Juin-Juillet, mise au propre et remontage

Posté le : 31/08/2020 par FlatScCab.

Comme le moteur est quasiment prêt, on vise le gros weekend du 14 juillet pour remarier le moteur dans la voiture.

Donc pour arriver à cette étape, il faut refaire :
- Préparer le faisceau électrique
- La préparation de la baie moteur
- Remonter l’embrayage et la boite de vitesse
- La partie huile qui va vers l’avant et le thermostat
- Préparer le train roulant arrière
- Préparer la partie chauffage et refaire le frein à main…
- Préparer les jantes (en parallèle car chez un spécialistes jantes)

Pendant le confinement, j’ai travaillé sur le schéma électrique et sur le faisceau du coffre. 
Comme le moteur est passé de l’injection aux carburateurs, il y a une grosse simplification à faire et surtout le câblage avait était bien sûr était bouffé par les rats ou mal fait à la base….

J’avais déjà fait des réparations sur le coin avant gauche de la baie moteur, pour ressouder ou prolonger fils à fils des dégâts dus aux rongeurs. Mais sans le moteur c’est quand même plus facile pour intervenir sur le câblage de la voiture.



l’incendie est pas loin...


Alimentation du MSD et Rpm ...

Nouveau câblage intégral 



Bon il reste quelques traces des rongeurs, sur les pièces qui font parti du réseau élec qui traverse la voiture.


Et ou préparer le câblage moteur sur un moteur / boite hors voiture.


J’ai fait le choix de faire tout le tour du moteur pour limiter les câbles en suspension à gauche de la baie moteur. Et c’est plus propre au visuel.
Bon j’ai bien galéré avec le câble de l’alternateur pour le faire au plus court et remettre le stator dans son logement…


Pour accueillir le moteur dans de bonne condition, la baie moteur a été repeinte. Car c'était sombre et pleins de colles dû à la perte de l’insonorisant.
Bref un bon de coup de nettoyage, d’apprêt et peinture…. en théorie.


Car, à la base pour préserver les autocollants, j’avais demandé au peintre de ne pas repeindre le bandeau arrière. Mais finalement, cela faisait une différence de teinte et pour 50€ on peut ravoir les autocollants. Donc on a voulu repeindre cette partiel la..


Mon père a dû poncer, apprêter et peindre 5 fois cette partie-là. Il y avait des réactions de l’apprêt ou de la peinture ou de l’humidité dans le compresseur qui créé des petits bulles / trous dans la peinture. 



Toujours aussi sympa la peinture dans le garage 


Les différentes réactions



Au final on à fait faire des bombes à la bonne teinte et une couche de vernis en plus pour durcir le tout.


Puis réinstallation des éléments avec un nouvel insonorisant





Reste plus qu’a racheter des autocollants.

Entre 2 séchages de la baie moteur, les clapets de chauffages ont été refait et remontés. 
La partie plastique a été changé, ainsi que les gaines, câbles aussi.


les Vis cassées à gauches




Comme j’avais cassé 2 vis sur le camembert de gauche, j’ai taraudé directement dans le reste de vis et mis un M4 avec des rondelles.

Coté levier, on s’est aperçu que le frein à main été un peu tordu. On en profite pour tout démonter, décaper et peindre.





Et les 2 embouts des leviers de camemberts ont été changés. Car ma voiture a vu beaucoup trop le soleil… ils sont décoloré à cœur.


et voila en place

Coté turbine, comme j’aime bien m’amuser, j’ai commandé un kit de tuyère sans moteur d’air chaud et un passage de gaine de 80 dans les tôles moteur droit. Alors qu’il en fallait un gauche. Donc le voisin qui est un pro de la soudure, à découper la pièce et en fait une symétrique pour le côté gauche.


la version symétrique...

Le moteur est redescendu de son support. C’est toujours un peu tendu cette étape. 


L’embrayage est remonté avec des vis neuves.


Et le démarreur a le droit à une cure de toilette.



Les cardans ont le droit aussi à un petit nettoyage. Mais on s’aperçoit que le roulement de gauche, fait du bruit. On verra ça plus tard, mais on garde cela en tête.




Comme le confinement est levé, on profite pour aller amener les jantes à la réfection et mettre des pneus neufs. Au programme, réparation, rectification/contrôle, usinage pour avoir une belle surface polie et vernie.



Et changement des sigles Borbet, ça a été compliqué. Car Borbet en Allemagne a les sigles au catalogue. Mais ne les envois pas en France. Il faut passer par un importateur. A 5 € le sigle, les importateurs ne se bousculent pas pour une si petite transaction. Bref 43€ Fdp inclus, je les ai eu, mais j’ai contacté les 4 importateurs pour ça et seul 2 mon répondu. Mais sans ça les jantes étaient un peu vides.




Et pour finir avant de remettre le moteur en place, il fallait que le système de refroidissement d’huile soit au point.
Il y avait 4-5 couches d’apprêt et peinture dessus et surtout, il était enfoncé de partout. 




Grace à une valve de roue de camion, on a fait un montage pour brancher le compresseur, mettre 6 bars de pression et chauffé doucement au chalumeau. (le petit à cartouche, autrement c’est un trou assuré)



Avant :




Aprés :




il faut y aller molo quand même

Le tube est entièrement poli et verni. 



C’est beau quand c’est en place…



Et le thermostat fait la tête aussi.


La bâche a huile est nettoyée et en la secouant, par magie, une jauge qui en sort… c’était ça le cling-clong dedans.


Comme ça j’en aurai une d’avance, si elle retombe dedans….


la bâche à huile :





La suite, sera le 14 juillet avec la remise en place du moteur.

4 commentaires :

RR3.9 le 2020-09-01 :

Joli boulot !!
C'est fou ce qu'on peut faire dans un garage hein??!!!

slap shoot le 2020-09-04 :

Tres beau travail et tres belle aventure.  Courage et admiration....la joie du vroumvroum approche doucement .

ritchie le 2020-09-09 :

Il y a quand même des gens doués qui travaillent vachement bien. Bravo

FlatScCab le 2020-09-10 :

Merci. il faut que je fasse le bilan des 2 derniers mois.