Début 2020 : Démontage du moteur

Posté le : 22/03/2020 par FlatScCab.


tout d'abord, un grand merci à mon père qui fait une grosse partie du nettoyage et m'aide beaucoup.

Pendant la fin d’année 2019, je me suis un peu équipé pour sortir le moteur et la boite. 4 chandelles de camion de 6 Tonnes et 60 cm de haut, un cric de moto 450 kg en parallélogramme, un tourne broche avec le support à moteur, pleins de boi-boites pour les pièces, lampes stroboscopique, compressiomètre, et autres outils pour le moteur et le futur redémarrage…




J’ai racheté aussi des collecteurs pour avoir du chauffage.
 
Le 4 janvier, le grand jour. La sortie du moteur.
La voiture est satellisée à 60 cm du sol. Comme ça je peux passer facilement en dessous et normalement le moteur passera aussi sans les filtres à air. Plus tard je me suis rendu compte que la capote est restée ouverte et je ne peux plus la refermée car elle tape dans le plafond. Oups.
non je ne dors pas sous ma voiture, pour faire croire que je travaille dessus...

Avant d’enlever, la moindre pièce, je prends des photos des fuites du moteur, pour me rappeler ou elles étaient.


Après avoir enlevé la barre anti-roulis dont les tirants font la tête. Ils ont dû taper, au moins je suis sûr qu’il n’y a pas de jeu.


J’enlève tous les câbles, durites, tringles de commandes et fait une bonne vidange. L’huile est bien noire. Je place le crique de moto, mais il est un peu court, donc on mets des bastingues et des criques pour équilibrer.




La descente se passe bien.


Et ça sort tout seul.



Et on commence à démonter.
Après avoir enlever la boite, qui était récalcitrante. On avait oublié d’enlever la fourchette de l’embrayage. C’est rigolo, on tire sur
la boite et elle revient en place…


En démontant, on trouve la traditionnelle réserve d'écureuil ….


Accroché le moteur au tourne broche est compliqué. L’axe est à 90cm du sol. Cela étant, le moteur est tenu par 2 vis au niveau du volant moteur. C’est pratique, mais ça me fait quand même peur. (le support est donné à 400kg, mais je mettrai pas un V8 dessus.





L’embrayage semble en bonne état, mais comme il est démonté. On changera au moins le disque.


J’ai essayé les futurs échappements pour vérifier le passage des durites de retour d’huile, mais ça ne passe pas. Il faut bien les
changer pour des réf P14871 et P14874, chez la rose: ( Merci Piston )





Et on démonte, et on démonte, le moteur tournait depuis un moment avec la mauvaise pompe à essence et avec un régulateur de pression mal réglé. Bref le moteur tournait trop riche depuis longtemps. Et les photos me donnent raison.






Après on trouve une des causes des fuites, un des tirants est cassé sur le cylindre 1.





Les culasses sont en bonne état, il n’y a pas de jeu sur les culbuteurs. Après avoir emprunter une clé de 46, chez Renault Tuck.





On peut sortir les arbres à came mais le moteur est resté longtemps sur la même position. 2 cames sont oxydées et il y a de légères crevasses dedans.




Les culbuteurs et soupapes sont démontés et tout est OK. Mais les soupapes auront un bon rodage. Les guides de soupapes sont OK. Et puis ce n’est pas simple à changer.







Pour les cylindres et pistons, c’est moins glamour. Le moteur est un 930/16, donc pour le marché US. Les cylindres sont donc traités Alusil. Ce matériau est moins résistant que ceux traités au Nikasil, et il y a des rayures ou traces dessus.








Et en regardant les références des pistons, je me rends compte que ces déjà la cote maxi. Bref ils ne seront pas récupérables.



Et pour les pistons, bah c’est le pompon, … il y a un intrus pour cylindre en Nikasil…. et plus de 20 grammes de différence avec un autre piston


On jette un coup d’œil aux tendeurs de chaîne mécanique et on peut les compresser à la main. Heureusement, il y a un bon article technique sur le forum, car il y a un paquet de pièces dans un tout petit espace. C’est impressionnant comment des ingénieurs peuvent arriver à des solutions aussi tordues.





 
Le nettoyage peut commencer.
Le boite de vitesse a le droit à un bon shampouinage.






 
Les caches culbuteurs sont passées à la sableuse.
 
Le début du nettoyage des culasses, mais c’est long.

 
Le bloc moteur et les goujons aussi.


 
Les carburateurs. 

Il reste un paquet de pièces à nettoyer avant le remontage.


2 commentaires :

tabougris le 2020-03-24 :

Impressionnant !!! 

Bon courage, continue à partager 
Tu pourrais en faire un sujet sur le Forum, ce serait top!!! 

xabi64 le 2020-03-25 :

Salut Jean Christophe! Super boulot, bon courage a toi. Je me rappelle avoir les mêmes inquiétudes avec le support moteur donné pour "400kg", en fin de montage ça penche quand meme beaucoup.