Bref début mars, il y avait une grosse trace d’huile sur le collecteur gauche.

 
Et il y avait aussi une petite fuite sur une des soudures du même collecteur.

 
Donc juste avant les restrictions de déplacement, le 19 mars, j’ai fait un saut dans le nord pour sortir le moteur.


En désaccouplant la boite et le moteur, je remarque de l’huile, le joint spi de la boite à rendu l’âme.



Toujours un peu sport, la dépose du moteur sur le tourne broche...

 
En faisant le bilant du moteur, on s’aperçoit que les 2 durites d’huile pour les arbres à cames sont toutes grasses. elles seront donc changées.


Comme il y a 6 mois, les bonnes habitudes reviennent. En moins de 2 heures le moteur est dépoilé.


 
La fuite est trouvée assez facilement. La pate n’a pas du tout adhéré. Il y a de l’huile sur toute la surface.

 
Comme il faut tout desserrer pour enlever les supports d’arbre à cames, il faut changer aussi les joint cuivre en pieds de cylindre.

 
Ainsi il est possible d’observer la déformation des joints.



Une fois ces joints remis en place, on peut préparer les pièces à remettre en place.


On badigeonne de pate et on l’étale au petit rouleau.

 
Une fois les étapes précédentes réitérer de l’autre côté. On peut remettre les carter de chaine de distribution et caler celle-ci.


1,50 mm Pile poile.

Comme il y avait une petite fuite au niveau du reniflard, j’ai changé aussi le joint du thermostat et en profite pour jouer du décapeur
thermique pour le voir fonctionner.
Fermé.

Ouvert.


En roulant il y avait un « glong » quand je lâchait la pédale d’embrayage. Cela venait du ressort Omega d’embrayage qui tapait le collecteur.


J’en profite pour vérifier le montage de la butée d’embrayage, car sur le forum, j’avais lu qu’une des bagues mal placées pouvait
provoquer un décalage de la tension du câble d’embrayage. Mais non tout va bien.

 
Et début Mai, le moteur est prêt.

 
Le samedi 8 mai, on remet le moteur, les pleins (Essence et huile), les cardans, le PC arrière. Le moteur est démarré. La voiture est reposée par
terre. Tout dans le meilleur des mondes. Impeccables….

 
…. Mais impossible de passer une vitesse. Dès que j’essaie, la voiture bouge. On chercher on cherche. Puis on sort l’endoscope pour aller voir
l’impensable, le truc que personne ne fait … et bien la fourchette d’embrayage n’est pas dans son logement….

et pour aller la remettre à sa place, il faut ressortir le moteur....

Comme je dois rentre le dimanche 9 mai. Dimanche levé à 7H, à 7H30 sur la voiture. Opération on ressort le moteur et on le remet. Le plus vite possible pour réparer cette co####rie.
Donc pendant la nuit, on a fait la vidange. Et au petit matin, démontage PC AR, Roues, cardans, tuyaux d’huile, faisceau moteur, tringlerie boite, gaines
de ventilation. On descend le moteur, désaccouple la boite, remettre la fourchette. Et on recommence dans l’autre sens.
Bilan le moteur est de nouveau dans la voiture à 12H.
On mange, on règle la tringlerie de boite de vitesse, on remet en huile, on démarre le moteur et on check si la boite fonctionne. La
voiture est dehors du garage à 14h30.


Ouf...

Et grosse pensées pour nos amis Belges et Allemands, car la voiture étant dans un garage, la pompe de relevage à tourner longtemps pour vider les récupérateurs de pluies. (photo3 en présentation) et c'est la première fois quelle est sous-dimensionnée.

2 commentaires :

FlatScCab le 2021-08-08 :

Merci Satanas.
J'avais vu ton blog avec les feux diurnes. Et je viens de le relire. Ça me donne des idées pour plus tard.

Satanas le 2021-08-08 :

Impressionnant tout le boulot mécanique,  tu es devenu un expert de la dépose/ repose moteur en 4 h!
Pour info, vu que tu parles de feux diurnes dans les clignos, voici mon montage dans mon blog. Il y a 7 épisodes :
Le rendu final